AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre nouveau Forum Coup de Coeur !!
Changement de design en Cours ~ Nouveau postes vacants en écriture ~ Nouveau contexte en ligne ~ A venir : Un recensement & un recrutement de modérateurs.

Complicated

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Complicated Ven 30 Avr - 22:25

  • C'est un raie de lumière qui le réveilla, Tooru grogna dans son sommeil et voulut enfouir sa tête dans l'oreiller, alors qu'il se tournait il buta contre un corps. Avant même d'ouvrir un œil, il savait. Tooru ne ramenait jamais d'amant au dortoir, mais lorsque l'amant est dans le dortoir ça change tout. Ce n'était pas son lit, c'était celui de Sakki. Hier soir, c'est lui qui avait joué les dominants. Mais il en avait eut terriblement besoin.

    Cela faisait une semaine qu'il esquivait le rendez-vous à la médecin scolaire. Une semaine qu'il séchait systématiquement les cours. Mais hier, il l'avait vu, ce foutus médecin, avec ses grands airs, et ça lui avait rappelé leur nuit. Leur unique nuit, avant qu'il ne sache qu'il était médecin. Il ne se pardonnait pas son erreur, les hommes en blancs étaient tous des manipulateurs et des sadiques en puissance. Le voir avait ravivé sa rage, il avait ressenti le besoin de K., mais Satsuki n'était pas là ce soir. Et sans lui, pas de soirée défonce.

    Ils se connaissaient à peine, ne parlait pour ainsi dire jamais, la seule chose qui les unissait était le besoin quasi viscérale d'oublier. Chacun trainant son secret et le taisant à l'autre. Tooru avait mal ce soir, il s'était laissé berné par Yoshiki, il s'était laissé avoir, et c'était impardonnable. Il avait errer une bonne partie de la soirée, incapable de se calmer. Il avait tenter de passer ses nerfs en faisant du sport, pour tenter de canaliser sainement sa rage. Puis il avait été fracasser une vitre de voiture, mais le bruit de l'alarme ne fit que l'énerver un peu plus. Finalement il rentra au dortoir et prit une douche froide.

    Dans la chambre, il n'y avait que Sakki. Ses cheveux dégoulinaient d'eau, il l'avait observé, il ne dormait pas. Lentement il s'était approché. Ils n'avaient même pas eut besoin de parler, Tooru avait prit la place dominante dans leur étreinte. Il n'y avait pas d'amour, pas même de trace de tendresse, et ça ne serait certainement pas venu à l'idée de Tooru.

    Il avait besoin, pour oublier, pour se débarrasser des souvenirs qui entachaient sa mémoire. Les médecins. Il avait besoin de se sentir vivant, et de ressentir ce qu'il y avait de plus intense à ressentir. Il s'était déversé en lui au summum de l'extase, puis c'était laissé tomber. Ils n'avaient pas échangé un mot, et trop épuisé pour se déplacer, il s'était endormis là, peu soucieux du fait que le lit n'était clairement pas conçut pour deux.

    Il passa la main sur son visage, il avait encore envie de dormir, mais il se redressa, s'étira, ses muscles étaient douloureux. Un savant mélange du sport et de la nuit. Ses vêtements étaient éparpillés à terre, il ne prit pas la peine de ranger, ni même de se rhabiller, pour regagner le lit d'à coté, s'y échouant en soupirant. Mais le sommeil l'avait déserté, les yeux grands ouverts, il fixait le plafond. Il rabattit la couverture sur lui, le froid de la pièce l'agressait, non il n'arriverait plus à dormir, mais n'était pas assez motivé, pour se lever.


Dernière édition par Tooru Maeda le Jeu 13 Mai - 16:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Ven 30 Avr - 23:49

Sakki était donc allonger, celui-ci regardant le plafond en silence, fixant dans son silence le mur qui occupait la place. Il avait sécher sa journée pour la passé calmement dans la chambre à y laisser simplement une musique engouffre la place d’une ambiance mélancolique, quoi de mieux pour revivre encore et encore les douleurs de l’âme. En faite il ne bougea pas trop cette journée si mis a part quelques exception il resta allonger en silence à fixer se plafond. Étant vêtu simplement d’un boxer moulant, les marques elles présentent sur ces bras était pour une fois visible, c’était rare qu’il ne portait pas du long mais il avait besoin de sentir de la fraicheur, il avait donc laissé la fenêtre ouverte pour ainsi aider a son but. Les marques rougeâtre, de brulures et de coupures ne pouvait être ignoré, ses bras eux pouvant même être trop douloureux pour les bouger tellement il passait de sombre soirée quelque fois. Seul dans la pièce il se retrouvait donc a pouvoir être en paix, c’était nullement rare qu’il aille du monde qui eux venait vue ces Colocs. Enfin pas de Tooru qui lui avait une personnalité forte approchable a la sienne.

Cela mena même à un certain rapprochement entre eux. Ils ne se parlaient pas vraiment, ne portait pas de discussion réel ni ne communiquait verbalement, pourtant ils se comprenaient, tout deux était capable de ressentir se que l’autre ressent au sujet de leur mal et de leur douleur qui elle pourtant silencieuse. Étrange mais pourtant vrai, il vivait donc de plaisir charnelle avec ce jeune homme qui eux les laissaient finalement dans un plaisir qui leurs faisaient oublier la douleur de leurs âmes. Choses rares mais bien agréable pour ceux-ci. Les mots sont souvent inutile mais cela peut de monde le comprenne et parle et parle trop, les deux personnes qui elles se donnent plaisir.

Passant la journée seul, à écrire et simplement écouter de la musique. Il profita quelque peut de sa journée pour même laisser ces blessures au bras guérir un peut plus. Se laisser le temps d’être un peut tranquille, ayant moins chance aussi d’être seul comme auparavant. Ici il y avait quelques personnes dans sa chambre alors il ne pouvait pas rester aussi seul qu’auparavant.

Se fut donc le soir venu, un vendredi soir ou personne n’était présent dans la pièce, celui-ci toujours avait prit la peine de se vêtir seulement sachant très bien qu’il ne serait pas seul indéfiniment. Allonger dans son lit, laissant toujours son regard se porter sur le plafond, la musique elle tout aussi présente mais le son de la douche qui se faisait retentir. Enfin jusqu'à ce que celle-ci arrête. Tooru était présent. Se ne fut pas long en faite qu’il le vit apparaître dans son champs de vision, celui-ci venant réclamer de son attention se a quoi il ne pu refuser comme a son habitude. Se fut donc avec cette délivrance, se plaisir charnelle qu’ils s’offrir qu’il en fut dominé, les rôles eux s’inversait, cela ne le dérangeait pas vraiment, l’importance était de vivre se moment. Se fut alors après l’acte qu’il ressentit sa semence allé en lui, laissant tout deux laisser la jouissance du moment finir de les épuiser. Contrairement a celui-ci, il alla se laver cependant ayant été quelque peut souiller disons, une sensation plaisante toutefois, il en aimait la sensation. Prenant sa douche il vint alors retourner dans le lit, retournant installer prêt de lui, n’ayant pas montré trace de passion ou de tendresse se ne fut pas plus le cas.

Le lendemain, il fut réveiller par le jeune homme qui lui quitta malheureusement son lit, malgré qu’il n’avait pas de tendresse il aimait bien sentir son corps près du sien, une sensation qu’il adorait bien. Ouvrant doucement les yeux, son corps lui nue, il vint lever un regard en sa direction, toujours quelque peut endormis, celui-ci dépeigner et ces piercings présent sur son visage. Il continua de fixer le jeune homme un moment trouvant simplement ridicule sa façon de se comporter, il soupira a son tour, se laissant retomber sur le lit, il porta un regard une fois de plus vers lui puis il prit la parole pour simplement murmurer sur son ton neutre.

Tu ma réveiller… Tant qu’a te lever pour aller te coucher tu aurais bien pu rester ici, ainsi j’aurais pu dormir plus longtemps.

Il se tourna alors dos a lui, pour le peut de parole qu’il lui adressait c’était souvent des reproches ou encore des insultes, a part sur le plan physique ils n’étaient pas dans la plus grande harmonie et ce malgré leur ressemble. Le corps lui endoloris et surtout ces bras qui eux avaient souffert au courant de la soirée du même coup que son bassin, sa n’avait pas été tranquille mais bien brutal comme il aime.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Sam 1 Mai - 4:02

  • Le silence était agréable, mais fut bientôt rompu par Sakki. Tooru l'avait apparemment réveillé. C'était involontaire, il ne voulait qu'un peu de paix, et surtout il détestait passer la nuit dans le même lit qu'un amant, c'était trop symbolique, comme si ça engageait à quelque chose, et ça il ne le voulait pas. Ne s'attacher à personne. Que chacun dorme chez soi. Mais la nuit dernière avait été trop éprouvante. Il ne prit même pas la peine de lui jeter un regard, et répondit sur le même ton auquel l'autre s'était adressé.

    « Pardon. »

    Maintenant qu'il était réveillé, il n'avait pas de scrupule, il se pencha pour récupérer son pantalon, tâtonnant un instant dans l'obscurité, puis extirpa d'une des poches un briquet et un paquet de cigarette. La flamme du briquet éclaira un court instant le visage du blond, avant de s'éteindre. La première clope du matin, c'était une institution. Normalement il était interdit de fumer dans les chambres, mais les interdictions, il s'en moquait complètement. Surtout qu'il y avait bien d'autres choses qu'il prenait dans l'enceinte dans la chambre et qui était beaucoup moins légal.

    Il laissa tomber ses cendres dans une canette qui trainait, un bras rejeté derrière la tête, la couverture ne cachait que le bas de son corps. La douce brulure de la nicotine dans sa gorge le calmait. Mais bien vite le fin cylindre fut entièrement consumé. Tooru se redressa, attrapa la serviette qui trainait depuis sa douche de la veille sur le sol, et parti en prendre une nouvelle. Chaude, pour détendre ses muscles, et le laver. Il n'avait plus besoin de se calmer, il se sentait plus détendu. Dire qu'il était bien dans sa peau, aurait été mentir. Il avait vu les marques sur les bras de Sakki, ça lui arrivait aussi. Moins, il savait canaliser, ça ne lui arrivait qu'en de très rare cas. Lorsqu'il n'avait rien comme exutoire.

    La tête baissé et les paumes appuyés contre le mur de la douche, il laissa couler l'eau. Il se détendait progressivement. Dix minutes plus tard il était sortis, il se sentait plus propre, plus réveillé, alors que pourtant il voulait dormir. Tooru retourna dans la chambre, il n'était pas motivé pour s'habiller, il enfila simplement un boxer, et se remit au lit. Il se doutait que Sakki ne s'était pas rendormis, il demanda donc.

