AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre nouveau Forum Coup de Coeur !!
Changement de design en Cours ~ Nouveau postes vacants en écriture ~ Nouveau contexte en ligne ~ A venir : Un recensement & un recrutement de modérateurs.

Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Hey, Look ! It's Masaki Egawa
&

avatar
•• Messages : 24

MessageSujet: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Dim 9 Mai - 1:51

    Le temps était nuageux, mais pas frisquet on était bien a l'extérieur et c'est pourquoi j'avais décidé de sortir du périmètre scolaire. J'avais bien entendu emporter mes livres avec moi pour étudier en même temps, il fallait que j'étudie pour être le meilleur, mais j'avais peu d'espoir d'y arriver, mais j'y croyais, il fallait que j'y crois par contre. J'avais finis par tomber sur le chemin de Sakura c'est dernier perdait leur pétale et ça ressemblait a de la neige. C'était magnifique, je m'arrêtait près d'un arbre pour le regarder, j'attrapais l'élastique autour de mon poignet et j'attachais mes cheveux. Si je voulais bossé un peu valait mieux que je dégage ma vue sinon je n'arriverais a rien. Je sortis le livre de mon sac et quelque feuille...mais c'est feuille n'avait rien avoir avec mon cours, mais j'aimais bien les avoir près de moi pour lire ce qui était écrit dessus.

    Je m'adossais contre l'arbre et commençais a lire doucement le livre que j'avais emprunter a la bibliothèque pour m'aider a me familiarisé dans ce que j'allais devenir. Dans ce livre était rédiger les plus grande histoire de crime Japonaise et Américaine. Ses avocats qui avait obtenu justice était vraiment des bêtes, je ne pense pas arrivé a leur cheville un jour. Mais je pouvais quand même y croire ne ? Les rêves sont la pour ça après tout non ? Je cessais de lire et levait les yeux pour regarder les branches. Il y a combien de temps maintenant que je n'avais pas revue des gens avec qui j'avais l'habitude d'être ? Je ne fréquentais même plu la même école...Sans doute était-ce mieux comme ça après ce qui c'était passé...je n'avais pas vue l'intérêt de retourner dans mon ancienne école et ici dans celle ci je savais que je réussirais vue que personne ne me connaissais.

    - Eh mais ce serait pas Masaki.

    En entendant mon prénom, je baissais les yeux et je vis des garçons de mon ancienne école, je soupirais alors qu'il venait vers moi. Qu'est-ce qu'il me voulait ceux la ? Je fis un faible sourire pour répondre a leur salut et je posais mon regard sur mon livre. J'écoutais d'une oreille distraite ce qu'il racontait. Mais sans vraiment porté attention, je ne voulais pas porté attention a leur parole car je savais que tous ils avaient raison et que moi j'étais celui qui ne faisait pas l'affaire.

    - Comme ça t'es devenue un rat de bibliotheque ?
    - Tu étudis le droit en plus...


    Je comprenais leur surprise, ils savaient tous que je détestais le droits et que ça n'avait jamais était quelque chose que j'avais désirer apprendre. Mais maintenant c'était différent. Tout était différent d'avant ma vie avait changer, je n'étais pas le Masaki d'avant celui la il n'existait plus a part au fond de moi et il criait pour qu'on le sorte de la.

    - Tu devrais arrêter de perde ton temps la dedans, dit-il en m'arrachant le livre des mains.
    - Oh mais c'est une de t'es chanson la à côté non ?
    - Depuis cette accident tu as changé...tu avais de la chance en musique vieux.

    - Rends-moi ça.

    Il rit, mais au lieu de me le donnez il le balança plus loin et plusieurs feuille en sortit et mon coeur ce serra dans ma poitrine. Mes chansons...elle s'envolait, elle allait disparaître...Je voulus allez vers le livre, mais on m'arrêta.

    - Reviens avec nous Masaki. C'est pas ta faute...
    - T'en sait rien t'était pas la quand ça c'est passé. Vous étiez tous dans votre trou...
    - Masaki...
    - Lâchez-moi...

    Il me frappa dans le ventre me coupant le souffle c'était les personne sur qui je ne pouvais plu compter et je le savais parfaitement. Je regardais plus loin les feuilles qui s'éparpillait un peu partout et j'avais envie de crier et de hurler. Pourquoi on pouvait juste pas m'oublier ?

    - Je ne suis plu celui d'avant.

    Je me défis d'eux et me dirigeais vers le livre et commençait a le ramasser et a ramasser les feuilles autour. Moins j'en perdrais mieux ce serait, mais ils avaient apparemment pas l'intention de me lâcher c'est con. Je sentis un coup sur mon épaule, mais je ne bronchais pas écoutant leur: "Tu ressemble a ton frère comme ça","Arrête d'essayer de changer..." et "Masaki ton vrai toi il est sur ses feuilles et pas dans ses livres". Mais je ne voulais rien entendre de ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://yukiedesu.livejournal.com/


Hey, Look ! It's Tetsuya Mori
& || Draw into Oblivion ~

avatar
•• Messages : 31

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Dim 9 Mai - 4:05

    Je voulais attendre que le temps s'améliore un peu pour sortir du lycée, mais finalement ça n'avait pas l'air de vouloir s'arranger, alors autant y aller tant qu'il ne pleuvait pas. C'était ça ou rester dans ma chambre à lire, pour une fois je n'avais pas envie de rester enfermé... c'était tellement rare qu'il valait sans doute mieux que j'en profite avant que ça passe. J'avais l'après-midi de libre, exceptionnellement et c'était tombé pile tombé un jour où j'étais à jour dans mes devoirs... j'étais rarement en retard de toute manière, mais une dissertation à terminer n'aurait pas été de refus c'était évident.
    Bon, sans doute que de sortir pour une fois ne me tuerait pas. Ce n'était pas tellement que j'avais "envie" de sortir, mais plutôt que cette perspective ne me rebutait pas plus que ça. Je ne connaissais pas Kyoto en plus de ça, visiter serait intelligent plutôt que de me retrouver perdu dans les rues un jour où je n'aurais pas le temps de m'attarder et de chercher mon chemin, et me connaissant cela risquait d'arriver plus vite que je ne le pensais. Car plus allait et plus je devenais tête en l'air. Je n'aimais pas ça, mais rien à faire, je me perdais bêtement dans mes pensées sans savoir pourquoi... ou sans vouloir savoir pourquoi.

    Sur ce, je passai finalement le portail du lycée que je n'avais plus franchi depuis mon arrivée. Je ne savais même pas où aller, je n'étais pas du genre touriste, au fond pourquoi est-ce que je voulais découvrir ailleurs que le lycée? C'était pas si j'allais sortir ou rester ici après mes études... Je soupirai doucement, rien de mieux qu'un entretien avec moi-même pour me faire rebrousser chemin. Mais non pour une fois il fallait que je me force. Cela dit j'avais des raisons de ne pas vouloir sortir, quand j'étais encore chez mon oncle le peu de fois où je sortais je tombais sur des gens de mon école et ça ne se finissait que rarement bien. Les souvenirs étaient trop vifs, je n'aimais pas m'éloigner des endroits où je pouvais me réfugier et être seul et en sécurité.
    Je me mis à marcher, les mains dans les poches et regardant simplement devant moi. Au bout d'un moment je me rendis compte que des choses pâles volaient autour de moi, après les avoir observé je m'aperçus qu'il s'agissait de pétales de fleurs et que j'étais rendu aux chemins de Sakura. La saison était bien avancé, c'était à se demander comment le soleil pouvait encore s'entêter à se cacher ? Ne se rendait-il pas compte qu'il allait devoir faire des apparitions un peu plus fréquentes ?

    Je relevai la tête en entendant des voix, et pas des voix enjouées... ou plutôt si, mais méchamment enjouées. Je n'étais pas vraiment d'humeur à jouer les sauveurs mais ils étaient sur mon chemin et je n'allais quand même pas les éviter. Qu'est-ce qui pouvait bien se passer? Tout ce que je voyais c'était que plusieurs types s'en prenaient à un tout seul... cela me rappelait vaguement quelque chose, ce qui eut le don de faire monter la colère. Avançant, je vis soudain des feuilles blanches voler vers moi. Je les attrapai et jetai un rapide regard dessus, juste pour m'apercevoir que c'était des chansons et en regardant à nouveau le groupe j'en vis un se détacher des autres et récupérer quelque chose par terre. Ces feuilles seraient-elles à lui? Si oui, il avait de la chance que j'aie été là pour les récupérer sinon il les perdait.

