AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre nouveau Forum Coup de Coeur !!
Changement de design en Cours ~ Nouveau postes vacants en écriture ~ Nouveau contexte en ligne ~ A venir : Un recensement & un recrutement de modérateurs.

Quel matin !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Hey, Look ! It's Jun Takahisa
&

avatar
•• Messages : 19

MessageSujet: Quel matin ! Dim 23 Mai - 23:16

Aaah ! Il fait tellement beau aujourd’hui ! Comment ne pas résister à cette sublime tentation ? Un vent frais, un soleil dodu et présent pour taquiner notre peau. Tout pour nous faire sortir dehors et Jun n’échappe pas à cette exception. Il aurait tellement voulu aller dehors, mais impossible. Une seule chose le retenait dans ce foutu établissement à la con. Laquelle ? Les cours ! Ahlalala, sacré école hein ! Malheur à toi ! Toi qui est si chiante, toi qui nous prive nos belles journées, nos sortis entre copain. On doit quasiment tout donner à toi. Pas moyen d’avoir un moment libre, mais nooon ! Tu es là pour nous faire revenir à la réalité pour nous faire rappeler que l’on doit travailler. Notre petit asiatique était accoudé à la fenêtre de sa chambre tout en respirant le grand air. Il gémit. Les cours ? Non merci. Et dire que cette foutue famille adoptive l’avait foutu en science ! Mais plus pire ! En pharmaceutique ! Mais il en avait rien à foutre des médicaments ! C’est drôle comment Jun pouvait penser au mot « foutu » en moins de cinq secondes. Bref, il n’aimait pas beaucoup ça. Il aurait préféré les langues mortes ! Écrire ! L’art ! Mais nooooooooon. C’était des médicaments ! Un médecin spécialiste des médicaments... Il jeta un coup sur sa table de chevet où il y avait son livre « Le guide des Médicaments ». 3500 pages. Juste sur les médicaments, leur définition, leur catégorie, comment les administrer, les prescrire etc. Juste d’apprend les médicaments par coeur ça le rendait malade... Oh attention ! Mal de tête en approche ! Il se prit la tête avec ses deux mains et il poussa un soupir de découragement. Saleté ! Il allait brûler son livre si ça continuait ! Mais non il ne pouvait pas. Il devait rester à cet université et à continuer d’étudier. Sinon il se ramasserait à la rue et il avait un très grand potentiel, sauf qu’il n’aimait pas s’en servir, tout dépendant les moments. Là pour le moment, il avait un peu le cerveau en compote. Et pourquoi cela ? Il avait dû étudier toute la nuit, car demain, il avait un examen avec tous les médicaments dans la catégorie des anti-inflammatoires et antiacides et je peux vous confirmer qu’il y en a des tonnes ! Jun jeta un coup d’oeil à son réveil matin et constata que son cour avait déjà commencé. « Putain fait chier. » Voilà la fameuse pensée du jour !

Et le plus pire là dedans, puisqu’il s’y connaissait en médoc’ il pouvait s’administrer les siens comme il faut s’en faire la moindre erreur, il était capable de bien calculer le nombre exact de milligramme qu’il doit prendre par chaque médicament. Rire amer. Que c’était dégoûtant la vie parfois. Bref pas le temps de traîner plus longtemps, il était déjà en retard, pas envie d’empirer sa situation... Quoique trop tard, il allait sûrement avoir une retenue ! Haha trop super ! Jun se retourna et passa devant le miroir. Il s’arrêta et se regarda comme il faut. Cela ne paraît pas, mais Jun prend quand même bien soin de son apparence ! Cheveux bien placés. Eyes liner parfait ! Son maquillage faisait penser à celui des Égyptiens. Vêtements noirs, donc parfait aussi ! Converses au pied. Il eu un petit sourire et il prit son cartable, son livre sur les médoc et son étui à crayon, il sortie de la chambre tout en la barrant, de toute façon les autres devaient avoir leur clé, sinon tant pis pour eux ! Héhé. Donc il marcha tranquillement prenant son temps. Il se foutait un peu du fait qu’il allait être en retenue, quoique être enfermé dans une pièce... Ça c’était autre chose... Ah, il y avait des fenêtres, il donc en ouvrir une et voilà ! Donc il se dirigea vers la salle de cour, lorsqu’il remarqua une silhouette assise par terre. Putain c’était qui ? Un qui s’est fait mettre dehors ? Woah ! Il y va vite en affaire lui avec les profs ! Mais Jun fronça les sourcils lorsqu’il pu voir la personne. Il s’arrêta complètement., mais c’était qui ça ? Jamais vu ! Peut-être que c’était un nouveau, d’aujourd’hui ? À moins que ce soit hier ? Pourtant il était là à tout ses cours hier ! Même celui avec son professeur adoré qui est Hideki.... Oui il était sarcastique. Il n’aimait pas ce prof. Trop ennuyant quand il enseignait sa matière. Bref, donc nouveau d’aujourd’hui... Soit qu’il attendait à ce que le prof le présente, soit il s’était foutu dehors ! À moins qu’il ne soit pas un élève de la section des sciences... Ben... Il fout quoi ici alors ? Et puis merde, le mieux ce serait de lui demander ! Donc Jun s’avança le sourire aux lèvres et il se mit devant le jeune homme.