    « Ca te fait quoi, quand tu te coupes ? »

    Il voulait comprendre, comprendre s'il était le seul tordus à qui ça faisait du bien. Comme si le sang qui coulait, était libérateur. Comme si entailler l'enveloppe charnel permettait quelque part de se pardonner ses écarts. De déculpabiliser, comme si la douleur faisait s'envoler la peine. C'était peut être un peu masochiste, mais il aimait ressentir cela, cette douleur et cette délivrance. Même s'il préférait largement la drogue, l'oubli, l'abandon, la joie totalement simulé, les rires, les discussions aussitôt oublié. Avec la drogue, plus de problème, plus de craintes. Bien entendu il fallait savoir gérer, mais il savait.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Dim 2 Mai - 19:23

Silencieux, le regard lui perdu dans le vide, regardant le lit qui se trouvait face a lui, celui-ci étant simplement vide. Heureusement, il ne l’appréciait juste pas vraiment, pourquoi?! En faite il ne le déteste pas plus qu’une autre personne. Il n’apprécie pas grand monde a la base cependant celui-ci semble ne pas du tout l’apprécier, le pourquoi, eh bien il ne c’est pas trop, peut-être parce qu’il couche avec son ami qui est du coup son colocataire a lui aussi de chambre. Enfin il n’avait pas trop la tête à perdre son temps a vrai dire et surtout pas le matin en se levant tôt ainsi. Se ne fut pas long après cette penser qu’il attendit la voix de Tooru qui lui disait pardon pour l’avoir réveillé. Le plus inutile dans tout cela c’est bien que la chose arrive que trop souvent, cette situation ou le matin il se déplace laissant ainsi Sakki de mauvaise humeur donc il ne devait plus trop le prendre si mal que cela ces reproches qui devait être les plus grandes choses qu’il recevait de la part de sa personne en tant que véritable phrase.

Puis cela ne fut pas long que son colocataire prit une cigarette pour ainsi se détendre, chose au quel il était habituer depuis les quelques temps ou il était ici. A chaque matin il s’allumait une cigarette. Enfin cela devait être agréable mais Sakki lui le matin n’avait pas la force pour cela, enfin pas se matin particulièrement. Puis il l’attendit se déplacer pour ainsi aller prendre une douche. Il ne bougea pas, se laissant simplement bercer par le bruit de l’eau qui coulait, chose qu’il appréciait, la pluie, le froid mais il se doutait bien que lui prenait surement une douche chaude. Laissant donc un soupire sortir de d’entre ces lèvres il fermi les yeux, en faite la nuit lui avait faite un grand bien, s’il n’aurait pas agit sa aurait été lui qui aurait été le rejoindre plus tard dans la soirée, il en avait bien besoin, de se plaisir charnelle.

Une dizaine de minutes passèrent, pour finalement laisser celui-ci venir reprendre place dans son lit. Le silence était de nouveau présent mais il ne durera pas. Il vint lui demander se que cela se faisait se couper. Il resta donc silencieux un moment face a son commentaire pour finalement murmurer sur un ton presque de reproche.

Tu devrais le savoir… Tu le fais bien toi aussi…

Montrant ainsi que la question était elle bien stupide il soupira. Sa lui faisait du bien, il adorait bien la sensation, se procurer cette bien faisances contre sa personne elle-même. Mais il se contentait pas de se mutiler simplement, il le faisait et se avec aucune modération, les marques elles trop présente ainsi que des traces de brulures au travers, rien de bien beau à voir. Se fut alors après un moment qu’il se redressa pour ainsi s’asseoir sur son lit, dévoilant son torse, les couvertures cachant ainsi le bas de son corps il reprit la parole, regarda Tooru.

Pour moi c’est une manière de me libérer… La douleur me fait du bien, comme si sa calmait mon âme en peine. Cela ainsi que me brûler me procure cette sensation…

Il y avait aussi la luxure qui lui fessait un grand bien mais les raisons et les sensations elles étaient bien différente que celle-ci. Il adorait cela car sa lui faisait oublier durant ces actions, sa vie, sa personne, sa douleur, son mal. Pendant ces moments charnels il vivait réellement. Il aimait cela quand c’était brute, et assez brutal.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Dim 2 Mai - 20:23

  • Touché. Il le faisait aussi, mais beaucoup moins que Sakki, lui ça paraissait être un besoin vitale, une dépendance. Tooru songea que leur conversation s'arrêterait là. Mais un froissement de draps lui signala qu'il avait bougé, il tourna légèrement la tête et l'aperçut s'assoir. Lui même préférait rester affaler, la couverture le couvrant à peine, et dévoilait plus qu'elle ne couvrait. Il s'en moquait, personne ne devait arriver, et il n'avait plus rien à cacher de ce côté à Sakki. Machinalement il retraça les contours de son tatouages sur son ventre.

    A nouveau il reprit la parole, et Tooru ne put qu'acquiescer silencieusement. Sakki se montrait plus poète que lui, la douleur le soulageait, c'était une maîtresse sans pitié, mais si lui avait trouvé des dérivatifs, Sakki était encore son esclave, sauf pendant leurs unions. Et encore, il y avait tellement peu de sentiments, que c'était souvent brutale. Ça laissait épuisé, engourdis, mais étrangement satisfait. La prochaine fois, se serait son tour d'être en dessous sans doute, se serait à lui de ressentir la souffrance de Sakki. De servir d'exutoire.

    Il recracha la fumée de la dernière bouffée de sa cigarette, et observa un instant les volutes bleuté s'envoler faire la plafond, finalement il jeta le mégot dans une canette vide et se tourna à nouveau vers Sakki. Il savait que celui-ci appréciait peu qu'il parte chaque matin, mais c'était plus fort que lui, rester était trop symbolique pour qu'il le fasse.

    Il n'était même pas son type, ils étaient trop semblable, mais il dégageait quelque chose, et sans doute auraient-ils finit par coucher ensemble, même sans leur arrangement tacite. Il se redressa sur un coude, plaçant sa tête dans la paume de sa main. La nuit dernière avait été intense, et il était heureux que personne n'ait été là pour les surprendre.

    Il laissa un silence confortable s'installer, et à nouveau ses pensées dérivèrent vers l'infirmier, inconsciemment, il crispa son poing contre les draps. Il lui ferait payer un jour, il lui ferait payer sa faiblesse, et même s'il n'était pas responsable, il paierait pour son passé. Son organisme commençait à réclamer sa dose de drogue, ce soir il avait une soirée prévu avec Satsuki. Soirée Ketamine, il fallait qu'il trouve le lieu, mais il avait déjà son idée. Et au pire il avait un plan de secours infaillible.

    Ce soir, il allait savourer. Mais en attendant, les effets du manque se faisait doucement ressentir. Il n'avait pas encore de dépendance physique, mais une légère psychologique, il en avait besoin, pour arrêter de penser. Et Satsuki criserait s'il se coupait maintenant. Il préféra reprendre la conversation pour éviter de trop penser.

    « Et t'as pas d'autres méthodes, à part le sexe et le sang ? »
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Dim 2 Mai - 22:05

Étant donc assit sur son matelas, le corps lui pencher vers l’avant, ces cheveux eux cachant carrément tout son visage, les yeux eux mis clos il leva un léguer regard une froid de plus vers son colocataire qui lui semblait bien plus réveiller que lui. Dehors il faisait encore sombre, dans la pièce aussi, le noir régnait. Laissant ainsi la peau pale du jeune homme paraitre dans le noir. Étrange tout de même la vie des fois. Enfin il ne fut donc pas surpris de voir la réaction de Tooru face a son commentaire, il n’y fit pas grand-chose et continua simplement de fixer devant lui un long moment, décidant finalement par se lever. Étant entièrement nue mais cela il s’en fichait, Tooru était bien l’une des rares personnes qui pouvait le voir ainsi non pas qu’il est gêner mais qu’il ne s’aime pas. Qu’il n’aime pas son corps. Se fut donc sous cette action qu’il alla jusqu'à son bureau pour ainsi y prendre une cigarette a son tour, il lui en avait donné envie. Il en prit donc une et l’alluma pour suite a cela enfiler a son tour aussi un boxer et finalement retourner dans son lit, laissant ainsi le bas de son corps se faire recouvrir de nouveau. Accoter contre le mur, il fuma en silence sa cigarette, portant de rapide coup d’œil a la personne sur l’autre lit qui lui semblait confus et penseur. Il sembla même en colère pendant un instant, les raisons du pourquoi elle était nombreuse alors il ne prit même pas la peine d’essayer de deviner le pourquoi.

Continuant à fumer il attendit alors la voix de celui-ci se faire entendre de nouveau. Il tourna alors un regard intriguer vers lui, en faite la question lui était vraiment curieuse, il ne s’aurait pas attendu a cela de sa part. En faite il prit lui-même le temps de réfléchir à cela. En faite, la mutilation lui procurait un mal, une douleur, une sensation de punition qu’il se donnait et qui laissait simplement un poids de moins sur son âme, comme si chacune de ces blessures lui enlevait une partie de lui, qu’a chaque fois que le sang coulait, que lui-même s’écoulait de son propre corps. Une manière de doucement s’approcher de la mort. Suite a cela le sexe étant simplement un plaisir charnelle qui lui pouvant être brutal lui procure une sensation qui lui fait simplement tout oublier, lui changer les idées pendant ce moment de plaisir. Surement la seule chose qui lui procure un réel plaisir dans son existence monotone. Il leva un regard dans celui de Tooru pour finalement laisser de la fumer sortir d’entre ces lèvres et ainsi prendre la parole.

Tu cherche un moyen de te débarrasser de moi? Je ne te suffis plus?

Ayant dit cela sur un ton neutre il ne prenait pas cela pour un mal ou bien encore insultant mais c’était plutôt une remarque comme cela qui elle malgré le caractère de Sakki et son ton de voix était disons un humour noir. Enfin il s’avait très bien l’opinion de l’ami de celui-ci sur sa personne et qu’il ne l’appréciait pas vraiment. En faite il se demandait bien pourquoi sa avait tombé sur lui?! Peut-être le fait qu’ils étaient dans la même chambre aidait mais le fait qu’ils se ressemblent beaucoup devait aider. Soupirant légèrement il fermi les yeux se laissant doucement bercer par le silence et ainsi prendre la parole sans pour autant regarder la personne a qui il s’adressait.

Toi. Pourquoi le sexe et le sang?

Il lui renvoya donc sa question, ne sachant pas trop quoi répondre. Intérieurement il était bien plus fragile que l’extérieur. Sakki lui possédant une âme poétique et une douleur incomprise il laissait simplement tout cela continuer espérant un jour pouvoir en finir et trouver le temps de prendre courage sur lui et partir vers un autre monde, peut-être meilleur. Avent même que celui-ci ne lui répondre il répliqua alors tout en tournant un regard vers la personne qui se trouvait sur le lit a coter, son regard lui se plongeant dans le sien, la cigarette elle toujours en main et en train de fumer il lui parla sur un ton assez froid mais normal de sa part.

Tu m’énerve avec tes questions.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Dim 2 Mai - 22:57

  • La phrase manqua de le faire éclater de rire. C'était quoi ça, une scène ? Etant donné le ton de Sakki il pouvait difficilement percevoir si c'était de l'humour ou une inquiétude. S'il ne lui suffisait plus, c'était risible comme question. Finalement il laissa échapper un rire sans joie.