    Dernière remarque, celui qui se faisait visiblement persécuter par les autres était un élève de Seiteki, le monde était petit... il fallait en plus que ça tombe sur lui. Je soupirai longuement puis décidai que ce n'était pas une raison de le laisser tomber. Je n'étais pas obligé de lui adresser la parole plus que de nécessaire de toute manière.

    Un souci?lançai-je en arrivant à leur hauteur.

    Je croisai les bras sur mon torse alors que les mecs se tournaient vers moi, ils me toisèrent, se demandant certainement ce que je fichais ici alors qu'ils faisaient de mal à personne. Mais ils me regardaient comme s'ils envisageaient déjà de se battre, qu'ils appréciaient déjà leur victoire sur moi puisqu'ils étaient quatre et que moi, évidemment, j'étais tout seul. L'un d'eux me répondit finalement :

    Aucun, donc t'es gentil tu passes ton chemin!
    Qui a dit que je te parlais à toi, abruti? Maintenant tu la fermes j'ai pas que ça à faire! Vous trouvez ça amusant de vous mettre à quatre contre un?
    Qu'est-ce que ça peut te faire?

    Je haussai les épaules d'un air blasé, s'il trouvait ça normal je ne pouvais vraiment plus rien pour lui, c'était un cas perdu. Je m'approchai de Masaki et lui tendis les feuilles en lui jetant un regard furtif.

    C'est à toi, ça, non ?
    Bon, t'as fait ta BA? Tu te casses maintenant?
    Mais putain, je t'ai rien demandé à toi, sac à merde! rétorquai-je en regardant celui qui me parlait.

    Mon insulte lui fit visiblement plus d'effet que je l'aurais pensé, sans doute qu'il était susceptible, et il s'approcha de moi d'un air rageur. En plus j'allais devoir me battre? J'aurais vraiment mieux fait de rester au lycée, tiens... je me décalai pour ne pas être gêné par Masaki, et esquivai le coup du mec avant de lui lancer mon point dans la mâchoire. Il s'en prenait à la mauvaise personne s'il pensait pouvoir frapper quelqu'un qui ne se défendrait pas. On me cherche, on me trouve.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Masaki Egawa
&

avatar
•• Messages : 24

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Lun 10 Mai - 0:17

    Avais-je le droit de croire et d'espérer qu'il finirait par ce lasser de me faire chier ? Je pense que toute personne normal ou du moins normalement constitué pouvait espérer une telle chose. Mes chanson oui elle parlait de moi, mais ce n'était une raison. Est-ce qu'il pouvait oublié ? Mon moi d'avant ? Pouvait-il juste faire comme moi oublié...Je ramassais mes feuilles et soupirait. Des bruits de pas attirèrent mon attention. Je relevais les yeux. Oh non c'est pas vrai...il fallait vraiment que quelqu'un de l'école passe par la aujourd'hui et me voit dans une tel situation ? C'était vraiment obligé de ce passer comme ça ?

    “Un souci?” lança-t-il.

    Je le regardais agir et je me mordis la lèvre. Pourquoi n'avait-il pas juste continué son chemin ? Quelqu'un de normal aurait continuer son chemin. Mais a une époque n'aurais-je pas fait la même chose ? Sans doute que oui j'aurais même sauté sur l'occasion de pouvoir faire une bonne action, mais maintenant, je voulais m'éloigner de tout ça. Mais, je ne voulais pas que des gens de Seiteki soit impliquer dans mes histoire surtout si ça avait un rapport avec mon passé car la oui ça avait un léger rapport avec ça voir même un grand.

    “Aucun, donc t'es gentil tu passes ton chemin!”
    “Qui a dit que je te parlais à toi, abruti? Maintenant tu la fermes j'ai pas que ça à faire! Vous trouvez ça amusant de vous mettre à quatre contre un?”
    “Qu'est-ce que ça peut te faire?”

    Allez ne dit rien et va-t-en c'est tout ce que je voulais qu'il s'en aille j'avais pas besoin de son aide surtout si c'était de la pitié ce qui devait être sans doute le cas car il n'avait aucune raison de m'aider en ce moment. On ce parlait pas vraiment a l'école en plus. Il s'approcha finalement de moi ce qui me surprit vraiment beaucoup et il me tendis des feuilles et c'était mes chansons.

    “C'est à toi, ça, non ?”

    “Bon, t'as fait ta BA? Tu te casses maintenant?”
    “Mais putain, je t'ai rien demandé à toi, sac à merde!” rétorqua-t-il en regardant celui qui lui parlait.

    J'attrapais les feuilles en hochant la tête, mais choquer par ce qu'il venait de ce passé. Décidément Tetsuya n'avait pas la langue dans sa poche et j'en avait bien la preuve en ce moment. Mais il fallait qu'il cesse je savais que ça pourrait dégénérer et encore une fois j'étais le responsable. L'un des types s'approcha de lui d'un air rageur. Je savais que maintenant ils étaient tous allumé...mais la suite me surpris quand je vis Tetsuya avoir le dessus sur son adversaire, mais quelqu'un allait prendre sa défense je le sentais, je connaissais ses types je les avais fréquenter. Mais au lieu de répliquer ils vinrent vers moi et l'un d'eux passa son bras autour de mes épaules.

    « Il est plutôt mignon ton ami et il sait ce défendre. Masaki tu te fais même défendre maintenant ? Est-ce qu'il sait ? »
    « La ferme arrêter ça et cassez-vous. Je vous ai déjà dit d'oublié. »

    Ils rirent, je savais trop bien que voulais dire ce rire. C'est pas parce que je leur demandait d'oublié qu'il allait gentiment le faire hein. Et je savais que plusieurs était déçu de me voir changer, mais c'était la vie et je m'aimais comme j'étais enfin j'essayais surtout de m'en persuader et c'était le principale. Mais pour l'instant, je ne voulais pas de toute cette attention sur moi. Personne ne savait a Seiteki et je ne voulais pas que les gens soit au courant non plus. Je savais qu'après ça je serais mis a l'écart même si je l'étais déjà énormément.

    « Qu'est-ce que vous attendez de moi ? »
    « Voyons voir que tu redevienne le Masaki qu'on connait. »
    « J'ai toujours été comme ça et je vous ai déjà dit de laisser tomber. Et comme vous dites j'ai pas besoin qu'on me défendre. Maintenant allez vous en. »
    « On ce reverra MasAaaa-chan et toi aussi le morveux. »

    Et avant de partir il donnait un coup sur mon livre qui tomba de nouveau par terre les feuilles s'envolant mais aussi une photo tomba par terre, je l'a ramassais rapidement et je me mis a courir après les feuilles. Finalement, j'aurais peut-être mieux fait de ne pas sortir. L'extérieur était vraiment chiant et c'est la que je le voyais. Il avait fallut que quelqu'un me voit dans cette situation et qu'en plus prenne ma défense ça je savais que demain tout le monde serait au courant a mon ancienne école et peut-être même ici en plus. Je soupirais et terminais de ramasser mes feuilles et je retournais ou le livre laisser par terre. Je regardais Tetsuya...