« Hep ! Tu fous quoi ici ? Tu fais partie de la section des sciences ? » Demanda-t-il tout en lui faisant un sourire charmeur.

Pendant ce temps, tout en attendant une réponse, Jun le détailla. Il était mignon, pas du tout laid. On pouvait très bien voir que la mode c’était sa passion. Il prenait bien soin de son apparence. Voilà ce que Jun pouvait en conclure. Pour le moment seulement, il espérait qu’il serait sympa. Pas envie de se confronter à un espèce de fou ennuyeux. Jun décida de s’asseoir à côté de lui, tant pis s’il n’aimait pas et tant pis pour son cour. Discuter ça ne lui ferait pas grand de mal de toute façon ! Il déposa ses choses à côté de lui et il ramena un genoux vers lui. Il tourna son regard vers lui tout en lui faisant un autre sourire.


« Moi je m’appelle Jun et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Evee Nahime
&

avatar
•• Messages : 38

MessageSujet: Re: Quel matin ! Lun 24 Mai - 18:56





▬ « Il y a des jours où l'on devrait réflechir avant d'agir. Je ne peux me résoudre à le faire, j'y perdrais alors mon originalité. » ♥️
E.N. ~ Original and Very Important Person.



Nahime. Un nom. Le mien. Mon nom coure déjà sur la plupart des lèvres. Nahime qui arrive en mai comme si de rien n'était. Nouvel élève et alors ? J'ai tout les droits parce que je suis une Elite d'après les gens. Nahime, star de la natation et tout ce qui s'en suit. Ca vous dérange ? Est-ce ça vous dérange que je réussisse ? Non parce que sinon prévenait moi, je trouverais peut-être un moyen pour que ça vous arrange. Ou pas. Nahime Don Juan à ses heures perdues. Ca c'est ... Différent. Je les écoute avec un sourire qui parait hautain et orgueilleux alors que dans le fond, je tremble comme une feuille. Jouer le rôle de son frère n'a rien de simple je vous l'assure. Jouer le rôle d'Evee convient à devenir lui. Heureusement avec l'absence de caractère que j'ai, je m'adapte facilement. Enfin le mot facile semble être un euphémisme. La facilité n'a jamais été présente chez Evee, alors elle est également absente chez moi. La seul facilité qu'on ait c'est nager et être beau. Ca aide je l’admets. Mais pour l'instant je ne suis pas d'humeur à me vanter. J'ai des envies de meurtres en ce qui concerne les rumeurs et les regards qu'on me lance. Mais je suis sensé être sociale. Le mot me fait rire. Sociale. Comment une personne qui a passé toute sa vie dans un hôpital peut être sociale ? Enfin, je continue mon chemin sous les regards étranges et intéressés des élèves trainant dans le coin. Je vais pas leur sauter dessus non plus, il faudrait qu'ils s'arrêtent, je ne suis pas en chaleur. Mais bon pour satisfaire tous ces élèves intéressés par la modeste personne de mon frère, j'esquisse un sourire ravageur avant de reprendre mon chemin sous les soupirs de certains, et les ricanements d'autres. Test pour ressembler à Evee, résultat 100 % de réussite. Ca doit être le soleil. On a beau être fin mai il y a des limites aux hormones. Non franchement il faudrait demander aux professeurs d'agrandir les jardins et de donner moins d'heures de cours à force, peut-être qu'on s'en sortirait mieux à force. Et peut-être qu'il y aurait moins de personnes dans ce foutu couloir à huit heures et quelques du matin.