    « Si tu crois que t'es le seul. »

    C'était une règle, jamais un seul amant, ne jamais s'attacher, c'était comme ça. Sakki était un régulier, mais il y avait pas mal d'illustres anonymes. Lorsqu'il lui renvoya la question, il ne prit pas la peine de répondre, puisque l'autre ne l'avait pas fait. Il se contenta d'hausser un sourcil. En plus le débat était stérile, il avait souhaité parler avec lui, mais apparemment c'était peine perdue. Ils ne s'entendaient pas, la phrase suivante le convainquis d'abandonner toute tentative.

    C'était quand même étrange, qu'ils soient liés sur le plan sexuel, et complètement incapable de parler sur le plan humain. Ils étaient peut être un peu tordu tous les deux, ils ne se prévenaient même pas lorsqu'ils devaient se retrouver, ça se faisait comme ça, se foutant du reste. S'ils n'étaient pas dans le même dortoir, pas sur qu'ils connaissent seulement le prénom de l'autre.

    « On s'entend vraiment bien qu'au lit. Ça sert à rien de parler. »

    Il s'étira pour dégourdir ses muscles, et lui jeta un regard éloquent. Il ne le contredirait certainement pas. D'habitude avec ses réguliers, il y avait un minimum de paroles, ils s'entendaient assez bien, pour pouvoir plaisanter, sans vraiment se prendre la tête, leur relations était clair dès le début. Pas avec ce type, jamais de rire, jamais de connivence, du sexe brute. Pas que cela ne l'agace, ou ne le gène c'était juste bizarre. Et ce n'était même pas un tue l'amour, puisqu'il n'avait aucun mal à avoir envie. Que se soit lorsque lui venait, ou lorsque c'était lui même qui demandait. Il n'avait jamais refusé, ça ne lui serait même pas venu à l'idée, après tout c'était un échange de bon procédé.

    Il finit par se lever, mine de rien, il commençait à avoir froid, ses cheveux étaient encore mouillés, et il ne portait rien, il chopa sans faire vraiment attention, boxer, pantalon, tee shirt, et s'habilla. Mais il n'avait pour le moment pas envie de sortir de la chambre. Toute façon il n'avait rien à faire, et Satsuki n'était pas libre avant ce soir. Il résolut de s'affaler, il attrapa un manuel de cours, parfaitement soigné, et pour cause il ne l'avait jamais touché. Mais au bout de la troisième ligne sur le régent Shotoku Taishi, il craqua et laissa tomber son manuel.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Dim 2 Mai - 23:40

Sakki fut quelque peut offusquer par le rire qu’il lui fit. En faite son commentaire le laissa presque de mauvaise humeur. Évidement il était certain de ne pas être le seul à avoir des relations sexuelle avec celui-ci, il avait dit cela ainsi juste comme cela. Lâchant un long soupire il lui lança donc un regard noir. Finissant sa cigarette il la lança dans le lit de Satsuki sans pour autant que Tooru le remarque. Normalement il n’agissait pas de la sorte mais il n’avait vraiment pas apprécié l’humour noir qu’il lui fit et si cela n’aurait pas été que c’était lui il l’aurait surement frappé. Enfin il resta donc silencieux, regardant celui-ci ne répondit pas alors a sa réplique. Pourquoi lui demander cela alors si ce n’était pour ne pas lui répondre lui-même. Vraiment cela était quelque peut égoïste de sa part. C’est dans ces genres de situation ou ceux-ci essaye de communiquer ou cela finit toujours ainsi, a de mauvaise dispute qui se fait ainsi désagréable et se surtout au réveil. Se fut donc suit cela qu’il lâcha donc comme commentaire mais pour lui-même.

Imbécile.

Se fut donc peut après sa remarque qu’il vint lui dire qu’ils ne s’attendaient nullement. Il leva un sourcil pour ensuite le regarder trouvant son commentaire des plus inutiles. Il ne répondit même pas pour suite a cela se recoucher dans son lit et fermer les yeux. En faite il ne comprenait pas vraiment pourquoi ceux-ci couchait ensemble en quelque sorte car sur tout autre point ils avaient bien du mal a simplement communiquer. Enfin, c’était disons étrange mais a quelque part satisfaisant puisqu’en faite lorsqu’ils avaient des rapports il pouvait ainsi libérer leur colère sur l’autre tout en laissant leur mal partir et s’envoler avec les ailes du plaisir charnelle. Soupirant finalement il ne plaça aucun mot, laissant Tooru à ces occupations.

Se ne fut pas long qu’il attendit alors le bruit d’un livre contre le sol, il se redressa pour porter alors un regard vers lui, il fronça des sourcils pour ainsi se redresser finalement de nouveau assit sur son lit et regarder d’un aire du la source de son dérangement, Tooru. Il resta un long moment à le fixer pour finalement se lever et marcher jusqu'à lui, il vint alors s’asseoir sur son lit et le fixer d’un regard froid et finalement venir prendre le livre qui lui se trouvait sur le sol et se redresser, allant jusqu'à la fenêtre pour y jeter le livre. Il se retourna alors en direction de celui-ci puis reprendre la parole.

Si tu crois que je suis dépendant de toi tu te trompe.

Faisant référence au commentaire qu’il avait placé plus tôt, celui-ci décida alors de refermer la fenêtre et retourner s’asseoir sur son lit a nouveau, en faite se matin s’y il l’agaçait vraiment et se plus qu’a l’habitude. Certes il aimait bien vider son mal en allant vers Tooru et simplement laisser son mal se transformer en désire physique mais de l’ah a y avoir un attachement. Non, pas son genre et surtout pas dans cette situation, enfin dans leurs cas. Soupirant il vint simplement rétorquer sur un ton dur et froid tout en s’allongeant sur son lit par-dessus les couvertures ignorant celui-ci suite à cela.

Ne rêve pas trop.

Portant alors un regard sur le cadran, il était vraiment tôt, tout le monde devait encore dormir sauf Satsuki qui lui ne semblait pas avoir passé la nuit ici, enfin il dormait surement ailleurs. En faite en se moment il c’était vraiment lever du mauvais pied et se comme a plusieurs fois ou lui et Tooru passe une nuit ensemble. Une routine qui elle devenait de plus en plus pénible disons vue les illusions de celui-ci fasse aux intentions de Sakki.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Lun 3 Mai - 0:05

  • Lorsqu'il entendit Sakki se lever, il crut qu'il allait partir, mais à la place, il attrapa son livre, et le lança par la fenêtre. Tooru écarquilla les yeux. Mais il avait péter un câble ! Pas que son livre revête une quelconque importance pour lui, mais ce n'était pas une raison pour le balancer par la fenêtre. Il leva, et le fixa d'un regard sombre. Il savait parfaitement qu'il n'était pas dépendant de lui, sinon ça aurait fait longtemps qu'il aurait coupé court à tout. Il ne vit retourner s'allonger comme si de rien n'était, et cela réussit à l'énerver encore plus. Il prit le premier objet qui était à porté de main, en l'occurrence un livre, et le lança sur Sakki.

    « T'es taré, mon livre. »

    Il n'aurait pas pu faire plus éloquent, il était vraiment estomaqué par le geste de son camarade de chambre. Il ne s'était pas montré agaçant, c'est Sakki qui était mal luné et c'est lui qui en faisait les frais. Et il ne le tolérait pas, il s'avança vers lui.

    « C'est quoi ton problème ? »

    Il s'était tranquillement recouché, Tooru monta sur son lit et s'assit à califourchon sur lui, il leva un poing, son regard était sombre, on pouvait y lire de la fureur, aussi une certaine incompréhension. C'est la première fois que la situation s'envenimait, ils se contentaient de s'ignorer habituellement, là ça s'annonçait mal, Tooru était vraiment furieux, et il attendait des excuses. Spontanés, qui plus est, il ne voulait pas les demander, ce n'était pas comme ça que ça marchait.

    « Si tu crois que je rêve de toi, c'est que t'as un sérieux problème. »

    Il avait envie de le frapper, vraiment, de lui faire mal. Tooru ne réagissait que pas pulsion, et la violence en était une. Ce type venait de balancer son manuel par la fenêtre et se montrait infecte depuis qu'ils étaient réveillés, si c'était ça, autant mettre un terme immédiatement a leur arrangement. Plus de sexe, plus de problème ? Alors même qu'il y pensait il en eut envie. Lui aussi avait un problème, à chaque fois qu'il était en colère, il avait envie, et en plus d'être en présence de celui avec qui ça se faisait, ne faisait rien pour refréner.

    Mais il ne lui ferait certainement pas ce plaisir. Que les choses soient clairs entre eux, s'il voulait il pouvait trouver n'importe qui d'autres, et surtout il voulait des réponses. Et des excuses.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Lun 3 Mai - 0:48

Se trouvant donc sur le lit, il reçu bien rapidement un livre, fronça des sourcils il ouvrit les yeux pour suite a cela le jeter sur le sol. Il soupira pour suite à cela faire mine de rien. Non mais il avait du caractère et il le s’avait bien et jouer avec des nerfs l’amusait presque. Se ne fut pas long qu’il vint alors se mettre par-dessus lui, celui-ci venant ainsi brandir le point et le fixer tout en lui demandant c’était quoi son problème se qui ne fit que laisser un sourire mesquin paraitre au coin des lèvres de Sakki qui lui ne répondit pas, il trouvait tout simplement celui-ci bien amusant a voir ainsi, il avait prit si vite au jeu qu’il n’était même plus de mauvaise humeur mais plutôt qu’il trouvait la situation amusante, tout cela devenait presque un jeu au yeux du japonais. La situation elle ayant jamais autant dégénérer il vivait le moment avec disons incertitude. Le regardant alors dans les yeux, son regard neutre et froid habituelle il vint simplement lui répondre.

Frappe moi, j’aime sa.

En faite la douleur il avait toujours aimé mais aussi de la sorte il le dissuadait de le frapper ou bien le contraire. En faite il s’avait qu’en se moment il ne voulait pas lui faire plaisir et c’était pareille pour lui mais il y avait un problème. Plus sa allait et plus il trouvait la situation excitent. Depuis le début de leur dispute disons, il sentait le besoin de se défouler sur le plan sexuel pour faute. Cependant, le voir ainsi sur lui, le voir ainsi vouloir se défouler lui donnait presque envie de lui, le besoin de calmer la pulsion qui elle montait doucement en lui. Lâchant un soupire il fermi les yeux pour suite a cela rire tout seul, il garda donc les yeux fermer quelques secondes pour les ouvrir et répliquer une fois de plus prenant un ton de voix amusé.

Tooru. Je ne m’excuserai pas car tu fais chier.