    « Merci, mais la prochaine fois ne fait rien... »

    Je préférais vraiment me faire tabasser que quelqu'un ce fasse tabassé par ma faute. A cause de moi mon frère était mort et je ne voulais pas que quelqu'un d'autre meurt a cause d'une connerie qui était la mienne. Mais pourquoi avait-il ce besoin de tous me remettre mon passé en pleine gueule ? Je m'éloignais tranquillement et rangeais le livre dans mon sac. J'allais m'asseoir sur un banc plus loin et je pris mon visage entre mes mains cherchant a comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
http://yukiedesu.livejournal.com/


Hey, Look ! It's Tetsuya Mori
& || Draw into Oblivion ~

avatar
•• Messages : 31

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Lun 10 Mai - 2:12

    Je baissai les yeux vers Masaki en sentant les feuilles partir de mes mains. Je vis à son regard qu'il semblait surpris - pour ne pas dire pire - que je parle comme ça à ces types. Mais j'en avais déjà matté des pires que ça et ça ne m'avait jamais empêché de dire ce que je pensais. Ce n'était pas parce que j'avais l'air fluet que je ne pouvais pas cogner aussi fort que n'importe quel mec. J'étais un homme quoi! C'était vexant qu'on pense que j'étais faible... enfin ça l'aurait été si je me souciais de ce que pouvaient penser les autres de moi, mais ce n'était absolument pas le cas.
    Je haussai un sourcil en voyant les autres mecs s'approcher de Masaki et l'un d'eux passer un bras autour de ses épaules presque amicalement. J'aurais plutôt penser qu'il y en aurait un pour venger celui que j'avais frappé, mais bizarrement ils semblaient pas vouloir répliquer... dommage, moi je me serais bien battu... arf un coup de plus ou un coup de moins, je n'étais plus à ça près c'était certain. Mais bon ce n'était sans doute pas plus mal qu'ils ne répliquent pas, car me connaissant je ne sais pas comment ça aurait fini.

    “Il est plutôt mignon ton ami et il sait se défendre. Masaki tu te fais même défendre maintenant ? Est-ce qu'il sait ?”
    “La ferme arrêtez ça et cassez-vous. Je vous ai déjà dit d'oublier.”

    Un rictus étira mes lèvres. « Plutôt mignon » ? Etrangement le “compliment” me faisait ni chaud ni froid, qu'est-ce que ça pouvait lui faire que je sois mignon ou pas? Que je défende Masaki ou non? Et quel rapport pouvait-il y avait entre l'un et l'autre, hein? En revanche, le fait qu'il dise qu'il y ait quelque chose à savoir m'intriguait et me confortait dans mon idée que ce type était tout sauf naturel. Il y avait anguille sous roche et je sentais que ça ne serait pas bon pour ma concentration ça... pourtant, qu'est-ce que ça pouvait me faire qu'il se soit passé quelque chose dans sa vie de louche - de toute manière avec des types comme ceux qui l'ennuyaient dans les parages c'était forcément louche - qui ait pu le faire changer. Ce n'était pas comme si je pouvais m'intéresser à lui ou quoi que ce soit de ce genre hein!
    Ils se mirent à rire, signe que la réflexion de Masaki leur passait bien au dessus et qu'ils n'avaient pas l'intention de la prendre en compte pour la suite des évènements. Mais je ne pensais pas que quelqu'un comme Masaki pouvait trainer avec ce genre de mecs, ils étaient pas fréquentables et foncièrement méchant alors qu'il semblait plus être quelqu'un d'amical - c'est tout ce que j'acceptais de lui reconnaître -.

    “Qu'est-ce que vous attendez de moi ?”
    “Voyons voir, que tu redeviennes le Masaki qu'on connait.”
    “J'ai toujours été comme ça et je vous ai déjà dit de laisser tomber. Et comme vous dites j'ai pas besoin qu'on me défende. Maintenant allez-vous-en.”
    “On se reverra MasAaaa-chan et toi aussi le morveux.”

    Je fronçai les sourcils. C'est ça ta gueule... en tout cas s'il me venait la malchance de le recroiser je ne me priverais cette fois pas de leur foutre une dérouillée. Je soupirai doucement et vis l'un d'eux fit à nouveau lâcher le livre à Masaki et les feuilles repartir. En plus d'être débiles, ils étaient puérils, décidément ils avaient rien pour eux... Je baissai les yeux vers ce qui était tombé du livre et vis une photo où étaient représentés deux Masaki. Wow j'hallucinais ou..? Bon, je ne m'attendais pas à ça, mais ceci explique cela... un petit peu même si j'étais encore dans le flou... Non! Je ne voulais pas avoir le fin mot de l'histoire! Je m'en fichais!
    Je regardai les autres partir alors que Masaki courait après ses feuilles, puis il revint chercher son livre toujours par terre. Je ne bougeais pas, restant muet et hésitant. Je pouvais au moins aller lui demander s'il allait bien, c'était pas tous les jours qu'on se faisait harceler par des cons... quoique... Oh et puis c'était un grand garçon, il en avait sûrement vu d'autres, et puis il avait dit lui même qu'il avait pas besoin qu'on le défende, c'était certainement vrai.

    “Merci, mais la prochaine fois ne fais rien...”

    Je soufflai. Eh beh c'était pas la gratitude qui allait l'étouffer celui-là. Evidemment je me savais que les mecs aimaient pas spécialement se faire voir dans ce genre de situation où ils arrivaient pas à s'en sortir complètement tout seul. Mais bon, c'était pas comme s'il avait quelque chose à me prouver, moi je m'en fichais qu'il soit de telle ou telle manière hein. Il s'éloigna, allant s'asseoir sur un banc. Après une courte hésitation, je le rejoignis mais restai debout devant lui, fourrant mes mains dans mes poches.

    “T'écorche pas hein, je l'ai pas fait pour toi. C'est juste que je déteste ce genre de mec qui se croient tout permis juste parce qu'ils sont en bande.”

    Je secouai la tête, il n'y avait rien de plus lâche que de s'en prendre aux autres pour rien lorsqu'on était en position de force. Mais bon, il y avait eu, avait et y aurait toujours des gens comme ça, quoi qu'on fasse ce genre de comportement étaient trop affectionné par les faibles en manque d'attention. Je baissai les yeux et vis les feuilles dépasser du bouquin. Je me mordis la lèvre.

    “Tes textes sont bien... et tu sais, l'un n'empêche pas l'autre...” dis-je en désignant le bouquin.

    Heureusement que dans la vie on n'avait pas le droit à une seule activité, une seule direction, on pouvait se disperser et aimer plein de choses en même temps. Même si je n'étais pas du genre à être très diversifié, cela ne voulait pas dire que je trouvais cela condamnable, au contraire peut-être. Mais on pouvait s'amuser et être bon élève sans avoir à cacher son "moi" profond... c'était ça, que je haissais. Se fourvoyer soi-même, tromper les gens délibérément, se faire passer pour ce qu'on n'est et ne peut pas être.
    Je reculai d'un pas et sortis une main de ma poche pour lui faire un petit signe amical - ? -. Ouh ça ne me ressemblait pas...

    “Bon, sur ce... à la prochaine.”

    Ou pas... Moins je le voyais et mieux je me portais, et c'était d'ailleurs sans doute mieux pour lui de ne pas me fréquenter non plus, même si c'était ce qu'il semblait vouloir... enfin d'habitude, parce qu'aujourd'hui il avait l'air de vouloir que je le laisse tranquille, ce qui ne me gênait absolument pas en fait.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Masaki Egawa
&

avatar
•• Messages : 24

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Lun 10 Mai - 20:24

    Est-ce que je pouvais demandé un moment de répits ? Pouvais-je me faire oublié comme étant le Masaki d'autre fois ? Pouvait-on effacé ce qui c'était passé ? Malheureusement pour moi c'était impossible. Ils ignoraient tout personne n'était la quand c'était arrivé...mais même moi j'avais encore des blancs sur cette journée fatidique. Mais je ne pouvais pas oublié ce qui c'était passé c'était impossible. Il ne comprenait pas ce que cela était pour moi d'agir comme je le faisais. J'espérais recevoir le pardon...être le mauvais jumeau celui que le père aurait voulu voir...Une voix m'interrompis dans mes pensé. Je relevais les yeux pour voir Testuya.

    “T'écorche pas hein, je l'ai pas fait pour toi. C'est juste que je déteste ce genre de mec qui se croient tout permis juste parce qu'ils sont en bande.”

    Je me mordis la lèvre et me retint de soupiré. Si tu savais comment moi aussi je déteste ses mecs et le pire la dedans étaient sans doute que je les avais fréquenter et que je sortais avec eux dans les bars alors qu'ils ont tout sauf de la classe et du respect. Était-je comme eux ? Je l'ignore ou je veux pas me souvenir...A présent j'étais sage, je n'avais rien avoir avec eux et plus jamais je n'irais avec eux ça je voulais m'en persuader. C'était des con égoïstes.