Calme, respirer, inspirer. Regarder par la fenêtre et se souvenir d'une autre. Penser qu'on ira mieux et aller mieux, car au pire on sautera bien sur quelqu'un. Ca ne sera hélas pas ce que l'autre aura souhaité non. Pas de baisers passionnés ou de membres qui se mêlent non. Juste deux mains qui se serreront sur le cou de l'autre. De drôles de pensées qui font peu envie je l’admets. J'ai des envies meurtrières et je l’admets sans mal. D'un côté je me demande toujours ce qu'il m'a pris pour me lever si tôt et de me décider à chercher Sakai, car je ne l'ai pas vu ce matin. Je comprends à présent ce sentiment étrange de besoin, ce mal être grandissant qui vous prend aux tripes et vous retourne le coeur. Sakai avait apposé cette marque en mon frère, comme il me l'appose à présent. J'ai besoin de lui. J'ai besoin de son sourire, de sa façon de rire et de me traiter. Il me traite comme un bijou. Un bijou sans grande importance, mais toujours là, derrière son attitude nonchalante trouvant les bons mots pour ne pas me blesser. Non pour ne pas le blesser lui. Je déteste jouer un rôle. Je déteste mon frère de m'abandonner. Je déteste cet endroit et la dépendance que je commence à avoir envers mon apparence, le regard des gens. Je me suis trop pris au rôle, il me faut fuir, loin encore plus loin. Se complaire dans une lâcheté salvatrice en se disant que tous voient Evee et que moi, pauvre Shiney je reste sauf. Le soleil me fait divaguer, je m'évanouirais presque. Sans doute des relents de cette maladie qui habita mon corps pendant si longtemps. Il faut un temps d'adaptation, je n'en n'ai pas. Je dois jouer tout de suite. Finalement si le sport convenait à Evee, le théâtre m'aurait sied tout autant. Les regards sur mon visage pale continuent d'affluer, de me scruter, tandis que je m'avance toujours dans l'aile du département scientifique. Non ce n'est pas mon aile et alors ? Je n'ai pas cours ce matin, je peux bien l'attendre Lui. Nouvelle dépendance. Je fais un transfert, je le sais. Evee tenait à moi, je tenais à lui, notre lien des jumeaux était inébranlable sauf par Lui, Kazumi Sakai. Evee mort, je me rattrape, me raccroche à la seule chose qui peut encore m'aller. Sakai, le seul qui tient encore un moi, même si son affection est un mensonge. Tant pis.

Je me suis arrêté dans un couloir désert. Des portes, des portes et toujours des portes. Joie. Et comment je sais dans quel cours il se trouve lui. Section Médecine, il pourrait aussi bien avoir Biologie que cours sur l'Evolution. Je reconnais, j'ai manqué de réflexion sur ce coup là. Foutu dépendance. J'ai l'impression d'être une jeune fille en mode fleur bleue. D'un pathétisme à tout casser. Où est la corde ? Ou le flingue, que je flingue se coté dépendant et ridicule que j'affiche en sa présence. Je déteste me sentir dépendant, sans doute parce que je l'ai toujours été depuis ma naissance, ne connaissant que peu le mot liberté ? Enfin trêve de bavardage, autant s'asseoir dans un coin. Laissant tomber ma veste que je portais à mon bras au sol, je ne tardai pas à la rejoindre, m'installant dessus, faisant remonter le short de cuir que je portais et qui laisser voir des porte-jarretelles reliés à des bas noirs de la même couleur que mon short, sur mes chaussures TUK, marque déposée, noires et blanches. Bon j'avoue ça pouvait attirer les regards de tout à l'heure. Certes, je m'habillais selon un style décalé et toujours tape à l'œil, mais pour le haut j'étais resté plus calme. Un débardeur blanc, et avec par dessus une chemise noire ouverte. Noir et blanc, les couleurs d'aujourd'hui, le bleu nuit de mes cheveux et le blond blanc, me faisant assez me démarquer en plus du short. Mais qu'est-ce que je pouvais avoir l'air bête dans ce couloir. Et pour casser cette image de pauvre garçon abandonné dans un coin, je fouillais un instant dans la poche de mon short, avant de sortir un Ipod qui diffusa bien vite la musique aussi bien dans mes oreilles que dans le couloir. Sans gène ? Mais il n'y avait personne dans ce foutu couloir. Autant attendre la fin de la première heure et prier pour que Sakai sorte à cette heure-ci, ou je serais bon pour dormir l'heure d'après appuyé contre le mur.