Il rit une fois de plus pour suite a cela laisser ces deux mains elles se loger contre sa taille, celle-ci jouant quelque peut avec son haut il laissa doucement celle-ci remonter doucement le long de son corps, celle-ci parcourant avec habitude pour finalement atteindre son torse et tirer doucement sur son haut pour ainsi le tirer vers lui et murmurer tout en le regardant dans les yeux.

Faut plus que sa pour m’impressionner.

Venant presque de lui donner un défis il bougeant légèrement son corps pour ainsi laisser leur bassin bouger quelque peut l’un contre l’autre, celui-ci ne quittant pas le regard du jeune homme qui se trouvait devant lui il vint glisser ces deux mains sur les cuisses de celui-ci. Restant donc silencieux, le provocant du regard et de ces actes. En faite en se moment il avait envie de lui, cette pulsion, la colère qui c’était mise entre eux l’avait étrangement excité, il adorait presque cela. Il ne demandait maintenant qu’a être punis disons le dans ce thermes ci.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Lun 3 Mai - 1:15

  • Tooru laissa retomber son poing, il rentrait dans le jeu de Sakki. Il ne le frapperait pas, ça n'avait de toute façon aucun sens, comme toute cette masquerade d'ailleurs. Il perçut l'ambiance changer autour d'eux, au moment même ou il ferma les yeux. Il ne s'excuserait pas, il le savait avent qu'il ne le dise. Il senti les mains de Sakki sur sa taille et un frisson remonta le long de sa colonne, il le chauffait, et Tooru ne résista même pas lorsqu'il tira sur son tee shirt. C'était de la provocation, et Tooru ne savait pas faire sourde oreille aux provocations. Un sourire narquois pris place sur ses lèvres.

    Son livre, il s'en foutait, par contre se bassin qui ondulait, lui il lui parlait beaucoup plus, de même que ses mains posé sur ses cuisses. Il regrettait de s'être rhabillé. Tooru fondit sur ses lèvres pour un baiser sans douceur, la main posé sur le torse de Sakki, ses ongles enfoncé dans sa chair. Il appréciait le contact de ses piercings. Il voulait jouer, il avait trouvé preneur. Penché sur lui, son bassin se mouva également sensuellement, pour les éveiller tous les deux.

    De sa main libre il attrapa les cheveux de Sakki, et tira dessus pour qu'il rejette sa tête en arrière. Il l'avait énervé, dans le seul but de le mettre dans cet état, il en était parfaitement certains. C'était méprisable, mais cela ne l'empêcha pas d'engouffrer sa bouche contre son cou, mordillant la chair. Il se redressa le temps de balancer son haut, et se releva même pour enlever son pantalon, tout ça était de trop, puis il revint se presser contre le corps de Sakki. Les jambes enserrant ses hanches pour l'empêcher de bouger, tandis que lui par contre ne se privait pas pour onduler. Dans leur étrange duo, rien n'était sur quand aux rôles.

    Tooru passa machinalement sa langue sur ses lèvres tandis que son regard devenait un peu plus animal. Sa main caressait distraitement son torse, griffant parfois au passage lorsque l'envie lui en prenait.

    « T'attendait que ça... »

    Il se pencha à nouveau sur lui, ses yeux rivés dans les siens. Comme pour décrypter son regard, puis il dériva vers ses lèvres et l'embrassa à nouveau, sans douceur. A bout de souffle il se détache.

    « T'en as pas eu assez hier soir ? »
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Lun 3 Mai - 1:43

Sakki qui lui jouait de plus en plus de la situation fut bien content de voir que celui-ci ne fut pas bien long à amadouer. Ces simples caresses elles s’étant donc faite sans problème il succomba bien rapidement a l’envie et se bien plus vite que se qu’il l’aurait crut. Se fut donc sous un soupire qu’il répondit au baiser qu’il lui offrit, celui-ci étant nullement doux comme la plupart de leurs actions en général, rien ne l’était bien longtemps entre eux dans un principe ou a la base ce ne l’est pas. S’entend alors les ongles de celui-ci s’enfoncer dans son torse, il lâcha un soupire, un mélange de plaisir et de douleur mais c’était bien cela qu’il aimait, la douleur, la brutalité il aimait, c’était bien la seule manière de le rendre docile et cela Tooru l’avait surement compris avec le temps. Son corps lui se réchauffant donc doucement il sentit le bassin de celui-ci commencer à onduler contre le sien se qui lui laissant simplement son corps lui se mouvoir contre le sien. Puis il vint alors lui tirer les cheveux pour qu’ainsi il finisse la tête pencher vers l’arrière, les yeux eux fermer il se mordit la lèvre inférieur retenant un sacre. Mais l’idée de sortir un mauvais mot ne resta pas bien longtemps en penser, non celui-ci vint alors lui mordiller le cou se qui le laissa frémir de tout son corps, il laissa alors ces mains elles commençaient a dévêtir le jeune homme qui se trouvait au dessus de lui, voulant bien plus que ces simples caresses. Pourtant Tooru sembla lire dans ces penser puisqu’il vint alors retirer son haut ainsi que son pantalon, se qui laissa le temps a Sakki de se redresser mais sans plus car il vint alors l’emprisonner sous lui, le bloquant ainsi sous ces mouvements de bassin qui eux laissaient bien rapidement son membre durcir et qui du faite laissa son boxer trop petit. Se laissant donc faire le laissant faire docilement il le regarda dans les yeux, son regard lui en disait long sur ce qu’il voulait, il avait envie de lui et se maintenant, sentir les mains de celui-ci venir grafigner son torse de temps en temps ne faisait que le rendre impatient. Lorsqu’il vint alors lui dire qu’il attendait que cela il laissa un sourire pervers paraitre au coin de ces lèvres. Se furent donc suite a cela qu’il se laissa prendre les lèvres de nouveau, fermant les yeux il laissant ces mains elles venir caresser le torse de celui-ci, venant le lui grafigner tout en ondulant son bassin contre le sien. Lorsqu’il quitta alors ces lèvres, leur deux souffle accélérer il répondit a son simple commentaire.

Toi?

Lui de même ne semblait pas en avoir eu assez de leur soirée de hier pourtant, celui-ci n’avait pas plus refusé ces approches donc il en avait autant envie. La question était presque stupide mais il n’y porta pas trop attention et se contenta alors de répliqua pour ensuite murmurer amusé son souffle lui se perdant dans ces paroles.

Le problème vient surement de toi.

Faisant alors référence au fait que sa avait été lui qui avait dominé la nuit dernière il le brusquait encore un peut, aller sur son orgueil et le pousser à devenir disons plus sauvage. Se fut suite a ces commentaires qu’il laissa l’une de ces mains se glisser contre sa nuque pour le tirer jusqu'à lui, ainsi il le grafigna légèrement. Il laissa donc ces lèvres prendre les siennes de nouveau, son autre main elle descendant le long de son torse, arrêtant au secteur de son bas ventre, s’amusant a jouer avec le morceau de tissu qui s’y trouvait. Se fut alors après un moment qu’il le poussa pour ainsi se retrouver par-dessus lui. Le laissant donc sur le lit il vint lui prendre le cou en otage, laissant sa langue parcourir sa peau qui elle était toujours aussi appétissante. Se fut suite a cela qu’il vint lui murmurer a l’oreille.

T’es trop moue…

Un sourire mesquin au coin de ces lèvres il vint alors lui mordre le cou, ondulant a son tour son bassin contre le sien, ces jambes de chaque coter de son corps. En plus de le narguer ainsi il vint lui faire une sucette au cou. Quoi de plus pour le fâcher?! Une marque qui elle montrait sa présence sur sa personne, sa supériorité mais aussi une démarcation de supériorité face à ces autres amants.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Lun 3 Mai - 2:21

  • Lui. Comment osait-il sous entendre qu'il n'avait été un bon amant, Tooru se senti piquer au vif, tout en sachant qu'une nouvelle fois ce n'était qu'une provocation. Il senti ses ongles contre sa nuque, et poussa un léger grognement tout en reprenant une fois encore ses lèvres. Il senti la main de Sakki glisser contre son torse, jusqu'à son boxer, et se rendit compte qu'il commençait à être à l'étroit. Il relâcha son attention, et Sakki en profita pour reprendre le dessus. Il était hors de question qu'il le lui laisse. Surtout que la phrase suivante fit un bleu à son égo. Trop mou, lui ?

    Il fronça les sourcils lui lançant un regard sombre. D'un mouvement sec il tira sur le boxer de Sakki, libérant son membre, tandis que lui même poussait un nouveau grognement alors qu'il le marquait. Ca, ça ne lui plaisait pas, personne ne le marquait. Et certainement pas lui. D'un geste brutal, il enserra ses poignets et le tira à lui.

    « Ne me marque plus jamais. »

    Il le repoussa, et repassa au dessus, il en profita pour achever de lui ôter son boxer et ôta le sien qui comprimait désagréablement son membre. Il se mordit la lèvre, et revint sur Sakki, il reprit ses poignets, les plaquant contre le matelas. A quatre pattes au dessus de lui, il se pencha sur son torse pour venir mordiller ses tétons. Il réunit les deux poignets de Sakki dans une de ses grandes mains, et une fois la main libre la glissa entre leurs corps, il serra le membre dans sa main, appliquant un rythme presque violent dessus. Puisqu'il le voulait comme ça. Il remonta, afin de mordre son lobe d'oreille.

    « T'es vraiment un masochiste. »

    Le rôle du sadique ne lui allait pas particulièrement bien, mais Tooru était un être fait de pulsion et il réagissait toujours aux provocations, d'autant plus qu'il savait à quel point c'était bon de se faire dominer lorsqu'on est en colère. Il mordit à nouveau son cou, et arrêta ses mouvements de poignets, il relâcha la pression, sur les bras de Sakki, et glissa ses mains sur ses cuisses, les cajolant autant qu'il les griffait, et ce pour mieux les écarter. Il en avait terriblement envie, mais se serait lui faire trop plaisir que de lui rendre se service si vite.

    A la place il lui lança un regard amusé, armé de son sourire le plus pervers. Il porta un doigt à sa bouche, qu'il lécha consciencieusement, avant de l'entrer dans l'intimité de Sakki, commençant un va et vient intolérablement lent.

    « Dit ce que tu veux. »

    Ce serait sa vengeance personnelle, le voir supplier.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Lun 3 Mai - 3:07

Sakki réussi comme prévu de le piquer, de le faire réagir face à ces commentaires. Se fut donc au courant de leur échange qu’il lui retira a moitié son boxer et se sur un mouvement assez sec mais qui ne déplu pas a Sakki. Se fut alors suite a cela qu’il vint lui serrer fortement le bassin, celui-ci lui disant qu’il n’avait pas le droit de le marquer. Il laissa alors un sourire mesquin paraitre au coin de ces lèvres pour murmurer amusé par sa réaction. Sachant très bien qu’il le prenait très mal mais lui sa l’amusait, il aimait bien lui déplaire pour simplement le contre dire.

Ah bon?!