    “Tes textes sont bien... et tu sais, l'un n'empêche pas l'autre...” dit-il en désignant le bouquin.

    Je baissais les yeux sur le livre de droit et regardais les feuilles qui dépassait. Les texte était bien peut-être. Mes texte qu'est-ce qu'il en savait ? Comment pouvait-il dire ça si facilement ? Il n'en savait rien, si je faisais les deux, j'y arriverais pas...et si je me remettais sur mes textes mon père recommencerais...il fallait que je mettre tout ça de côté pour de bon. Je les gardais pour les relire, mais sans plus. Je ne faisais rien de plus que ça. A quoi bon ça m'avait apporté que de la mal chance tout ça. Mais ça personne ne le savait ici et c'était tant mieux comme ça. Je ne voulais pas que les gens sache ce serait trop compliquer a leur expliquer.

    “Bon, sur ce... à la prochaine.”

    En temps normal n'aurais-je pas essayer d'obtenir sa compagnie ? Oh que oui j'aurais sans doute essayer, mais la j'avais envie de...De quoi avais-je envie ? Je ne savais plu vraiment pour le moment, mais c'était bizarre. J'avais l'impression d'être un gosse quand, il était la dans les parrages tout devenait bizarre et je n'arrivait pas a comprendre pourquoi. C'était vraiment bizarre. Peut-être que je devenais fou, je n'étais plu très loin de le devenir de toute façon non ?

     «Tetsuya-kun chotto...est-ce que tu pourrais oublié l'incident d'aujourd'hui. »

    Pas que ma vie en dépende, mais je voulais quand même savoir si, il pouvait passé outre par dessus ce qu'il venait de voir. Ce serait tellement bien qu'il oublie qu'il fasse comme si de rien était. Qu'il oublie aussi ce qu'il avait entendu par la même occasion ce serait encore mieux. Je n'étais pas dupe, mais je me doutais parfaitement qu'il devait avoir entendu les autres parlé et les sous entendu qu'ils avaient fait ses cons. Évidemment que non qu'il ne savait pas. Si ça se savait je serais sans doute vue comme le meurtrier. N'avais-je pas eu le droit a un certain traitement des gens du quartier...

     «Pas que tu es obligé, mais ce serait, bien gentil de ta part.», dis-je lentement.

    Gentil le mot était faible si, il ne disait rien sur ce qu'il venait de ce passé il pouvait être certain que je lui en serait très reconnaissant. Il est clair que j'aurais une dette envers lui s'il acceptait bien entendu d'oublier ce qui c'était passé. Car ça ne veut pas dire qu'il accepterait si facilement de me lâcher avec ça il pouvait même peut-être l'utiliser contre moi étant donner que j'avais l'impression qu'il me haïssais ne lui donnais-je pas la, la meilleure chose pour qu'il s'en prenne a moi. Il avait du me défendre...il était plus petit que moi je sais que ça n'a rien a voir, mais je savais que si des gens le savais je serais ridiculisé et je n'avais pas besoin de ça non.

     «Et si tu pouvais aussi oublié les textes que tu as vue ça m'arrangerait. »

    Autant lui demander la lune aussi tant que j'y suis. Mais c'était important pour moi j'avais déjà ses cons qui ne pouvait pas oublié et qui n'allait pas me lâcher de si tôt avec ça en plus. Alors autant vous dire que j'étais en train de devenir fou en ce moment même. Oublié un mot si simple, mais une chose si difficile a faire...personne ne pouvait oublié...enfin moi encore plus que les autres. Mais je voulais que Tetsuya oubli ce qu'il avait vue au moins qu'il le fasse, mais je n'espérais rien.

     «Je sais que je ne devrais pas demander ça, mais s'il te plaît. »

    C'était quand la dernière fois que j'avais supplier quelqu'un comme ça ? Je crois que c'était quand Hisaki était encore vivant et c'était lui, je voulais qu'il couvre l'une de mes escapade nocturne et il l'avait fait. Il avait tellement fait pour moi et moi je l'avais tué.
Revenir en haut Aller en bas
http://yukiedesu.livejournal.com/


Hey, Look ! It's Tetsuya Mori
& || Draw into Oblivion ~

avatar
•• Messages : 31

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Mar 11 Mai - 0:05

    “Tetsuya-kun chotto...est-ce que tu pourrais oublier l'incident d'aujourd'hui?”

    Je m'arrêtai, sans me retourner, et me mis à réfléchir à ce qu'il était en train de me dire. Oublier? Beh voyons, comme si j'étais du genre à avoir des trous de mémoire volontaire. Même si je le voulais, je ne pourrais pas l'oublier de toute manière, et je ne voulais pas en fait, parce que si j'avais à recroiser ces abrutis je préférais autant les reconnaître, cela me serait bien plus utile. Et puis c'était quoi ça, je l'aidais à se sortir du pétrin et tout ce qu'il me disait c'était d'oublier ? Je réprimai un soupir, ce mec était vraiment trop compliqué... certes je n'étais pas la simplicité incarnée mais bon au moins je n'impliquais personne dans mes affaires... même s'il ne l'avait pas fait exprès étant donné que c'était moi qui avais débarqué.
    Je me retournai finalement, les bras croisés sur le torse et je le fixai d'un regard condescendant - comme toujours quoi -. Cela m'apprendrait à vouloir rendre service tiens ! Quand le peu de fois où on peut se montrer gentil on se fait limite jeter, c'est pas encourageant pour continuer sur cette lancée hein. Oh et puis qu'est-ce que ça pouvait bien me faire ? Ce n'était pas parce que je trouvais son comportement stupide que ça le ferait changer... surtout si je ne le lui disais pas. Quand bien même je le ferais je ne voyais pas de raison pour qu'il m'écoute.

    “Pas que tu sois obligé, mais ce serait bien gentil de ta part” dit-il lentement

    J'arquai un sourcil. Non mais parce qu'en plus il insistait ? Enfin, ça ne m'étonnait pas vraiment de lui mais bon, il me prenait pour un débile ou quoi ? Il voulait que j'oublie, j'avais compris pas besoin de me faire tout un discours sur le sujet hein... Je me passai une main sur le visage en essayant de ne pas m'emporter, il ne m'avait rien fait alors ce n'était pas la peine que je m'énerve... enfin si un peu... au moins ça le découragerait peut-être de vouloir être mon ami - enfin si c'était bien ce qu'il essayait de faire, à moins qu'il veuille juste se moquer de moi comme j'en avais tellement l'habitude -.
    Sans aller jusqu'à m'énerver, je pouvais au moins le vexer pour qu'il comprenne que je n'en avait rien à faire de lui et de ses histoires.

    “Et si tu pouvais aussi oublié les textes que tu as vu ça m'arrangerait.”

    Je levai les yeux au ciel et me détournai en balançant nonchalamment mes pieds. Ce serait déjà moins difficile ça, je les avais lu qu'une fois donc je les connaissais pas par coeur quoi... cela dit, j'avais au moins réussi à voir qu'ils étaient bons... après s'il voulait les garder pour lui seul je comprenais, la plupart des gens avait un don qu'il préférait garder secret pour telle ou telle raison et ça ne regardait personne d'autre. Je pressentais néanmoins que ces textes représentaient plus que ce qu'ils pouvaient paraitre aux yeux de n'importe qui, mais cela faisait sans doute partie de ces choses que je ne savais pas sur lui et qui m'intriguait.
    ... non, cela ne m'intriguait pas du tout. Décidément, rester avec lui ne m'apportait rien de bon, il valait mieux que je parte maintenant... et que je lui dise quelque chose qui le ferait rester loin de moi, ce serait parfait. De toute manière, mieux valait être seul, on était jamais déçu et avec un type de ce genre, je ne manquerais pas d'avoir des mauvaises surprises. Je rageai contre moi-même de penser de cette manière, c'était stupide, et ça n'avançait à rien puisque... puisque rien du tout, là !

    “Je sais que je ne devrais pas demander ça, mais s'il te plaît.”