« Hep ! Tu fous quoi ici ? Tu fais partie de la section des sciences ? » La phrase me sortit de mes pensées. J'avais très bien entendu malgré le son assez fort de mes écouteurs. Lâchant d'ailleurs l'un d'eux, je remontais la tête pour observer la personne qui s'était mis devant moi de mes yeux bleus permanent. Oui, hélas ou pas pour certains, j'avais suivi le chemin de mon frère pour me colorer les iris avec une solution permanente en clinique, et me voila doter de magnifiques yeux bleus électriques, même si j'enviais encore quelques fois la couleur noire digne d'un lagon de ténèbres que la personne devant moi abordait par exemple. Après ce que je faisais ici était assez simple. J'attendais. J'attendais à défaut de trouver une autre occupation, et s'asseoir dans les couloirs tout en faisant admirer mes cuisses aux rares passants du coin était en soit une activité hautement philosophiques et très prenante. Je le regardai encore avec un air un peu surpris, normal la plupart regarder mes cuisses et pas mon visage, préférant passer leur chemin que s'arrêter devant un pauvre gars abandonné dans le couloir. Le nouveau venu venait de s'asseoir à côté de moi. Cheveux noirs bien coiffé, Eye-liner déposé à la perfection, vêtements simples, mais qui semblait aller à merveille à ce garçon. « Moi je m’appelle Jun et toi ? » Jun donc. Oui, l'apparence était quelque chose qui fascinait toujours Evee, et même si ce n'était pas son style, tant que ça allait à la personne tant mieux, alors j'avais vite pris cette même habitude et ce encore de son vivant de juger les gens selon leur apparence. Mine de rien ça renseignait sur le caractère.

    ▬ Evee, enchantée Jun répondis-je alors, avec un grand sourire.


J'étais social, en tout cas je me devais de l'être, car Evee l'était. Et si lui se trouvait dans ce bâtiment-ci, c'était qu'il faisait parti du bâtiment des sciences. Il pouvait donc me renseigner. Hourra, sortez le champagne. Ni une, ni deux sans lui laisser vraiment le temps de répondre à la politesse, je me trouvais déjà sur lui, mon Ipod retombant sur le sol à côté de moi. Oups, j'y avais peut-être été un peu fort dans le saut, et assis sur le ventre du jeune homme qui s'était retrouvé à tomber sur le côté à cause de moi, j'enchainais. Aussi direct que possible.

    ▬ Dis, dis, diiiiis !! Tu es dans cette section non ? Tu connaitrais pas Sakai ... c'est un Elite, un machin de ma taille, cheveux rouge et noir, un air de pervers au visage, mais plutôt sympa ?
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Jun Takahisa
&

avatar
•• Messages : 19

MessageSujet: Re: Quel matin ! Mar 25 Mai - 4:58

    Putaiiin. Pourquoi l’école existait ? C’était tellement chiant ! Jun se mordilla doucement la lèvre inférieur. Il mourrait d’envie d’aller dehors. Il faisait siiiii beau ! Mais noooon ! Les cours ! Toujours ces putain de cours. Arrg. Foutu famille d’accueille qui l’avait foutu dans cette foutu université. Trois « foutu » en une phrase ! Ça ne m’étonne même pas de la part de Jun ! Bref, revenant à la réalité, Jun regarda l’heure. Oh shit. Il avait déjà manqué quinze minutes de son premier cours. Malheur. Aujourd’hui il n’avait pas de chance on dirait. Déjà qu’il avait pas très bien dormit à force de se mémoriser les noms de chaque antiacides et anti-inflammatoire. Je vous le jure, c’est pas du jeu. Par exemple Subsalicylate de Bismuth. C’est un nom pas facile à retenir, c’est long pour rien et trop compliqué. Mais que voulez-vous, les gens aiment beaucoup se compliquer la vie, mais pas Jun, les choses simples s’il vous plaît ! Et le plus pire là dedans ! Ses parents adoptifs lui ont offerts un livre « Soin infirmier. Théorie et Pratique » What the Fuck ? Qu’est-ce qui pourrait foutre avec ce truc ?! Il allait devenir pharmacien ! Pas infirmier ! La seule raison qu’ils lui ont donnés « Ça va enrichir tes connaissances » Woaah... Jun leur avait dit merci et il avait mit ce livre... Dans un placard je crois, ici, dans sa chambre... Bref, pas le temps de glander, il faut qu’il aille en cours. C’est alors qu’il passa devant le miroir pour regarder son apparence, au cas où qu’il y aurait un petit défaut, mais non rien. Parfait ! Il prit ses affaires utiles pour le cours... Quoique... Allait-il rester dans son cours ? Parce qu’il avait pas envie de traîner ce bouquin, non... Pas bouquin... Cette brique de 3500 pages pour rien hein ! Au pire, il allait continuer d’étudier en retenue... C’est pratique quand même les retenues vous savez ! Enfin tout dépend quel prof qui vous surveille. Jun a déjà remarqué que quelques-uns aimaient bien relooker les élèves. Il en avait eu l’expérience une fois, mais il se demandait bien si c’était son imagination ou pas... Donc en route pour la section des sciences, Jun pensa à tout et à rien, se demandant fort bien comment son prof allait réagir.