Se fut donc avec moment de distraction de sa part qu’il vint se faire retourner de bord. Se retrouvant une fois de plus coucher sur le dos avec par-dessus lui son amant, il porta un regard sur sa personne, fronçant des sourcils il le regarda lui retirer rapidement son bas mais par la suite retirer son propre bas. Son regard lui descendant vers son membre il laissa un sourire pervers paraître une fois de plus sur ces lèvres pour suite à cela porter un regard dans celui de Tooru, passant sa langue contre ces propres lèvres montrant ainsi l’envie qu’il avait. Se faisant ainsi plaquer contre le matelas il le regard tout en se mordant la lèvre inférieure, celui-ci semblait écœurer de lui tout en le voulant, une situation forte intéressante a vrai dire. Peut après il vint lui mordre ces mamelon, laissant celui-ci échapper un soupire sous ces action il courba légèrement son corps sous la sensation mais ne pu faire plus vue ces main elles plaquer contre le matelas mais qui rapidement se firent réunir par l’une des mains de celui-ci les lui retenant, se qui eux comme effet que de laisser un gémissement sortir d’entre ces lèvres. Il appréciait mais à la fois il n’aimait pas, se sentir inutile, pouvoir rien faire lorsque celui-ci le touche, il n’aimait pas cette impuissance, perdre la liberté de ces mouvements en faite. La main qui fut libre de Tooru vain commencer un mouvement de va et viens contre son membre mais il le fit un peut trop brute a son gout, cela lui laissant échapper un soupire de douleur plus que de plaisir, en faite il avait mal vue le coter moue de son commentaire selon lui. Il vint même le traiter de masochiste, c’était le cas tout en ne l’étant pas en faite, il aimait la douleur, la brutalité mais pas autant que cela, sur le plan sexuelle c’est bien plus la brutalité qu’autre chose qu’il adore et pour la douleur c’est celle qu’il se procure avec ces mutilations. Lorsqu’il l’avait ainsi dit qu’il était trop moue cela n’avait été qu’un mot pour un autre pour le provoquer. Il laissa passer un sacre suite à son commentaire au travers de ces soupirs.

Trou cul.

Il n’avait pas vraiment apprécié cela, fallait trouver le juste milieu entre douleur et masochiste justement. Être brute sans pour autant être sadique pour autant, il n’était nullement le genre à vouloir se faire verser de l’huile chaude dessus ou bien ce faire couper durant un acte sexuelle. Lorsque finalement il le lâcha, il eu presque envie de lui faire la même chose mais il s’abstint pour ainsi le regarder lui écarter les jambes, se mordant la lèvre inférieur il le regarda faire, lâchant un soupire sous ces caresses. Normalement c’était l’ah qu’ils entraient en jeu vue que les préliminaire ils n’étaient pas trop fort sur ce point lorsqu’ils avaient tout deux des relations. Mais celui-ci semblait avoir l’idée que cela serait le cas. Le regardant donc faire il se sentit presque devenir en colère en le voyant agir ainsi. Il fermi les yeux sous son action ouvrant doucement la bouche, appréciant la sensation mais il y allait bien trop doux, trop lentement, il n’y voyait presque pas plaisir mais le pire l’ah dedans c’est que c’était a son tour de ce jouer de lui, il se vengeait en quelque sorte. Son commentaire ne fit que prouver son hypothèse.

Lâchant quelques gémissements négatif il vint alors lui retirer la main et le tirer de nouveau vers lui, non cela ne se passerait pas ainsi, pas question qu’il gagne et qu’il le supplie, il irait d’une autre manière. Laissant alors ces lèvres prendre de nouveau les siennes, celui-ci glissa sa main le long de son corps pour ainsi prendre son membre en main, y allant avec un mouvement de va et viens bien habille de sa part. Laissant ainsi son action se prolonger il descendit ces lèvres le long de sa mâchoire, mordillant chaque parcelle de peau qui se trouvait à sa disposition. Laissant alors la situation tourner une fois de plus il revint sur le dessus, celui-ci venant lui mordre le cou tout en laissant suite a cela ces lèvres descendre le long de son torse, celui-ci venant ainsi prendre le membre de celui-ci en bouche et laisser sa langue le laper sur toute sa longueur. Jouant avec le bout rose avec celle-ci, l’une de ses mains elles caressant sa cuisse pendant que son autre elle faisait un mouvement de va et viens il arrêta donc de jouer pour ainsi venir reprendre ces lèvres, laissant son bassin se frotter contre le sien, faisant exprès pour que le membre de celui-ci caresse vienne se glisser contre ses fesses. Laissant plusieurs soupires sortir de d’entre ces lèvres, il vint alors lui mordre la lèvre inférieur avec envie, en voulant bien plus mais il ne voulait pas céder, il voulait que cela soit lui qui cède.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Mer 5 Mai - 22:56

  • Ce type réveillait ses plus bas instinct. Leur relation était malsaine, et Tooru ne le savait que trop bien. Lui qui luttait contre ses pulsions, ce type les exacerbaient. Il déchargeait sa colère, sa haine, et il voyait bien à quel point Sakki détestait et adorait. Tout comme lui. Sa seconde d'inattention lui fut fatale, Sakki reprit le contrôle, s'accaparant ses lèvres. Ce type ne pouvait pas craquer ! Il poussa un gémissement sourd lorsqu'il attrapa son membre, et n'émit aucune résistance lorsqu'il inversa à nouveau les positions.

    Sa respiration devint erratique alors que ses lèvres descendirent sur son torse, et il enfourna ses mains dans ses cheveux quand il vint s'occuper de son membre. Son corps se cambra, et il se senti frustré lorsqu'il s'interrompit, Sakki reprit ses lèvres et Tooru les lui mordit. Trop frustré, et il savait que s'en était de même pour Sakki, qui le tentait, laissant son intimité glisse contre son membre. D'un mouvement vif, il enserra ses hanches entre ses mains, passant la paume sur ses fesses. Tooru poussa un grognement, et il le fit basculer à nouveau sous lui. Ce petit jeu commençait à le lasser.

    Son regard presque noir de désir, de colère, planté dans celui de Sakki, il abandonna l'idée de le faire supplier, il gémirait de toute façon. Le souffle court, la frustration lui vrillant le bassin, il décida d'y couper. Il s'enfonça en lui, pas violemment, il ne voulait pas le déchirer, mais la fin fut un peu brusque, trop pressé. Tooru rejeta la tête en arrière, il lui laissa un temps pour s'habituer, puis l'immobilité fut bientôt insupportable.

    Son premier coup de bassin fut presque doux, le rythme un peu aléatoire. Puis de plus en plus rapide, ne répondant qu'à ses pulsions, son besoin. Le corps en dessous de lui, il le connaissait, presque par cœur, il savait ce qu'il aimait. Tooru se pencha, approfondissant ses mouvements, il plaça ses mains de chaque côté de la tête de Sakki, la chaleur qui se dégageait d'eux rendait son corps moite. Étrangement il repensa à la conversation qu'il avait eut avec Satsuki à la bibliothèque, qu'est ce que ça ferait de coucher avec lui ?

    Y songer à ce moment était particulièrement retord. Sans compté qu'il poussa un gémissement à l'idée que se soit lui en dessous. Il se serait giflé, et se reconcentra sur Sakki. Ses gémissements devinrent de plus en plus rauque. Les derniers coups de bassins furent brusques, intensément jouissif. Il ferma les yeux, noyé sous les sensations et finit par jouir lorsqu'il senti Sakki également proche, il se cambra une dernière fois.

    Trop épuisé pour rester en place il roula sur le côté. Attendant que les vagues du plaisir redescendent. Il était bon pour se redoucher. Il conserva les yeux fermé, puis se redressa. Il ne fallait pas qu'il reste encore ici, Sakki était assez manipulateur pour qu'il finisse par passer la journée là. Et ce soir il devait être en forme. Sans compté qu'il était vexé d'avoir perdu.

    « Bonne journée. »

    Il se leva, reprit la serviette qui lui avait servit plus tôt et reparti à la douche. Il était vraiment vexé, et ne voulait pas que Sakki le voit. Il s'était laissé manipuler.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Jeu 6 Mai - 2:24

Sakki qui lui s’amusait disons avec bien des envies et de l’amusement à torturer quelque peut la personne qui se trouvait sous lui a disons le faire flancher avent lui. Se ne fut pas long qu’il le sentit donc céder sous ces avances disons. Les mains de celui-ci se trouvant contre ces fesses il fermi les yeux une fraction de seconde se qui fut malheureusement assez pour lui pour se retrouver sur le dessus. Étant donc une fois de plus sous lui il le laissa faire docilement, en faite il en était arrivé a le faire craquer pour ainsi avoir se qu’il voulait. Il se retrouvait donc ainsi a recevoir le membre de celui-ci en lui. Les yeux eux mis clos il laissa échapper un gémissement sous l’effet, penchant la tête vers l’arrière sous la sensation qui elle malgré que cela c’était passer au courant de la nuit lui avait presque manqué. Gardant ainsi les yeux fermer il vint porter ces mains elles contre le torse de celui-ci les descendants contre ces cotes, grafignant ainsi sa peau, pour aller les passer sur ces épaule suite a cela, et ainsi si agripper fermement. Continuant de profiter de cette sensation qui elle devint rapidement comme ils les aimaient. Subissent les mouvements de bassin de Tooru, celui-ci laissa rapidement ces gémissements se rependre dans la pièce, son corps lui brulant sous la sensation et sa respiration se perdant au travers de ces gémissements. Lorsque le moment lui eu finalement fin il laissa échapper un râlement, se crispant de plus belle tout en enfonçant ces ongles dans la peau de celui-ci, son corps lui courbant contre celui de son amant. Relâchant doucement prise il laissa son souffle lui se perdre dans le silence qui venait d’y prendre place.

Bonne journée, se fut donc le seul mot qu’il reçu suite a leur acte?! Enfin il trouvait cela disons presque trop commun de la part de celui-ci. Son regard lui se portant donc contre le sien il remarqua bien rapidement qu’il était en train de bouder? Semblerait bien que oui, ils ne se connaissaient certes pas tant que cela mais assez pour connaître les humeurs de l’un l’autre. Se redressant ainsi sur les coudes, son corps lui toujours burlant et son souffle saccadé il le regarda prendre sa serviette et se diriger ainsi jusqu'à la chambre de bain. Fâcher le monsieur… Il n’avait pas l’aire si content que cela d’avoir eu des rapports avec lui enfin c’était l’impression qu’il avait chose qui était même surement vrai cependant c’était bien lui qui avait faite pour, c’était lui qui était ainsi venu sur lui pour le frapper sans pour autant le faire, inconsciament il avait lui-même chercher à avoir ce rapports et se malgré la veille. Se fut donc avec un sourire malin qu’il décida de se lever a son tour, attendant que celui-ci aille entrer dans la douche pour ainsi venir se glisser dans la pièce lui aussi, entrant ainsi dans la douche, allant donc murmurer pour briser le silence qui régnait et ainsi dévoiler sa présence.

Fâché?