    J'inspirai profondément pour continuer de garder mon calme. Non mais c'était quoi ça ? Il allait quand même pas se mettre à genoux, non !? Finalement je ne m'étonnais plus tant que ça qu'il ait pu avoir des problèmes avec ces mecs, vu comme il parlait, c'était à l'opposé total d'eux... or j'avais vaguement compris qu'ils étaient amis - anciens amis probablement - donc quand je me disais que Masaki jouait un jeu, je n'étais sans doute pas loin de la vérité... et ça ne m'aidait pas à vouloi rester au moins courtois avec lui.
    Je me rapprochai de lui et fis claquer ma langue contre mon palais dans un bruit sec alors que mon regard arrogant et froid se posait sur Masaki.

    “Ne t'accordes pas plus d'importance que je ne t'en porte moi-même...”

    C'est vrai quoi, je m'en fichais de ce mec alors qu'il arrête de me pomper l'air. Je ne supportais pas d'être dans les mêmes parages que lui, c'était épidermique je pouvais pas le calquer celui-là... il fallait bien qu'il y en ait, non ? Je suis de toute manière pas trop sociable alors lui ou un autre qu'est-ce que ça pouvait bien faire ? D'autant plus avec son comportement habituel, je me devais de lui faire comprendre une bonne fois pour toute que je n'avais pas besoin de lui comme ami. J'étais très bien tout seul.

    “Ne pense pas que je m'inquiète assez de ton cas pour raconter tes petits secrets aux autres... c'est ton problème si tu traînes ou traînais avec des types louches. ça m'empêchera pas de dormir, crois-moi !”

    Je lui adressais un sourire glacial avant de me détourner à nouveau, voilà qui devrait l'avoir remis à sa place... je n'avais pas envie d'être plus froid que ça et je voulais pas spécialement lui dire des choses méchantes... or s'il insistait j'y serais contraint.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Masaki Egawa
&

avatar
•• Messages : 24

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Mer 12 Mai - 0:29

    Il inspira et je devais avoué que la je m'attendais au pire à ce qu'il s'énerve peut-être ? Il aurait sans doute de bonne raison de l'être d'ailleurs. Limite j'étais en train de le supplier la. Et j'étais sur que ce genre de comportement ne plaisait pas a un type comme lui. D'ailleurs, il ne semblait déjà pas vraiment m'apprécier d'avance j'arrangeais sans doute pas mon cas. Mais je voulais juste que au possible ce qui venait de se passé serait oublié.
    Il s'approcha finalement de moi et fis claquer sa langue contre son palais. La je me demandait vraiment si je devais pas me cassé. Car il semblait euh...pas content ouais on va dire ça comme ça. Je savais que je pouvais être énervant, mais ce point ? Il posa un regard froid sur moi et je détournais la tête. J'aurais sans doute mieux fait de me taire et de ne rien dire en fait.

    “Ne t'accordes pas plus d'importance que je ne t'en porte moi-même...”

    Je me mordis la lèvre en entendant ses paroles. Mon père m'aurait dit ses paroles ça aurait eu le même effet. Il m'avait pas d'ailleurs déjà dit quelque chose de ressemblant a cela ? Sans doute que oui. Mais maintenant c'était un peu plus clair, il ne ne m'appréciait pas ce type. Je sais pas ce que je lui avait fait, mais voilà. Je n'osais même pas le regarder car j'étais sur d'une chose il aurait vue que ce qu'il venait de dire m'avait blesser. Il aurait eu une raison de plus pour faire quelque chose. Il était tout sauf comme moi et pourtant...

    “Ne pense pas que je m'inquiète assez de ton cas pour raconter tes petits secrets aux autres... c'est ton problème si tu traînes ou traînais avec des types louches. ça m'empêchera pas de dormir, crois-moi !”

    Ça maintenant si c'était pas clair...autrement dit, je me fais frapper par un bus, il s'en fiche. J'aurais compris sans qu'il rajoute ça en fait. Mais, il semblait vouloir être bête jusqu'au bout lui. Est-ce que je pouvais lui en vouloir ? Oh que non. Je devais sans doute être quelqu'un qui méritait qu'on le déteste, mais je lui avait rien fait...et je savais aussi que je n'oserait pas dire quelque chose de méchant contre lui. Son sourire glacial je l'avait vue et il c'était détourner de moi encore une fois. Le Masaki d'avant aurait fait quoi ? Il lui aurait sans doute fait savoir qu'on dit pas des choses comme ça.

    «Je...t'es pas obligé de m'agresser comme ça...»

    Ma voix que j'aurais espérer assurer ne l'était pas du tout. Mais qu'est-ce qu'il me prenait maintenant ? Je n'avais plus aucune confiance en moi ? J'étais faible ? Ah ça par contre oui j'étais faible maintenant et c'était plus que évident. Mais mon assurance habituelle avait disparut en ce moment. Je rangeais tout dans mon sac et fermait les yeux. Je regrettais vraiment d'être sortit aujourd'hui. J'aurais tellement préférer avoir une journée « normal » mais c'était loin d'être partit pour être le cas, je pense. Je soupirais et secouais la tête.

    «Mais merci de m'avoir aidé...»

    Ah comment je devais avoir l'air d'un petit chat sans défense en ce moment. J'attrapais mes affaires et me levait. Valait mieux que je me casse moi. Je passais devant lui comme ça si, il voulait rester ici lui il pouvait. Je sais que en temps normal je resterais mais la...j'avais pas envie de jouer ni de faire comme si de rien était...
Revenir en haut Aller en bas
http://yukiedesu.livejournal.com/


Hey, Look ! It's Tetsuya Mori
& || Draw into Oblivion ~

avatar
•• Messages : 31

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Mer 12 Mai - 21:22

    J'allais partir, il ne me restait que ça à faire maintenant que je lui avais fait comprendre ma façon de penser. De plus, qu'il me dise qu'il voulait que j'oublie signifiait aussi probablement qu'il ne préférait pas avoir affaire à moi. Arf pour ce que ça me coutait de ne pas me mêler de la vie des autres... je m'étais sans doute fait des idées en pensant qu'il semblait vouloir que je l'apprécie, mais tant mieux dans un sens au moins je n'avais pas vraiment à me sentir ennuyé lorsque je l'ignorais.

    “Je...t'es pas obligé de m'agresser comme ça...”

    Je rebaissai les yeux vers lui en arquant un sourcil. Pourquoi parlait-il d'une voix si affectée? Quoi que mes paroles l'avaient peut-être plus atteints que je le pensais... enfin non, pas plus, disons qu'elles avaient plutôt eut l'effet escompté, même si je m'attendais plus à ce qu'il me renvoie sur les roses, qu'il me parle de manière un peu plus brute. Mais bon, c'était pas plus mal ainsi car j'étais du genre à démarrer au quart de tour, ce qui n'était pas forcément quelque chose de bien surtout quand il n'y avait personne pour faire tampon.
    Je le vis ranger ses affaires puis il ferma les yeux. Bon il allait me griller ma sortie lui, je le sentais, mais si au moins il partait ça voulait dire que le message était passé, ce dont je ne doutais pas d'ailleurs. J'avais le don d'être très clair quand je le voulais.

    “Mais merci de m'avoir aidé...”

    Il prit ses affaires et se leva, il partit avant que je puisse dire quoi que ce soit d'autre... de toute manière, qu'est-ce que j'aurais dit ? Je n'allais pas le retenir, surtout que j'avais pas l'intention de m'éterniser ici, je n'allais pas non plus m'excuser de ce que j'avais dit, ce serait hypocrite étant donné que je le pensais. Je le regardai donc s'éloigner et soupirai.
    Bon à la base j'étais venu ici pour visiter un minimum la ville, cela dit je trouvais l'endroit calme et agréable alors je n'avais pas vraiment envie d'en partir. Je n'avais qu'à remettre ma visite à plus tard, ou pas du tout d'ailleurs, si je ne quittais pas le lycée je n'aurais pas de risque de me retrouver dans une situation ennuyeuse. Je me remis donc à marcher le long du chemin, à l'opposé où était parti Masaki pour être sûr - ou presque - de ne pas retomber sur lui, ce serait vraiment pas de bol.