    Il voulait que ça soit positif, pour une fois... Quoique d’un autre côté, il avait envie d’aller dehors et de sortir en ville. Il étouffait un peu ici en fait... Bref, c’était quand même silencieux... On pouvait très bien entendre ses souliers claquer contre le sol, malgré le fait que ça soit des converses.. Étrange... Mais bon, c’est vrai que à cette heure les gens sont soit à leur cours ou dehors vu le temps dehors.... Malheur de malheur ! Il avait rencontré une ou deux personnes en chemin, pas même le temps de savoir c’était qui, ils étaient trop pressés. C’est fou comment le temps peut être si précieux pour les gens. Pas gaspillage de temps ! Il faut travailler, il faut faire ci et ça et blablabla. Quel société de fou. Pas le temps de respirer. Jun eu un soupire de découragement et remarqua quelqu’un était assis près de la porte de son cours. Il fronça les sourcils. Qui est ce ? Il n’avait aucune idée de l’identité du jeune homme. Tout ce qui savait. C’est que c,était la première fois qu’il le voyait. Nouveau d’aujourd’hui ? Qui sait ! Peut-être bien ! Donc il s’avança en direction du jeune homme et il se mit devant lui avant de lui poser la fameuse question s’il était ici ! Puis il le détailla un peu, mais pas vraiment en profondeur. Jun n’était pas un pervers et il était loin d’en être un. Donc Jun lui sourit et il décida de s’asseoir à côté de lui tout en attendant une réponse, mais avant d’attendre, il enchaîna tout de suite avec les présentations toujours avec son petit sourire ! Puis la réponse vint ! Jun arquant légèrement le sourcil. Evee. Drôle de prénom... Jamais entendu auparavant ! C’est alors qu’il ouvrit doucement la bouche pour lui faire part de sa remarque, mais pas le temps ! En deux secondes même pas, Jun était étalé complètement par terre sur le dos avec ce petit bonhomme blond un peu surexcité sur le ventre. Putain ! Il était vraiment joyeux ce petit bonhomme ! Le jeune homme aux cheveux noirs fut un peu choqué, enfin non... Surpris plutôt. Il se s’attendait pas à ce que l’autre lui saute dessus comme ça pour lui poser une question, qu’au début que Jun avait un peu oublié... Trop étonné pour répondre. Après ce moment de silence où Jun ne dit rien, il revint un peu à la réalité. Il fronça les sourcils un moment... Connaissait-il un Sakai ? Cheveux rouges et noirs....


    « Heem, non désolé ... » Dit-il avec un petit sourire désolé. « Par exemple, si ça ne te dérangerais pas de te pousser s’il te plaît ?! C’est pas parce que tu es lourd ! Non, juste que le plancher... C’est pas trop mon truc.... Tu comprends ? Un peu mal au dos en fait ! »

    Puis il eu un rire. Un petit rire au début et après il devint un peu plus fort, mais pas trop ! Il y avait une salle de classe juste à côté d’eux ! Lorsque l’autre se poussa, Jun se redressa toujours avec son sourire rieur aux lèvres, restant assis. Putain ! Il était sympathique ce petit blond. C’était rare en fait. Jun avait rencontré quelques élèves, mais la plupart n’était pas trop sociale. Bref, il pencha la tête regardant l’autre droit dans les yeux.