Un sourire amusé au coin de ces lèvres il vint se coller doucement à lui tout en venant lui lécher l’épaule totalement amuser par la situation en faite une douche ne lui ferait pas de mal non?! De la fraicheur, se nettoyer, pourquoi pas?! De plus il pouvait ainsi venir agacer son cher et tendre compagnon de chambre. L’eau elle coulant ainsi contre son corps, ces cheveux devenant ainsi mouillé se collèrent doucement contre sa peau. Il laissa donc ces piercings eu frôler le haut du dos de celui-ci venant simplement laisser ces lèvres frôler sa peau, pour ainsi murmurer de nouveau.

Pas ma faute si tu me résiste pas chéri.

Il aimait bien l’appeler chéri pour simplement le fâcher une fois de plus, il aimait bien cela en faite et de plus cela éveillait toujours son coter animal disons. Il ne voulait aucune marque d’affection et chéri en était une non?! Enfin c’était bien vrai toutefois qu’il ne lui résistait aucunement et qu’il n’avait aucun contrôle sur cela, enfin c’était bien à en juger par ce qui se passait. Une fois il l’avait même frustré a la fin d’un cours, une autre fois lors d’un cours d’éducation physique et finalement comme cela en le croisant dans un couloir et chacune des fois avait fini pareille comme cet instant, la défaite il ne prenait pas trop a voir mais cela c’était bien le cadet de ces soucis. Laissant ainsi ces mains elles venir entourer le corps de celui-ci et ainsi lui grafigner le bas du torse montrant ainsi qu’il n’avait aucunement peur d’être présent ici malgré lui et qu’il en voyait même aucun inconvénient et qu’il se fichait de celui-ci. Son bassin lui faisait encore un peut mal mais il avait bien aimé la sensation, l’envie?! Hum. Eh bien il pourrait bien le faire tout le temps s’il le pouvait, enfin pas nessecairement avec lui mais bon on voit le genre. De plus il sait très bien que celui-ci doit voir Satsuki durant la journée alors quoi de mieux que de retarder cela?!
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Ven 7 Mai - 3:58

  • Sous la douche, Tooru se détendait, il était plus calme, ses dernières pulsions d'agressivités étaient passés. Il n'éprouvait que l'envie d'être tranquille. L'eau chaude dévalait son corps, aplatissait ses cheveux, et il n'entendit même pas que Sakki était entré. Il le réalisa seulement lorsqu'il parla. S'il était fâché ? Non. Vexé, sans doute. Il ne se retourna même pas. Il finirait bien partir. Mais apparemment l'autre n'en avait pas décidé ainsi. Il le senti se coller contre lui et ses lèvres frôler son épaule.

    Il se crispa lorsqu'il entendit le surnom. Il avait une sainte horreur de ça, Sakki se permettait décidément beaucoup trop de liberté. Ses mains qui vagabondaient sur son torse en étaient une autre preuve. Ca ne pouvait plus durer comme ça. Craquer à chaque fois, se laisser manipuler, il était quoi ? Un god géant ? En outre, il savait que ce qu'il venait de dire n'était qu'une autre de ses provocations. En tant normal pour un affront de ce type, il se serait sans doute retourné et plaqué au mur. Là, c'était hors de question, il n'en serait que trop heureux.

    « Ne flatte pas trop ton égo, c'est l'appelle du sexe, toi ou un autre c'est pareil. »

    Il attrapa ses mains et les chassa, ne se retournant toujours pas. Ce type prenait définitivement trop de liberté, il n'était pas à sa disposition. Tooru appréciait peu ses manières. Au début, leur relation lui avait parut idéal, du sexe, rien que ça, pas de parole, ils changeaient de place, lorsque l'un en avait besoin. Mais ses derniers temps, Sakki devenait de plus en plus exigeant. Il était carrément en chaleur. Le chauffant systématiquement dès qu'ils se retrouvaient ensemble. Sachant quoi jouer pour le faire partir au quart de tour. A croire que Sakki aimait se faire dominer, provoquer et se faire dominer. Qu'il aimait sa colère et sa frustration. Ça devenait carrément malsain.

    Sans compté, il se comportait carrément mal avec Satsuki. Les deux ne se supportaient pas. En tant normal, il s'en serait moqué, mais ce qui touchait Satsuki, ça le concernait un tant soit peu. Et ce pour une obscure raison. Mais en même temps, il se tapait cette enflure de Saku; Cet imbécile arrogant et prétentieux, qui semblait s'évertuer à le faire sortir de ses gonds.

    Tooru attrapa le gel douche et commença à se laver, ignorant délibérément Sakki. Il savait que cela risquait de particulièrement énerver le blond, et ça l'amusait d'autant plus. L'odeur fruité du gel douche se répandit dans l'habitacle, et il se senti plus propre. Il songea qu'il ferait peut être bien d'appeler Satsuki, le voir avant ce soir pourrait être sympa. Ils pourraient mettre tout en ordre.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Ven 7 Mai - 17:18

En faite il n’apprécia guerre de la manière d’on Tooru réagis lorsqu’il vint disons l’agacer?! Il semblait presque l’ignorer, il se saurait attendu plutôt a se qu’il soit de mauvaise humeur. Sa le décevait en faite de le voir si bien réagir, il voulait qu’il se fâche, qu’il se fasse disons emporter par ces pulsions et qu’il perdre une fois de plus la notion de ces penser. Enfin il laissa un simple rire sortir d’entre ces lèvres lorsqu’il vint faire propos qu’il devait arrêter de rêver, non mais il essayait bien de se laisser croire le contraire lui. Sans qu’il le sache c’était bien pour lui et non d’autre personne d’on cette attirance sexuelle était, il ne pouvait se passer du coter sauvage, le défoulement que Sakki lui procurait et cela même s’il ne l’avouera jamais et se même s’il en est même pas encore au courant. Cette colère refouler et cette frustration et ces douleurs ne seront jamais extérioriser avec personne d’autre et c’est bien se qui fait que leur relation est disons étrange et peut commune. Se fut que quelques secondes après son commentaire qu’il répliqua sur un ton de voix neutre mais bien vrai.

Dit-il sans pour autant le penser réellement.

Faut bien qu’il réfléchisse avent de parler, sinon plein de chose au quel il ne pense pas pourront en sortir non?! Suite a cela il s’avait bien qu’il dépassait les bornes, il c’est fort bien qu’il ne suit plus vraiment les règles silencieuse qui elles c’étaient installer entre eux. Oui il était dominer au lit et se la plupart du temps mais en faite qui l’est?! S’il est ainsi dominer au lit se n’est que parce qu’il le veut sinon jamais il ne le laisserait faire si cela ne serait pas se qu’il veut. En faite il le domine sur tout point, il le domine et se bien plus qu’il le croit, lorsque tu réussi à cerner une personne et réussir de jouer avec celle-ci sur le plan psychologique eh bien la partie elle devient facile. En agissant ainsi, en allant au dessus de leurs entente qui elles furent simplement dites par instinct et non parler vue qu’il ne parle pas trop, en faite en surpassant leur règle il montrait a quel point il était dominateur dans tout cela a quel point Tooru lui était en quelque sorte soumis et se malgré lui. Chose que Sakki jouait que trop bien, la manipulation c’est bien amusant lorsque l’ont c’est agir avec.

Les mains du jeune homme se faisant repousser de sur son torse, il le regarda se savonner, il le regarda ainsi faire un moment pour simplement venir se coller doucement a lui et se de nouveau, venant lui mordre la nuque, lui mordillant celle-ci avec amusement, lui faisant même quelque peut mal, ses mains elles décédant le long de son dos tout en y faisant des marques rougeâtre avec ces ongles. Pourquoi ne pas lui montrer a quel point il le domine maintenant!? Il laissa un sourire paraitre au coin de ces lèvres et le poussa ainsi assez solidement contre le mur. Venant ainsi le plaquer contre celui-ci il vint glisser l’une de ces mains contre le membre de celui-ci, s’amusant à venir faire un mouvement de va et viens contre lui, son regard lui se promenant dans le sien il laissa un sourire en coin paraitre au coin de ces lèvres. Lui léchant ainsi sa colonne vertébrale, de bas en haut pour ainsi rendu dans le haut le mordre de nouveau, son corps lui se collant contre le sien de nouveau tout en continuant de lui masser le membre, son autre main loger contre son épaule a le maintenir contre la paroi.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Ven 7 Mai - 19:47

  • Un soupire d'agacement franchit ses lèvres lorsque Sakki parlait. Bien entendu qu'il le pensait. Sakki n'avait même pas à le remettre en doute, pour qui se prenait-il au juste. Tooru n'aurait aucun mal à arrêter leur relation. Ça ne faisait aucun doute. Sakki était son plan cul régulier, mais il devenait un peu trop envahissant. Pendant un instant il songea qu'il allait simplement partir, mais il fut bien vite détromper en sentant le torse se presser contre son dos.

    Il préféra à nouveau jouer la carte de l'ignorance, mais ne le put pas longtemps lorsqu'il senti les dents s'enfoncer dans sa chaire. Il poussa une exclamation douloureuse. Puis se fut ses ongles le long de son dos et avant qu'il n'eut le temps de réagir il fut plaqué contre le carrelage. Il posa ses mains contre la paroi pour s'éviter un choc trop brutale, et tourna la tête pour lancer un regard colérique à Sakki. Sa main dériva vers son membre, alors qu'il lui lécha la colonne vertébrale. Il senti un frisson remonter, mais il était bien trop furieux pour y prendre garde. Il se crispa lorsqu'il le remordit. Il tenta de donner un coup d'épaule pour se déloger mais il avait anticiper son geste et le replaqua contre le mur.

    « Qu'est ce que t'essaye de prouver ? Tu veux te la jouer dominateur ? »

    Tooru était loin d'être faible, et ne se rendait pas sans se battre. Il n'écartait pas facilement les cuisses, et encore moins avec ce genre de manière. Il attrapa brutalement le poignet de Sakki pour l'éloigner de son membre qui commençait à s'éveiller, de nouveau. Il tira dessus pour le déséquilibrer et en profita pour se retourner.

    « T'as peut être cru que j'allais gentiment me laisser faire, me confonds pas avec tes jouets. »

    Il signala à ses hormones de bien vouloir se rendormir, il était hors de question qu'il donne satisfaction à ce type. Encore moins qu'il le prenne pour un soumis. Il ne s'était jamais soumis à personne, il avait prit Sakki parce qu'il en avait eut envie, et de toute façon c'était même Sakki qui en mourrait d'envie. Il savait juste comment le faire réagir, maintenant il saurait ne plus tomber dans le piège.

    Il tira à lui une serviette qu'il noua autour de sa taille, en jetant un regard furieux à Sakki. Il croisa les bras sur son torse musclé et humide et reprit la parole.