    Je regardais les arbres en marchant, les pétales qui tombaient sans savoir où j'allais mais j'y allais. Au moins je connaîtrais le parc, ce serait déjà ça de fait. Que c'était ennuyeux de n'avoir rien à faire, mais tellement bien d'être tout seul, sans personne pour essayer d'entretenir une conversation dont je me fiche royalement ou pour m'attirer des ennuis. Mes pensées se remirent à tourner dans ma tête, m'isolant du reste et du trajet que j'étais en train d'emprunter... et mes pas me menèrent dans une partie du parc qui semblait vide de promeneurs. Un petit sourire prit place sur mes lèvres, je ne pouvais pas rêver mieux c'était certain. Je me dirigeai vers un banc mais au moment de m'asseoir j'entendis du bruit pas très loin de moi, je me retournai et vis quatre ombres qui s'approchaient.
    Un soupir blasé m'échappe, je n'avais donc pas rêvé cette impression d'être suivi, c'était réel, ces types ne voulaient décidément pas lâcher l'affaire. Je me laissai tomber sur le banc, croisai les jambes et fixai mon regard devant moi pour ne leur accorder aucune attention. Mais quand ils furent devant moi je n'eus plus le choix que de lever les yeux vers eux.

    “Tiens donc, comme on se retrouve!” lança celui que j'avais frappé.

    Je lui lançai un regard sceptique, il pensait vraiment que j'allais croire qu'il s'agissait d'un pur hasard s'ils s'étaient retrouvés au même endroit que moi au même moment ?

    “Vous m'avez suivi, je ne vois pas de quoi tu t'étonnes...”
    “Nous ? T'avoir suivi ? Mais tu nous insultes !”
    “Vous êtes pathétiques... qu'est-ce que vous me voulez ? J'ai rien à voir avec toutes vos histoires...”

    Je fixai celui qui semblait être à deux doigts de me sauter à la gorge, sans doute n'avait-il pas vraiment apprécié que je lui foute une mandale devant ses copains ? Pas très valorisant tout ça, il voulait sa revanche ? Il me faisait pitié... en plus ils allaient se mettre à quatre contre moi, comme si j'allais pouvoir éviter de me faire décalquer...

    “A l'instant où tu as rencontré Masaki tu t'es impliqué,” dit-il d'une voix menaçante.
    “Pour info, je le connais pas, on est juste au même lycée... et quand bien même je serais un pote à lui, vous avez décidé de me laminer pour l'atteindre ?”
    “Ah, tu es intelligent, tu as tout compris.”
    “Si tu te défends pas, on retiendra nos coups, promis.”

    “Nan mais t'es con ou quoi !? J'ai pas l'intention de me laisser faire !”
    “Dommage, on va employer la manière forte.”

    Sur ces mots, il sortit un canif de sa poche, pointant la lame vers moi alors qu'un sourire vicieux se portait à ses lèvres. Rapidement, j'essayai de passer par dessus le banc mais l'un d'eux m'attrapa le bras et me ramena à lui pour m'immobiliser. Eh merde... quels enfoirés...

    “Alors ? On ne sort plus les griffes ?”
    “Connards...”

    Je reçus un violent coup dans le ventre et celui qui me tenait m'empêcha de me recroqueviller sur moi-même, préférant me faire encaisser d'autres coups alors que je me débattais totalement en vain. Ils me jetèrent ensuite par terre, je voulus me relever mais l'un d'eux me frappa sur le dos et je retombai par terre. Je tentai de reprendre mon souffle sans lever les yeux vers eux pour ne pas leur donner la satisfaction de voir la douleur sur mon visage. L'un d'eux s'approcha de moi et avant que j'ai le temps de le calculer il m'attrapa par les cheveux et glissa le canif sous ma gorge. Je sentis la lame remonter ensuite le long de ma joue.

    “It...”
    “Sht sht sht... ce serait bête d'abimer un visage comme le tien, mais si tu bouges, je te taillade.”

    Non mais c'était quoi ces mecs ? Complètement timbré ! Je me mordis la lèvre quand il appuya un peu plus la lame, et fermai les yeux.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Masaki Egawa
&

avatar
•• Messages : 24

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Mer 12 Mai - 23:04

    Je marchais tranquillement dans la rue, je ne m'étais retourner qu'une seule fois pour voir Tetsuya partir dans le chemin opposé du mien. Je crois que maintenant j'allais sans doute le lâcher, il ne m'aimait pas j'en avait maintenant la certitude, je n'avais donc plus aucune raison de chercher a lui plaire...d'ailleurs pourquoi je cherchais tant a lui plaire ? Jamais je n'avais compris et je crois que même si je me disais que je ne le ferais plus, je le referais sans doute. J'entrais dans un petit café et me laissais tomber sur un tabouret ou le comptoir et je demandais un café. Le serveur m'apporta ça rapidement. Non, mais est-ce que ma journée avait pu plus mal commencé que ça ? Sans doute pas non. Ses mecs pourquoi avait-il fallut qu'il soit la ? Pourquoi avais-je du les croisé ? Ne pouvait-il pas me laisser tranquille ? Je n'avais pas de nouvelle d'eux depuis un bon moment et la paf, il débarque. Je soupirais doucement et me mordit la lèvre. Jamais on me laisserait tranquille.

    Encore quand j'étais a l'autre école après la mort de Hisaki on profitait de moi...puis quand j'avais vraiment décidé de lâcher pour devenir ce que je suis maintenant, j'avais quitté. Je portais ma tasse a mes lèvres et je sentis mon portable vibré. Je le sortis et décrochais c'était un texto de ses abrutis.

    « Tu sais en cette saison le parc est très agréable surtout avec ses fleur qu'on y trouve. Je t'en voie une photo »

    J'abaissais pour voir la photo et je me figeais c'était Tetsuya il avait avait un canif de pointer sur lui. Il avait même un faible filet de sang sur sa joue. Je me levais d'un bond et quittait le café et partit en direction du parc. Nah, mais pourquoi est-ce qu'il devait faire ça ? Il n'avait rien avoir la dedans. Il n'avait pas a être impliquer pourquoi avais-je l'impression qu'encore une fois j'étais coupable de ce qui ce passait. Je détestais ses mecs encore bien plus. J'arrivais au bout du parc ou il y avait moins de monde et je ne mis pas de a les repérer. J'arrivais a leur hauteur.

    « Tient qui voilà. Tu es arrivé plus vite que je ne le croyais. »

    Je ne portais pas attention a ses parole avant de frapper l'un d'eux qui ce plaçais devant moi et je donnais un coup de pied dans le ventre de l'autre et je m'avançais vers les deux autres. Mais le plus grand du me capté car, il me frappa en premier et je tombais a genoux. Ils ce mirent a rire. Je crachais par terre et il y avait du sang pas étonnant il frappait fort ce con.

    « Oh je suis content de voir que tu sais encore te battre. »
    « Comme si ça pouvait s'oublier. »

    Ça ne s'oublie pas c'est comme la bicyclette et le patin on sait ce battre toujours. Le seul moyen de défense de l'être humain était sa alors je ne pouvais pas lâchement oublier mon seul moyen de défense. Je ne l'utilisais juste plus par peur de blesser quelqu'un grandement. Mais maintenant qu'ils impliquaient quelqu'un la dedans, je ne voyais pas pourquoi je resterais la sans rien faire. Je voulu me relever, mais on m'en empêcha.

    « C'est triste non ? Encore une fois tu ne pourras pas sauver une pauvre bête »
    «Lâchez le il n'a rien fait.»
    «Masaki on dirait un chaton sans griffe en ce moment même »

    Je me défis de l'étreinte de l'autre taré et le frappais au visage et je m'approchais de celui qui tenais Tetsuya, il pointa son canif vers moi, j'eus un mouvement de recul, mais je lui donnais un coup de pied sur le poignet et il lâcha son arme et Tetsuya du même coup.