    « Bref, enchanté Evee. Mais euuh... C’est japonais ? Parce que.... Jamais entendu cela ! »
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Evee Nahime
&

avatar
•• Messages : 38

MessageSujet: Re: Quel matin ! Mar 1 Juin - 14:58

L'école. C'était quelque chose de neuf pour moi en y repensant. Je n'y avais jamais mis les pieds, et je n'avais pu me faire un avis dessus en entendant les paroles de mon jumeau. L'ambiance géniale, les cours ennuyants, comment faire la part des choses entre les deux ? Pour moi c'était un concept, c'était un endroit où on pouvait apprendre avec les amis, tandis que j'avais toujours du me coltiner un précepteur dans cette chambre blanche. C'était quelque chose de nouveau pour qui m'amusait pour l'instant. Même si les surveillants diraient sans doute que je faisais le pire élève et fouteur de trouble possible, je ne voyais pas encore les mauvais côtés de la chose. Va savoir pourquoi, cela devait être le gène des Nahime, on avait la bougeotte. Incapable de rester sur une chaise sans bouger pendant des heures, et encore moins à écouter quelqu'un parler alors qu'on avait déjà eu les cours ou qu'on connaissait. Et puis je devais l'avouer, ayant passé la majeure partie de ma vie à être assis ou allongé dans mon lit j'avais besoin de mouvements. Et aussi, l'école n'avait jamais représenté pour moi cette obligation de devoir étudier et tout ce qui s'en suivait. Non quand j'étais arrivé à Seiteki, il y a de cela quelques jours, je ne voyais qu’une échappatoire de ma maison, un paradis loin de l'enfer étouffant dû à la mort de mon frère. Alors c'était tout bonnement normal d'être assis dans le couloir à attendre Sakai. C'était normal, et ça ne me gênait pas le moins du monde. Même si à la prochaine heure je devrais me trouver dans un cours de maths, je n’ai jamais aimé les maths, trop simple, trop logique, ça ne me réussissait pas. De toute façon ne dit-on pas que les sportifs n'ont aucune logique ? Ca, ça restait toujours à démontrer. Tout dépendait du domaine.

Alors comme je le disais être dans ce couloir n'avait rien de dérangeant. Si au début le regard des élèves sur mon passage m'avait dérangé, je m'y étais vite fait. Parce que j'étais Evee Nahime et que j'avais appris à regarder par dessus tous les regards d'envie, de désir, de haine, ou de jalousie, et même en temps que Shiney je ne faisais vite pas attention, parce que je connaissais ce monde que mon frère me décrivait souvent. Un monde où l'homme était livré à lui-même, à la jalousie, à l'envie à la rancœur. Notre monde était la suite du conte de Pandore. On avait ouvert la boite et enfermé l'espoir. Il ne nous restait plus que le désespoir pour pleurer. Ce monde, était le mien à présent. Je m'étais à mon tour évader de la boite de Pandore, moi ce tendre espoir que Evee chérissait. Mais l'espoir est facilement corruptible. Espérons que je résisterais. Tout ça pour dire que le couloir était un bon terrain de jeu. Regarder les gens m’avait amusé au début. Puis plus personne n'était venu, alors j'avais commencé à somnoler doucement. Le sommeil en attendant Sakai, parce que je savais dans le fond que si je m'endormais ici, il y en avait un qui était bien capable de me claquer son livre de Bio sur la tête, avec un grand sourire avant de m'annoncer qu'il avait cru voir une bestiole. Foutu Sakai. Mais je n'eus jamais le temps de m'endormir, qu'une ombre se plaça devant moi, ombre devenant personne, et personne sachant parler. Après la suite s'était déroulé dans ce que l'entourage d'Evee aurait appelé une suite logique, mais les autres beaucoup moins. Il faut dire qu'on ne voyait souvent pas les gens sauter sur les autres comme si c'était monnaie courante, et encore moins les agresser avec un grand sourire au visage et un air de gamin sorti de son bac à sable. Mais ce côté là d'Evee je l'avais assez aimé et apprécié pour sa spontanéité, pour ne pas vouloir l'avoir à mon tour.