    « Je ne suis le jouet de personne. »

    Sur ce il se dirigea vers la porte pour regagner la chambre. Pensant que le débat était clôt.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Lun 10 Mai - 0:58

Sakki était disons d’humeur à être méchant et de faire cela a sa tête, aujourd’hui il c’était mal réveiller et cela une fois de plus par la faute de Tooru qui avait préféré quitter son lit, enfin chose normal en prenant en compte le contexte mais bon après tout, se n’est que dormir non?! Cela lui donna donc envie de poursuivre le jeu et d’enrager son amant, jouant ainsi de sa personne comme il jouait avec la plupart du monde et se depuis un long moment et se même avec lui qui semblait doucement le comprendre et se a ces dépens. Enfin chose qui devait bien arriver après tout, il n’est pas con et se malgré qu’il soit un tas de muscle à comparer de Sakki. Lorsqu’il le plaqua donc contre la paroi, il vit qu’il allait riposter et anticipa donc le coup, le ramenant ainsi contre le mur et se avec force. Certes il est disons moins fort que Tooru vue leur deux différence de taille et de poids et au niveau de la musculature mais malgré cela il est assez en forme pour le contrer et se malgré ces bras eux endoloris qui comme le reste de son corps est bien entrainé malgré tout ce qui se passe dans son existence et selon son mode de vie, enfin surtout sur se point. Continuant ainsi ces caresses, jouant avec le membre de celui-ci qui lui devenait de plus en plus dure sous ces mouvements cependant il n’eu pas le temps d’en faire vraiment plus, non il se fit repousser. Son colocataire étant maintenant face a lui, il lui fit tête, fronçant ainsi des sourcils, un sourire mesquin et au coin de ces lèvres tout en le regardant un moment sans rien dire, étant bien amusé par la suite vue son commentaire. Il se trompait vraiment sur toute la ligne et se avec le plus grand amusement de Sakki qui lui est bien au courant qu’il joue avec lui et se depuis longtemps, lui laissant croire que se qu’il voulait qu’il croit a son sujet. Lui nullement son jouet?! Faux, voyons s’il en est rendu ainsi c’est bien car c’est le cas après tout. En plus de cela c’est Tooru qui a faite les premiers pas pour que leur relation devienne ainsi sexuelle et qu’ils se livrent a des séances de plaisir ensemble et cela sans communication. Chose qui ne durera pas bien longtemps et cela parce que Tooru semble ne pas endurer de la façon d’on Sakki se comporte avec lui, enfin… Quel manque de jugement, la faute elle est bien du coter de celui qui est en train de quitter la douche et cela enrouler d’une serviette.

Normalement Sakki se ficherait bien de cela cependant l’idée de se faire dire non ne lui venait pas trop en tête, jamais il n’avait apprécié que l’ont lui dise non lorsqu’il avait une idée en tête et c’est bien le pourquoi il est aussi obstiner sur le sujet. Il sortit rapidement de la douche a son tour, laissant cependant Tooru croire que tout cela était terminer. Fermant ainsi l’eau pour le laisser entrer dans l’autre pièce. Lorsque cela fut le cas, il vint le rejoindre sans pour autant lui faire quoi que se soit, étant lui aussi mouiller et cependant lui nue il vint aller fouiller quelque peut dans ses affaires pour ainsi murmurer.

C’est vrai tu n’es pas le jouet de personne.

Suite a cela il vint se retourner et le pousser contre son propre lit. Il laissa alors son corps lui se mettre par-dessus le sien pour ainsi lui prendrais ces deux bras et l’attacher contre la base du lit, ces deux mains elles étant menotter contre le lit, il lui retira donc sa serviette et la prit tout en s’éloignant de lui, prenant aisément son temps pour se sécher, et suite a cela enfiler un boxer et reprendre la parole tout en laissant un sourire des plus amusé vue la situation paraitre.

Pas un jouet, une victime? Un esclave? Un pion? Enfin… situations fort amusante non? Lorsque l’ont est prisonnier de son propre jeu. Sa t’apprendra de jouer les malins lorsque ce n’est pas le cas.

Il regarda alors celui-ci un moment, il s’avait bien que ces menottes lui serait disons utile un jour. Heureusement c’était sur son propre lit qu’il était car les draps eux en mangeront un coup à être mouiller ainsi. Il le rejoignit et vint doucement se coucher sur lui tout en le regardant avec un petit sourire pervers, sa main elle jouant habillement avec le membre de celui-ci, son propre corps lui près du sien. Se fut donc ainsi qu’il vint titiller l’un des mamelons de celui-ci avec sa langue, continuant de jouer avec le corps de celui-ci. Eh bien quoi?! Il avait encore envie de jouer un peut, lorsque cela serait le cas il le laissera l’ah et partira!
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Lun 10 Mai - 2:09

  • Avec satisfaction il crut que Sakki avait comprit, que dorénavant il arrêterait de se croire supérieur. Tooru entendit l'eau arrêter de couler et sorti de la salle de bain. Mais il s'avéra bien naïf sur le coup. Alors qu'il se dirigeait vers son lit, il se senti poussé, il tomba sur le ventre, d'un mouvement vif il se retourna, mais n'eut pas le temps de se redresser que déjà l'autre était sur lui. Son sang se glaça lorsqu'il senti la morsure du métal autour de ses poignets et un cliquetis qui signifiait qu'il était maintenant prisonnier. Il tira sur les menottes, qui étaient à son horreur, solides. Quand est ce que Sakki avait eut le temps de prendre des menottes.

    Les paroles de Sakki résonnèrent dans son esprit. Il n'était rien de tout ça. Sakki pendant ce temps là lui avait ôter sa serviette, il se retrouvait nu et attacher, totalement exposé. Ce type était un malade. Mais Tooru n'était pas du genre à montrer de la peur ou de la panique, il tira encore sur ses menottes.

    « Va te faire foutre. »

    Il revint s'allonger sur lui, reprenant ses caresses, auquel son traitre de corps réagissait un peu trop bien. Il se mordit la lèvre. Il tira encore sur ses chaines, mais il se fatiguait pour rien. Son membre gonflait entre les doigts de Sakki, et cela le rendait furieux, il le prenait pourquoi exactement.

    « Libére moi ! »

    Jamais encore il n'avait été si soumis, si totalement exposé, et il refusait ce genre de pratique. Sans compté que son corps réagissait positivement. Sa mâchoire était crispée, et son regard sombre. Il n'allait tout de même pas le violer ? Se serait un sacré coup porté à son égo. Il ne manquait plus que ça dans sa foutue vie. Ce type n'était définitivement pas sain, quel genre de mec se baladait avec des menottes. Et puis son sourire n'était pas pour le rassurer. Tooru avait sa fierté, un ego qui prenait une certaine place et il ne supportait pas de se retrouver attacher là, à se faire traiter de pion, d'esclaves.

    « Tu peux bien faire ce que tu veux, tu ne me fais pas peur, je ne suis pas ton esclave, et je ne suis pas une victime, parce que croit moi bien, quand je me vengerai se sera douloureux. »

    Sakki savait jouer avec son corps, mais ça, ce n'était pas bien compliqué, pouvoir rendre fou de frustration quelqu'un, c'était beaucoup plus simple qu'on ne le pensait. Il pouvait bien le faire gémir, il ne parviendrait jamais à le diminuer. Si quelqu'un pouvait s'enorgueillir de n'avoir jamais abandonné, et de s'être toujours battu c'était lui. Qu'il fasse ce qu'il voulait, sa vengeance serait dure.

    « En plus c'est toi qui supplie qu'on te prenne, et qui te comporte comme une chienne chaleur, vient pas jouer les mâle dominants après ça. »

    Lorsqu'il était furieux, Tooru avait tendance à parler avant de réfléchir, or, il n'était pas en position de l'insulter là.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Lun 10 Mai - 2:58

Sakki continuait de jouer avec le corps de Tooru et cela a ces dépens, jouant avec plaisir avec le membre de celui-ci qui lui devenait de plus en plus dure et cela avec les secondes qui elles s’écoulaient. En faite chose bien amusante et intéressante c’est bien de la façon d’on celui-ci le prend, il semble insulter et porter jugement sur Sakki en l’insultant. En faite il aurait raison en tant normal mais pas dans cette situation. Non, il n’avait qu’a simplement faire comme il le devait et quel est cette manière? Eh bien de la manière de Sakki bien attendu. Il avait bien beau de débattre, cela ne sert a rien, se sont de véritable menottes au quel il avait peine utiliser au courant de sa vie, en faite elles étaient plutôt utile lorsqu’il s’agissait de Masahito, son jouet ou plutôt, oui c’est bien le bon mot. Continuant ainsi ces caresses contre la personne qui elle continuait a lâcher des mauvais mots et se malgré tout le bon temps qu’il avait le droit et cela gratuitement. Il arrêta donc de jouer avec le mamelon de celui-ci, relevant son regard vers lui tout en restant un moment silencieux, ralentissant le mouvement de va et viens qu’il lui produisait. Se fut alors après un moment qu’il laissa échapper un rire face a ces menaces tout en faisant une mimique d’être apeurer pour suite a cela lui murmurer sur un ton joueur.

Ah bon? Tu compte faire quoi? Me faire mal? Me faire subir le même châtiment que je te porte? Non! Je sais, tu va détruire ma supposer vie social, Mon dieu. Pourquoi ne pas me tuer? Cela serait donc fini de moi? Je ne serai plus jamais dans tes pattes non? C’est bien ton seul moyen de te débarrasser de moi.

Plaçant l’une de ses mains près de son visage il passa sa main dans ces cheveux, laissant aller ces cheveux par en arrière et suite à cela laisser échapper un soupire tout en laissant échapper un faible rire. En faite Sakki lui ayant toujours été suicidaire a toujours rechercher a trouver la mort mais jamais il en avait eu le courage, étrange quand même, il veut la mort mais en a pas le courage et se malgré tout ce qu’il fait pour s’y approcher et cela le plus rapidement possible. Se fut donc peut de temps après son commentaire qu’il l’attendit le traiter de chienne en chaleur et tout, il fronça des sourcils pour suite a cela venir poser un baiser sur ces lèvres et murmurer sur un ton pervers et sensuelle.

Coquin, je s’avais que tu aimais cela comme sa, avoir une chienne qui elle ne demande qu’a être remplis… qui ne demande que de se faire satisfaire jour et nuit…

Il vint ainsi lui lécher les lèvres et partir a rire suite a cela tout en lui tapotant un peut la joue. Il se redressa donc, laissant sa langue elle parcourir le torse de celui-ci, venant parcourir chaque parcelle de peau qu’il avait sur son passage, y laissant de nombreuse marque rougeâtre qui elles étaient causer par ces dents, ses piercings eux frottant ainsi contre sa peau. Se fut en faisant ces actions qu’il commença a se caresser le membre après s’avoir enlevé le boxer, il fallait bien qu’il soit bien dure pour qu’ainsi il puisse s’amuser avec son nouveau jouet non? Continuant de se caresser le membre il laissa ses lèvres elles venir jouer avec le bout rose du membre du jeune homme. Laissant sa langue elle venir titiller avec habiliter l’objet de ces désires. Laissant donc échapper un soupire il vint passer le membre de celui-ci entre ces lèvres, commençant ainsi un mouvement de va et viens lent et cela que pour lui donner envie d’en avoir plus, que pour l’entendre gémir et soupirer sous ces caresses. Continuant ainsi un moment il se redressa, un sourire perfide au coin de ces lèvres, son membre lui étant maintenant bien dure il vint se coller de nouveau a lui, laissant son corps lui frôler le sien, laissant ces lèvres elles se loger dans son cou, sa langue elle parcourant le creux de celui-ci pour ainsi venir murmurer a son oreille.