    «Masaki t'en a pas finit avec nous. »
    «Tetsuya vient avec moi. Et oui on en finit pour le moment. Et je vous interdit d'impliquer qui que ce soit la dedans.»
    «Ça j'en déciderais. »

    Avant qu'il ne se passe autre chose j'attrapais la main de Tetsuya et partit en courant, il fallait que je l'amène loin de la et d'eux. Et il devait bien ce demander si j'étais vraiment le mec du lycée. Je venais vraiment d'agir comme un con la. Enfin, j'avais surtout laissé une partit de moi sortit. Ce chat sauvage que je tentais d'endormir au plus profond de moi. Je cessais de courir et lâchait sa main et je m'accroupis pour reprendre mon souffle. Il y a longtemps que je n'avais pas sprinter comme ça. Je n'avais plus trop l'habitude maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://yukiedesu.livejournal.com/


Hey, Look ! It's Tetsuya Mori
& || Draw into Oblivion ~

avatar
•• Messages : 31

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Jeu 13 Mai - 0:03

    Putain si ceux du collège et de mon ancien lycée voyaient ça, ils seraient vachement surpris... je m'étais fait avoir comme un bleu, si j'avais su que j'étais réellement suivi je me serais pas perdu dans cette partie du parc. En plus de ça ils se battaient bien mieux que ce que j'aurais cru... en général, ceux qui gueulaient le plus fort ne savaient pas se battre... beh non, puisqu'ils faisaient naturellement peur, pas besoin de se défendre. Mais ceux-là étaient une exception et je l'avais compris bien trop tard malheureusement. Bon, avec un peu de chance ils m'enverront juste à l'hosto avec quelques contusions... j'étais pas réellement effrayés, j'avais vu pire, j'étais surtout en colère contre moi-même.
    Un déclic retentit et je rouvris aussitôt les yeux, l'un des gars tenait son portable dans sa main et souriait comme un benêt. Je fronçai les sourcils, qu'est-ce qu'il faisait cet idiot ?

    “Et maintenant on va voir si Masaki pointe son nez,” dit-il à ces potes plus qu'à moi.
    “Il va rager en voyant qu'on s'en prend à son ami, n'est-ce pas ?”

    Comme s'il allait venir ? Je lui avais dit que je me fichais totalement de ce qui pouvait lui arriver, alors c'était plus logique qu'il me rendre la pareille et je ne lui en voudrais même pas... ce serait même complètement inconscient de se ramener ici en sachant qu'ils étaient armés... Celui qui me tenait se releva, ce qui m'obligea à faire de même et il me plaqua à lui pour que je ne parte pas. La lame reprit sa place au creux de ma gorge sur laquelle il s'amusa à dessiner des formes invisible.

    “Il ne faudrait pas que je dérape, je pourrais te trancher la carotide. Ou faire d'autres cicatrices comme celle que tu as là...”

    Je tournai les yeux vers lui alors que sa tête était presque posée sur mon épaule, il me regardait d'un air amusé. Ils fallaient les faire enfermés... j'espérais pour eux qu'ils soient sous l'emprise de drogue parce que si c'était leur état normal, ils étaient réellement sans espoir.

    “Il ne viendra pas,” dis-je faiblement.“On n'est pas amis...”
    “Ne t'en fais pas... s'il sait que quelqu'un est en danger à cause de lui, il va venir...”

    Comment est-ce qu'il pouvait être si sûr de ça ? Est-ce que ça avait à voir avec ce pourquoi il avait "changé" ? Oh, voilà que je recommençais à me poser des questions sur lui ! Ah mais s'il venait me sauver j'aurais plus le choix que de le supporter et d'être sympa avec lui... enfin s'il se débrouillait comme tout à l'heure il y avait plus de chance pour qu'on finisse tous les deux à l'hôpital.
    Des bruits de pas résonnèrent dans le silence du parc, je voulus tourner la tête quand ils se rapprochèrent mais celui qui me tenait resserra son étreinte et garda la lame bien sous ma gorge.

    “Tient qui voilà. Tu es arrivé plus vite que je ne le croyais”

    Non ! Alors il était vraiment venu ! Mais... mais quel crétin de première celui-là ! Qu'est-ce qui lui prenait de se jeter dans la gueule du loup ? J'entendis des bruits de coups et ils échangèrent quelques paroles, celui qui me tenait se tourna légèrement, sans doute pour assister au spectacle, me donnant ce même privilège. J'étais ahuri, Masaki aussi se battait mieux que ce que j'aurais cru, surtout après ce que j'avais vu tout à l'heure. Il s'approcha du mec qui me tenait et celui-ci le menaça de son arme, me laissant un instant de répis qui me permit de prendre quelques inspirations sans que j'ai peu d'être égorgé. Masaki le frappa à la main, ce qui lui fit lâcher le couteau et moi. Je m'écartai légèrement, essayant de garder mon équilibre fragile.

    “Masaki t'en a pas finit avec nous.”
    “Tetsuya vient avec moi. Et oui on en finit pour le moment. Et je vous interdis d'impliquer qui que ce soit la dedans.”
    “Ça j'en déciderais.”


    Sans attendre, Masaki attrapa ma main se se mit à courir, me remorquant derrière lui. Quelle idée de me faire courir alors que j'arrivais à peine à tenir debout simplement, je faillis trébucher plusieur fois mais me repris à chaque fois pour ne pas lamentablement échouer par terre, une fois m'avait suffit. J'avais du mal à croire que le Masaki qui m'entraînait loin de ses types était le même que celui que j'avais aidé plus tôt, quand je disais que quelque chose clochait avec ce mec...
    Il finit par s'arrêter, enfin, et il lâcha ma main pour s'accroupir. Je m'approchai du réverbère le plus proche, m'y appuyai et me laissai glisser jusqu'au sol. Je remontai mes genoux contre mon torse en étouffant un geignement de douleur.

    “T'es vraiment barré d'être revenu m'aider,” soufflai-je.

    Bien sûr, j'avais compris qu'il ne l'avait pas fait pour moi mais parce qu'il avait mauvaise conscience de quelque chose... mais je n'irais pas le chatouiller avec ça, il m'en parlerait s'il en avait envie, et j'étais certain que ce n'était pas le cas. Je renversai ma tête contre le réverbère et soupirai avant d'échapper un autre gémissement. Ils m'avaient pas loupé...

    “Mais je suppose, que je dois te remercier... et m'excuser...”

    Oula alors ça c'était pas du tout moi ! J'espérais qu'il s'en rendrait compte et qu'il espérerait pas m'entendre dire ça souvent parce que je n'avais pas l'intention de m'excuser tous les jours ou de le remercier à tort et à travers.

    “Même si t'es pas revenu pour moi, je reconnais que j'ai été con, t'es pas aussi nul que je le croyais...”

    Un petit sourire amusé se plaça sur mes lèvres, c'était le mieux que je pouvais faire, tant pis si ça n'était pas assez bien pour lui. Je passai une main sur ma joue et essuyai le sang, puis je glissai mes doigts sur la cicatrice à la base de mon cou et fermai les yeux pour essayer de me calmer.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Masaki Egawa
&

avatar
•• Messages : 24

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Jeu 13 Mai - 1:03

    Alors que je tentais de reprendre mon souffle Tetsuya s'éloigna vers un réverbère et s'y adossa pour ensuite se laisser glisser jusqu'au sol. J'étais étonné que ses mecs ne nous est pas suivis les connaissant, ils auraient très bien pu nous suivre et sans mal en plus. Mais, il ne voulait sans doute pas de témoin de ce qu'il venait de faire ce que je comprenais totalement. La voix de Tetsuya me fit revenir.

    “T'es vraiment tbarré d'être revenu m'aider,” souffla-t-il.

    Je souris il en savait très peu sur moi alors il était clair qu'il ne connaissait pas toute ma personne, mais je me demandais bien si ça avait était quelqu'un d'autre y aurais-je été ? J'espérais une chose c'est que personne n'est été témoins de cette incident. Je ne voulais pas qu'on parle de ce que je venais de faire. Ses mecs savaient quoi faire pour réveiller en moi cette bête et mon moi d'avant et a cause de qui...je secouais la tête nah, il faut pas que je pense à ça.

    “Mais je suppose, que je dois te remercier... et m'excuser...”

    Je le regardais surpris et haussais un sourcil. Non, mais il n'avait pas a s'excuser, mais son merci me faisait du bien. Certes, il avait été méchant, mais c'était pas une raison valable pour que je le laisse avec ses cons de première qui n'aurait sans doute pas hésité a le blesser plus qu'il ne devait. Mais je savais a partir de la que Tetsuya serait impliquer si, il était dans les parages en même temps qu'eux. À décidément ses mecs.

