AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre nouveau Forum Coup de Coeur !!
Changement de design en Cours ~ Nouveau postes vacants en écriture ~ Nouveau contexte en ligne ~ A venir : Un recensement & un recrutement de modérateurs.

Just one hidden breath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Hey, Look ! It's Ryuushi Takahashi
& [Alone [again], wonderful world]

avatar
•• Messages : 64

MessageSujet: Just one hidden breath Ven 30 Avr - 22:42

    Il n’avait pas fallu à Ryuushi beaucoup de temps pour s’éclipser de son dernier cours de la matinée. A vrai dire, il avait disparut d’un coup. Parce qu’à l’instant même, il avait seulement besoin de nicotine. Rien de plus. Depuis qu’il était avec d’autres élèves dans sa chambre, il avait baissé sa consommation. Il voulait éviter de fumer devant eux. En vérité, il ne voulait que personne puisse le voir avec une cigarette à la main. Peut-être un peu parano ? Mais si son frère l’apprenait, il était sûr qu’il s’énerverait et c’était la dernière chose qu’il voulait.

    C’est ainsi qu’il ouvrit la porte qui menait à l’escalier de secours. Il s’était rendu compte qu’elle n’était pas bloquée en trébuchant un jour et s’étalant contre. Il avait failli descendre les escaliers en roulé-boulé et ne devait son salut que grâce à la bandoulière de son sac qui s’était accrochée à la poignée. Un garçon s’était moqué de lui en passant et en voyant la scène, mais tout ce qu’avait retenu Ryuu était que ces escaliers étaient un signe du destin, une cachette merveilleuse. Peu de gens irait le trouver là hormis en cas d’incendie ou autre…et encore.

    Après avoir refermé la porte derrière lui, il descendit deux trois marches avant de s’assoir sur l’une, il fouilla dans son sac avant de renverser le peu de contenu entre ses pieds. Il trouva ainsi, bien plus vite le paquet de cigarette presque vide et le petit briquet noir et or. Il poussa un soupir de soulagement. Il aurait détesté les avoir oublié car cela aurait voulu dire qu’il aurait eu à rebrousser chemin et à partir en expédition dans sa chambre pour retrouver tout le matériel sans éveiller les soupçons de ses colocataires.

    Il alluma lentement une cigarette qu’il porta à la lèvre et se laissa un peu plus aller à présent qu’il était seul. Les cours se passaient en général assez difficilement. Trop d’élèves, trop de présence et il ne savait jamais comment il devait se comporter avec une tendance à avoir l’impression qu’il était de trop.

    Alors que là, avec sa clope à la main, les fesses sur les marches de son escalier de secours, il se trouvait juste bien. Il n’y avait pas à dire, il était fait pour être un solitaire. Il triturait le keffieh blanc qu’il avait noué sur ses épaules de sa main droite tandis qu’il tenait la cigarette de la main gauche, le regard dans le vague et les réflexions envolées…


Dernière édition par Ryuushi Takahashi le Sam 1 Mai - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Satsuki Kimura
& Underground Color

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Hell with DarkKitties

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Sam 1 Mai - 0:07


Mes cours de la matinée étaient terminés...enfin en théorie. Un cours d'expression japonaise ? Comme si je ne savais pas parler japonais, et puis quoi encore. Je trouvais ce cours inutile c'est pourquoi je n'y allais jamais. Et puis le professeur était d'un barbant, bref pas de quoi fouetter un chat toute façon je n'allais qu'aux cours que moi je sélectionnais. C'est-à-dire les cours de langue principalement et puis celui de sport parce-que les professeurs étaient canons. J'y allais pour me rincer l'œil. Quoiqu'il suffisait que je me regarde dans un miroir pour ça. Dans tous les cas, je n'avais pas faim et ce n'était pas encore l'heure du repas où je rejoindrais Too à la cafet'. J'avais assez de temps devant pour m'accorder une petite pause cigarette et quoi de mieux que cet escalier abandonné dont j'avais trouvé la porte ouverte il y quelques mois. J'y allais régulièrement et j'étais toujours tranquille. J'aime me montrer mais c'est vrai que une petite pause de temps en temps pour se retrouver soi-même n'est pas si mal. Je n'aime tout de même pas en abuser de ces pauses là mais passons.