Je sais que moi contrairement a ton égo je ne mourrai pas au courant des prochaines heures.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Lun 10 Mai - 3:26

  • Sakki se moquait éperdument de ses menaces. Ce type n'avait donc peur de rien ? Et rien à perdre. Il ne supportait pas son comportement, on aurait dit un enfant devant un nouveau jouet, mais le genre d'enfant capricieux qui a tendance à casser ses jouets pour en tester sa résistance. Tooru ne le laisserait pas le briser. Il lui lança un regard meurtrier lorsqu'il passa sa main dans ses cheveux. Même les insultes ricochaient sur lui, le voilà qui soufflait sur ses lèvres, il paraissait vraiment s'amuser. Ce type était un pervers, un foutus pervers. Il lécha ses lèvres et parti d'un rire joyeux, Tooru senti un frisson remonter le long de sa colonne, et dire que c'était lui qu'on avait envoyer en asile, mais c'était plutôt à lui d'y aller.

    Il lui tapotait la joue, comme on le faisait avec un enfant sage. Il poussa un grognement de rage, tirant un peu plus sur ses chaînes. Tooru baissa les yeux lorsqu'il s'attaqua à son torse, crispant ses doigts sur les chaînes pour ne pas gémir, tandis qu'il le masturbait, le mordait. Il rejeta la tête en arrière, il sentait son bassin se nouer, et le désir monter bien malgré lui, il ne voulait pas le voir, pas l'admettre. Lorsque sa bouche glissa contre son membre, il se mordit la lèvre pour ne pas gémir.

    Son bassin se cambra, ce type le frustrait, mais il ne rentrerait pas dans son jeu, plutôt mourir de frustration que de supplier ce type. Sa température corporel augmentait, alors qu'il continuait à serrer les chaînes à s'en faire mal. Il savait qu'il était plus fort physiquement que lui, ne pouvoir rien faire était frustrant. Lorsque ses lèvres quittèrent son membre, il rouvrit les yeux, apercevant de nouveau ce sourire qui ne le mettait pas en confiance. Il se colla à nouveau à lui, la phrase qu'il susurra le glaça. Il allait vraiment le violer ?

    « Mais pourquoi tu fais ça espèce de malade ! »

    Il ne comprenait pas, ils avaient souvent jouer ensemble, pourquoi se sentait-il obliger maintenant de se poser dans le rôle du violeur. S'il lui avait simplement fait gentiment comprendre qu'il avait eut envie, Tooru l'aurait laissé faire, c'est son comportement qui l'avait forcé à le repousser. Il n'avait pas la moindre envie de se faire violer, pas le moindre désir, son corps avait réagit, et ce uniquement parce que la chair était faible, mais lui ne voulait pas, il voulait qu'il le détache, il voulait se casser et oublier toute cette histoire.

    « Tu ne sais pas de quoi je suis capable, ne t'en fais pas que si tu fais ça, la mort te paraitra bien douce après être passé entre mes mains. »

    Si jamais il le violait, il le déchirait. Tooru n'essaierait pas de briser sa vie sociale, comme il avait l'air de le penser, non. Il lui démontrait le portrait. A la batte de baseball ou même juste aux poings, il le rouerait de coup jusqu'à ce que tout son corps ne soit plus qu'un gigantesque hématome. Et il savait que Satsuki assisterait à la scène avec amusement.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Sakki Korosu
& Lust Nightmare.

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Cherche.

MessageSujet: Re: Complicated Mar 11 Mai - 2:36

Sakki continuait donc de disons jouer avec Tooru, le laissant ainsi sous lui, s’entend bien rapidement qu’il commençait a disons prendre plaisir a toute ces attention qu’il lui procurait seulement il se retenait de lâcher des gémissements, il se retenait de lui laisser paraitre le moindre signe de plaisir, faute car son corps lui le trahissait. En faite cela amusait presque Sakki et cela un peut trop mais se fut alors lorsqu’il vint lui dire qu’il était un malade, qu’il se demandait bien pourquoi il faisait cela. En faite cela le rendit disons fébrile un moment, son regard lui se plongeant dans celui de Sakki, se qui lui rappela des textes qu’il avait lue autrefois, lui malade?! Enfin… Non pas vraiment. Peut-être trop lucide au contraire, enfin ce sont les mots du texte qui eux revinrent a son esprit.

Attention attention chu comme un animal
Pu capable de définir ni le bien ni le mal
Chu fini chu perdu je le sais trop
La ville est trop immense
Et ma tête est trop sale
J'arrive devant le docteur
Y me dit "comment ça va la vie"
J'ai pu envie de vivre c'est ça que je lui ai dit
Y'a pu rien qui me fait rien si tu veux mon avis
Y'a sûrement quelque chose qui est pas normal

Ah! Dis-moi si je suis tout seul

Des paroles qui flottèrent dans sa tête un long moment, celui-ci restant ainsi silencieux un moment ses actions elles s’étant presque arrêter, mais il faisait quoi l’ah!? Se qui le fit simplement reprendre attention sur se qu’il faisait et se fut donc comme punition qu’il vint lui donner un une tape sur le front comme pour lui apprendre a se la fermer, se que l’ont fait souvent au petit chiens qui eux jappent beaucoup. Se fut donc les paroles qu’il lui dit par la suite qui le fit rire, il laissa un long rire se faire comme s’il venait de se raconter une blague et qu’il la trouvait bien drôle. Il soupira pour suite à cela hocher la tête négativement trouvant Tooru ridicule. Il préféra ne pas répliquer et simplement ce dire qu’il avait raison, oui il avait toujours vue la mort comme une manière douce et simple se que celui-ci ne semble pas comprendre. La mort est une chose plus que convoiter mais instinctivement impossible, enfin presque disons.

Sakki revint donc a ces moutons. Laissant ainsi ses deux mains elles écarter les jambes de celui-ci et cela malgré qu’il tenta de résister mais sa position ne le lui permettait pas trop. Il réussi finalement par les lui écarter assez, laissant ainsi son corps se placer entre celle-ci. Il le redressa donc un peut et laissa son bassin lui se coller contre le sien, frôlant ainsi l’intimité de celui-ci avec la sienne, son regard lui se portant contre le sien tout en murmurant amusé.

Ne bouge pas trop. Ça risque d’être douloureux chéri. Enfin pour toi! Je dis cela que pour ton bien.

Il laissa donc un sourire perfide paraitre au coin de ces lèvres, laissant ainsi son membre entrer en lui et cela de manière assez douce, faut bien lui laisser le temps de s’habituer à cette nouvelle intrusion. Ces mains elles placé contre ces cuisses, ce presque au niveau de son bassin. Étant donc a genou devant lui il laissa son mouvement de bassin lui accélérer et prendre la vitesse et ce bien rapidement. Son corps lui se livrant doucement a ces pulsions et envie. Décidant finalement de se pencher contre celui-ci. Il vint lui mordre le cou tout en continuant d’accentuer ces mouvements de va et viens contre lui, son souffle lui se perdant dans son cou, ses mains elles poser de chaque coter de lui.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Tooru Maeda
& Child Prey

avatar
•• Messages : 150

MessageSujet: Re: Complicated Mar 11 Mai - 5:01

  • Pendant un court instant, Tooru eut l'espoir que Sakki prit d'un élan de lucidité finisse pas le détacher, il paraissait absent, comme s'il se demandait ce qu'il faisait. Mais un rire le détrompa bien vite, le tout accompagner d'une tape sur le front. Ce type le prenait vraiment pour un chien ? Il devrait se méfier il allait finir par le mordre.

    Tooru commençait à sérieusement paniquer, les intentions de Sakki se précisaient, lorsqu'il senti les mains sur ses cuisses, son cœur rata un battement. Il allait vraiment le violer, il lutta un instant pour les garder fermement serrés, gesticulant pour l'en empêcher, mais l'autre avait de la force, et un instant de relâchement lui suffit à s'installer. Il senti son membre contre son intimité, et il ressenti une crainte mêler de haine, il allait le faire, il allait vraiment le faire. Jusque là il avait songé qu'il allait s'arrêter, que ce n'était qu'une mauvaise plaisanterie. Il se crispa, et cela semblait amuser Sakki. Sa phrase lui donna envie de le tuer, il lui lança un regard furieux, avant de se sentir déchirer.

    Ses mains se resserrèrent sur les chaînes, son souffle c'était bloqué dans sa gorge, il rejeta sa tête, alors que des larmes de douleur perlaient à ses yeux. Il n'était ni préparé, et il était crispé, il essaya de bouger, de faire refluer la douleur, mais ça ne fit que l'accentuer. Il fallait qu'il se calme, se serait moins douloureux et il le savait, mais la morsure de Sakki ne fit que lui arracher un halètement de douleur. Qu'est ce que ça pouvait faire mal, il se sentait écarteler, Sakki relâcha ses cuisses pour poser ses mains, mais ça n'était qu'un maigre réconfort. Tooru ne prenait que rarement la position du dominé, ayant toujours un besoin de contrôle. Il rouvrit les yeux, lança un regard enragé à Sakki, faisant passer toute sa haine. Il le payerait, il le payerait cher.

    Sa mâchoire était crispée par la douleur, et lorsqu'il accéléra, il poussa une exclamation de douleur. Tooru avait l'impression de saigner, il ne savait pas si c'était le cas, il se sentait fouiller, douloureusement, chaque coup de bassin, lui arrachait un halètement de douleur. Il ne sentait même plus ses ongles enfoncés dans ses paumes, et pourtant du sang s'écoulait le long de ses bras. La douleur le faisait se cambrer, et se tordre inconsciemment, une vaine tentative d'y échapper. Ses yeux étaient maintenant secs, fixés, sur le plafond, son visage trahissait sa douleur, mais si Sakki avait espérer le voir détruit, le voir le supplier d'arrêter, il le connaissait mal. Ses yeux ne reflétaient que sa haine, brillait du feu de la colère, il ruminait déjà une vengeance. Son corps se recouvrait d'une nouvelle pellicule de sueur, sous l'effort, sous la souffrance. Sakki était une pourriture. Dire qu'il ne s'en était pas rendu compte avant, ou peut-être n'avait-il pas voulut le voir, ce type avait toujours été franchement malsain, il aurait du se fier au jugement de Satsuki.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Contenu sponsorisé
&



MessageSujet: Re: Complicated

Revenir en haut Aller en bas

Complicated

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu ♦ オフサイドで :: 2010-