« Heem, non désolé ... » La réponse afficha une moue déçue sur mon visage. Forcément, tout le monde ne pouvait pas connaître Sakai contrairement à ce qu'il disait. Si ça se trouve ici, il n'était pas aussi connu que dans notre collège. Enfin leur, je ne devais pas tout m'approprié, juste devant les autres pas dans mes pensées. Finalement c'était plutôt dur de prendre la place de quelqu'un, même si on connaissait tout de sa vie et qu'on était son jumeau de surcroît. « Par exemple, si ça ne te dérangerais pas de te pousser s’il te plaît ?! C’est pas parce que tu es lourd ! Non, juste que le plancher... C’est pas trop mon truc.... Tu comprends ? Un peu mal au dos en fait ! » Hein ? Ce fut à peu près ce que mon visage exprimait. En fait j'étais tellement perdu dans mes pensées sur Sakai, Evee et moi, qu'il me fallu une bonne minute pour comprendre de quoi il parlait, avant de devenir rouge pivoine et de grommeler quelques excuses avant de me pousser, sous le rire de Jun, autant utiliser son prénom vu qu'on le connait. Son rire n'était pas moqueur, et bien vite je me mis à rire de ma façon d'agir, et de la situation qui venait de nous réunir Jun et moi. C'était franchement ridicule, mais bon, j'étais ainsi, et l'étudiant en science non plus. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. « Bref, enchanté Evee. Mais euuh... C’est japonais ? Parce que.... Jamais entendu cela ! » Japonais ? C'était une grande question, je n'avais jamais cherché à comprendre. Je connaissais déjà les significations et c'était déjà pas mal. Ma mère devait avoir pété un plomb, quoi que ça ne la changeait pas de d'habitude mais tout de même. Les prénoms n'étaient pas Japonais en y repensant. C'était dingue d'avoir deux parents japonais et de ne même pas porter des prénoms de sa nationalité. Mais leur signification, en y repensant elle nous collait parfaitement que ça soit à moi qu'à Evee, même si j'en avais longtemps douté. Evee, l'évolution. Evee était la merveilleuse évolution du genre humain selon ses dires et je ne pouvais que le croire. Quand à moi, Shiney, c'était une autre histoire. Shiney, brillant. Au début j'ai toujours pensé que ce nom aurait été beaucoup plus adapté à mon frère, mais celui-ci m'avait toujours dit que je brillais pour lui. Shiney, brillant. Franchement ma mère devait avoir pris des substances illicites avant notre naissance ce n'était pas possible autrement.

    « Nan ... C'est Anglais ... Ma mère a du prendre un Dico Anglais/Japonais, et choisir au pif. Attend, je vais te l'écrire en japonais ... »


Sortant un crayon d'une de mes poches de mon short, très dur je l’admets, et après m'être contorsionné pour atteindre une des poches de ma veste en cuir, franchement quelle idée de la plier pour avoir un coussin plus confortable, j'en sortis un calepin. Non je n'avais pas mon sac de cours, alors le calepin irait très bien. Je ne m'en servais que peu, seulement pour les petits trucs sans importance. Débouchant mon stylo, et coinçant le bouchon entre mes lèvres, je mis à écrire tout ce que je savais sur mon prénom. Comme par exemple les deux Kanji qui auraient dû représenter mon prénom s’il avait été dans un Japonais correct. Mais non, on l'écrivait en Katakana, et la plupart du temps on me croyait étranger. Il faut dire aussi qu'avec cette coloration bleue dans mes yeux, et cette tendance à toujours vouloir avoir des mèches blondes ne jouaient pas en ma faveur. Mais bon, d'un côté j'avais reçu cette même passion qu'Evee, ce don de cultiver la différence et d'en faire une arme, un art, et cela commençait par nos prénoms. J'avais du bien faire attention à ne pas écrire les Kanji de Shiney, j'étais Evee bon sang, enfin j'essayais de le devenir.

進展 - Shinten.
イヴイ - Evee

    « Bref, Evolution c'est laid comme sens de prénom, mais qu'est-ce qu'on y peut. Je préfère encore Evee à Shinten, j'admets ... Enfin que fais-tu dans ce beau couloir ... désaffecté ? » Non ce n'était pas juste une question désintéressée, c'est juste que j'avais l'art d'entretenir les conversations, et même si il était encore tôt, l'heure était parfaite, enfin n'importe quelle heure aurait été parfaite pour se faire un nouvel ami.

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Contenu sponsorisé
&



MessageSujet: Re: Quel matin !

Revenir en haut Aller en bas

Quel matin !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu ♦ オフサイドで :: 2010-