J'ouvris la porte, vêtu d'un slim rouge, un long t-shirt noir d'un groupe japonais taille XXL (il ne restait plus que ça au concert) me tombait le long du corps comme une chemise de nuit, en beaucoup plus classe tout de même. J'avais mes rangers noire et des lunettes de soleil rondes noires cachaient mes yeux maquillés. Elles étaient encadrés par mes mèches rouges, j'avais prévus le coup en me faisant la couleur ce matin même. La couleur flashait à mort et j'adorais ça. J'avais agrémenté le tout d'un gant en cuir noir mais coupé comme ceux des cyclistes, c'est à la mode chez les rockeurs. Bien que je n'en sois pas un, je prends ce qui me plait dans tous les styles. Appartenir à un groupe m'importe peu puisque j'appartiens à mon propre groupe.

A peine après avoir descendu quelques marches, je remarquais une silhouette voutée, de dos, dont une fumée s'échappait. Merde ! Quelqu'un avait volé mon coin pour fumer...Je haussai les épaules apparemment je ne le connaissais pas, ce serait une rencontre de plus. Je pris mon air de gentil garçon et je descendis près de lui silencieusement avant de lancer

« T'aurais pas du feu s'il te plait ? »

Je sortis rapidement une cigarette de la poche de mon sac et lui tendit avec une petite moue sur les lèvres et une posture qui se voulait mignonne. Les cheveux du garçon était aussi noir que l'ébène et lui tombait sur le visage aussi raide que des baguettes de tambours. Je ne pouvais pas voir du coup ses expressions, je ne savais même pas s'il m'avait remarqué, et je ne voyais même pas ses lèvres. Souriait-il ?...Trop bizarre. Ses vêtements étaient d'un fade...un jean tout ce qu'il y avait de plus banal et un haut de couleur terne. J'eus presque une nausée à le voir aussi fade. Autant Tooru ne portait pas de couleur. Autant il le portait laaaargement mieux que lui ! Déjà les tatouages faisaient toute la différence. Et puis il n'y avait pas de comparaison à faire de toute façon. Le tout était maintenant de savoir, s'il allait bien vouloir allumer ma cigarette. Ou non.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Ryuushi Takahashi
& [Alone [again], wonderful world]

avatar
•• Messages : 64

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Sam 1 Mai - 15:10

    Ryuushi ne s’attendit pas à ce quelqu’un arrive à cet endroit, et il sursauta légèrement en entendant soudainement la porte s’ouvrir. Il ne se retourna pas pour autant s’attendant à ce qu’on l’ignore mais il sentit quelqu’un se rapprocher et bientôt, il vit apparaître à ses côtés un jeune homme extravagant portant des vêtements de couleurs vives et excentriques, les cheveux colorés et le sourire aux lèvres. Celui-ci sortit une cigarette et la lui tendit pour qu’il l’allume.

    Ryuushi, de sa main libre, retira de devant son visage une ou deux mèches et observa sans mot dire le nouvel arrivant. Il ne savait trop quoi penser de lui. Il avait l’air, à première vue, de ne pas être un mauvais bougre. Il semblait un peu jouer de sa frimousse à faire la moue ainsi mais il n’avait pas l’air hostile.

    Dans tous les cas, Ryuushi se ressaisit et baissa le regard pour chercher des yeux son briquet. Il avait oublié de ranger ses affaires dans son sac et le tout restait encore à même le sol dans un bordel désorganisé des plus complets. Il poussa du bout des doigts un cahier et souleva le sac à présent vide avant de retrouver l’objet de convoitise à ses côtés mêmes qu’il avait posé ainsi après avoir allumé sa propre cigarette.

    « Ah, voilà. » remarqua-t-il avant de se retourner de nouveau vers l’illustre inconnu. Il se pencha vers lui et alluma la cigarette tendue sans dire un mot. Cela fait, il rangea le dit briquet dans sa poche et récupéra entre ses doigts la sienne de clope qu’il avait gardé entre ses lèvres pendant l’action.