    “Même si t'es pas revenu pour moi, je reconnais que j'ai été con, t'es pas aussi nul que je le croyais...”

    Je le regardais et vit un sourire amusé sur ses lèvres. Nul ? Ah ouais, il me prenait pour un nul. Mais au fond ça me surprenais pas vraiment. Combien de personne pouvait avoir cette opinion sur moi ? Sans doute plusieurs, mais bon. Comme ça on pouvait pas dire que je n'étais pas spécial. Je pouvais facilement devenir un autre Masaki que celui de l'école. Mais encore la j'allais devoir demander a Tetsuya de garder ça pour lui. Mes petits exploit de batailles, je voulais pas en parlé. Je passais ma main sur ma bouche et essuyais le sang au passage.

    «Ne t'excuse pas, je sais que je suis loin d'êtres quelqu'un qu'on apprécie, mais je m'efforce pour qu'on m'apprécie. Nul pour être nul je le suis. Je suis pas mieux qu'un autre.»

    Oh que non j'étais pas mieu que personne ça c'était certain. Bon oui je savais me battre, mais j'avais appris d'eux en particulier alors, qu'il me menace avec une arme avait été assez tel que tel mais si ça aurait été autre chose, je pense que je n'aurais sans doute rien fait. Un canif c'est une chose, mais je savais que ses mecs pouvaient avoir bien pire dans leur poche. Ça m'étonnais d'ailleurs qu'il n'y est pas plus, je me relevais et m'approchais de Tetsuya.

    «Et toi ça va ? Ils t'ont pas trop euh... fait mal.»

    Sans vraiment savoir pourquoi, je posais ma main sur sa joue blesser, je sortait un mouchoir de mes poches et le posait sur la blessure c'était vraiment la seule chose que je pouvais faire. Je me rendais compte, que je venais de redevenir le Masaki du lycée fragile qui ce soucis des autres. Mais, je ne m'arrêtais pas pour autant dans mon geste et pourtant j'aurais du je le savais très bien que je devrais. Je me mordis la lèvres.

    «Je suis désolé a cause de moi ses mecs t'ont tapé dessus et je pense qu'il ne te lâcheront pas maintenant.»

    C'était ça le pire, je pense. Alalalala quand même qu'est-ce que je pouvais être un boulet quand même. C'était de pire en pire en pire, je pense que je ne m'arrangeais pas avec le temps. On entendis une porte s'ouvrir et je me reculais lâchant le mouchoir.

    « Vous êtes partit si vite que vous avez pas payez votre café et que vous avez oublié votre sac. »

    Je relevais les yeux et constatais qu'on était devant le café ou je m'étais posé tout à l'heure et ou j'avais penser me reposer et relaxer passé a autre chose, mais finalement ça avait été autrement. Je me relevais en souriant doucement.

    «Gomen, je vais payer ça.»

    Je n'avais pas de raison de ne pas payer après tout, je pris mon sac que l'homme me tendais et je fouillais dedans et j'en sortis mon porte-feuille, je sortis un billet et lui donnais en lui disant de garder la monnaie. De toute façon, il méritait bien ça, il devait sans doute croire que j'allais pas le payer. Mais j'avais complètement oublier que je n'avais pu mon sac.
Revenir en haut Aller en bas
http://yukiedesu.livejournal.com/


Hey, Look ! It's Tetsuya Mori
& || Draw into Oblivion ~

avatar
•• Messages : 31

MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya] Jeu 13 Mai - 1:53

    “Ne t'excuse pas, je sais que je suis loin d'être quelqu'un qu'on apprécie, mais je m'efforce pour qu'on m'apprécie. Nul pour être nul je le suis. Je suis pas mieux qu'un autre.”

    Pas mieux... pas pire non plus, mais de toute manière j'étais exécrable avec la plupart des gens, ou alors j'étais muet, l'un dans l'autre je n'étais pas très agréale et je m'en fichais. Au moins Masaki, lui, il essayait d'être apprécié par les autres, il était plus sociable que moi ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Mais, pour ce que je m'en souciais...
    Je l'entendis se lever et s'approcher de moi, mais je ne bougeai pas, mes doigts étaient toujours un peu crispés sur mon cou, comme si une part de moi essayait de la faire disparaître.

    “Et toi ça va ? Ils t'ont pas trop euh... fait mal.”

    Je sentis sa main se poser sur ma joue et je rouvris les yeux instantanément. C'était quoi ce courant élctrique qui m'avait traversé à l'instant ? Je tentai de ne pas montrer ni ma gêne ni ma surprise... pourquoi touchait-il mon visage ? Je hochai la tête, oui ça allait j'avais connu pire que ça et dès mon enfance alors... Il attrapa un mouchoir et le posa sur la plaie. Il semblait s'être calmé plus vite que moi, je voyais de retour le Masaki du lycée, gentil et attentionné, qui faisait attention à moi. Il se mordit la lèvre et je me retins de faire de même.

    “Je suis désolé à cause de moi ses mecs t'ont tapé dessus et je pense qu'il ne te lâcheront pas maintenant.”

    Je soupirai doucement, il savait vraiment pas à qui il avait à faire. Avec le caractère que j'avais, c'était évident que je ne me laissais pas faire... et même si cette fois je m'étais fait avoir, ça ne recommencerait pas, je me méfierais... et encore faudrait-il que je ressorte du lycée et ce serait pas de sitôt.
    J'allais parler quand une porte s'ouvrit et un serveur sortit du café devant lequel nous étions. Masaki se recula et je posai ma main sur ma joue pour que le mouchoir ne tombe pas.

    “Vous êtes parti si vite que vous avez pas payé votre café et que vous avez oublié votre sac. ”
    “Gomen, je vais payer ça.”


    Je fis une petite moue et détournai les yeux, il était parti si vite que ça ? Je ne comprenais pas... et me posait surtout des questions sur ma façon d'agir, je n'aurais pas levé le petit doigt pour lui si je l'avais su dans ma situation, mais lui il avait rappliqué ventre-à-terre pour jouer au super héro. C'était moi qui avait un problème, pas lui... mais j'étais déjà au courant... n'empêche le fait que je me dise qu'il était juste normal me pesait, ce n'était pas drôle s'il était juste normal je n'avais plus de raison de le détester... ou de faire semblant car maintenant je ne pourrais plus le détester c'était évident.
    Le serveur me jeta un regard, je le lui rendis froidement et il rentra dans le café. Quoi, il veut ma photo celui-là ? Il a jamais vu quelqu'un s'être fait tabassé ou quoi ? Bon cela dit c'était peut-être pas judicieux de rester là, par terre comme un clodo.

    “J'ai eu pire, bien pire que ça alors te sens pas coupable. C'est pas la première fois que je me fais mettre sur la gueule, et encore moins la dernière crois-moi.”

    J'enlevai le mouchoir de ma joue en faisant un petit sourire et je me relevai lentement en prenant appui sur le réverbère. Putain de merde, la prochaine fois que je les croise je les éclate... J'allai probablement devoir prendre un taxi pour rentrer et... je ramperais pour rentrer dans ma chambre, tant pis. J'essayai de prendre une inspiration mais elle fut saccadée à cause de la douleur. Il faut dire que je m'étais pas battu depuis longtemps alors je devais avoir perdu un peu de résistance.

    “Je vais rentrer au lycée, avant de m'évanouir sur le trottoir...”

    Je ris doucement, je voulais pas qu'il s'inquiète comme ça pour moi, c'était gênant... et vexant. Je tâtai mes poches, j'avais mon porte-feuille, ouf. Pour une fois je ne l'avais pas oublié, et j'en étais bien content parce que je ne me serais pas vu rentrer à pied, j'aurais pas réussi à faire la moitié du chemin sans m'écrouler c'était certain. Je passai une main sur mon visage puis replaçai le col de mon chandail pour cacher ma cicatrice. Quand j'y pensais trop j'avais l'impression qu'elle me faisait encore mal, et quand elle était visible, j'avais peur que les gens la voient et posent des questions... ils l'avaient tous fait jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Contenu sponsorisé
&



MessageSujet: Re: Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya]

Revenir en haut Aller en bas

Si seulement on pouvait oublié...[Tetsuya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu ♦ オフサイドで :: 2010-