    Il baissa de nouveau la tête et observa un instant son bordel au fond avant de se pencher en avant et de se décider à le ranger de nouveau dans son sac. Il n’avait pas envie qu’on ait un quelconque jugement sur sa tenue et ses affaires, même si ça venait d’un pur inconnu.

    En parlant de celui-là, il ne savait pas trop quoi faire. Devait-il prendre la parole, commencer un bout de conversation ou simplement l’ignorer ? Lui demander du feu était un début d’approche ou non ? Il ne savait pas trop et avait du mal à analyser la situation. Il souffla un nuage de fumée avant de passer sa main dans ses cheveux, d’avant en arrière pour dégager son visage. Effet qui ne dura pas longtemps puisque de nouveaux ses mèches longues retombèrent bien vite.

    « Je pensais que l’endroit était plutôt abandonné. » dit-il à voix haute.

    Cela aurait pu sonner comme un reproche mais ce n’était pourtant pas l’effet voulu par le jeune homme. Plutôt une constatation comme une autre qui après tout était sincère. Il était venu ici justement parce qu’il pensait qu’il pourrait être seul et voilà qu’arrivait un énergumène qu’il n’aurait pas pensé qu’il puisse avoir besoin d’un peu de solitude.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Satsuki Kimura
& Underground Color

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Hell with DarkKitties

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Sam 1 Mai - 18:55


Le brun sembla mettre un long moment à réagir et je me tenais devant lui comme un con en attendant qu'il veuille bien trouver son briquet dans tout son bordel qui se trouvait au sol. Enfin, ça ne me gênait pas, je savais à quel point un sac c'était chiant surtout les grands, parce-qu'on ne retrouvait plus rien de ce que l'on voulait à l'intérieur même si on avait mis tout ce que la terre pouvait receler. Ma petite moue s'atténua légèrement quand il le trouva enfin et qu'il alluma ma cigarette avec gentillesse. Après tout, il ne m'avait pas jeté c'était déjà un bon point pour lui et je lui adressait un joli sourire en portant la cigarette à mes lèvres pour tirer une bouffée afin de l'allumer complètement.

« merci ! »

Je l'observais quelques secondes avant de me tourner vers la rambarde contre laquelle je m'appuyais. Une jambe légèrement relevée, je regardais le paysage. A savoir la cours principale et les terrains de sports au loin. On pouvait voir les élèves comme des petits points noirs courir après un autre petit point noir (à moins qu'ils ne se couraient tous après...) vers quelque chose qui semblait être des paniers de basket...un peu trop large pour que ce soit des cages de football et puis apparemment ils couraient sur quelque chose de gris donc je supposais que c'était du goudron et donc des terrains de basket. En vérité j'y voyais pas grand chose et pour ainsi dire rien du tout mais ça m'amusait d'essayer de deviner ce qu'ils faisaient et pas seulement sous les douches. Je tirais une autre bouffée de ma cigarette avant d'entendre la voix du garçon derrière moi.

« Je pensais que l’endroit était plutôt abandonné. »

Je me retournais vers lui en m'adossant cette fois à la rambarde, un pied remonté contre elle et je le regardais en souriant. Est-ce que je le dérangeais ? Il avait l'air de quelqu'un de plutôt froid et qui ne semblait pas beaucoup parler. A vrai dire, je ne l'avais jamais vu dans l'université et ça c'était sensiblement étrange.

« Je le croyais aussi... » lançais-je pour lui répondre.

Mes lunettes cachaient mon expression mais du coup je pouvais me permettre de le détailler de la tête aux pieds sans être vu et c'était une des principales raisons pour lesquelles j'aimais porter des lunettes de soleil aussi grosses. Mais le silence retomba et je préférais engager la conversation. Après tout, il était plutôt gentil, en tout cas certainement pas méchant. Alors pourquoi ne pas s'en faire un ami...quoique...un ami habillé de façon aussi banale...enfin peu importait, il s'habillait comme il voulait. Je me laissais donc glisser contre la rambarde pour m'agenouiller presque à sa hauteur et je finis par m'asseoir, les avant bras posés sur mes genoux en le regardant.

« J'm'appelle Satsuki Kimura et toi ?...j't'ai encore jamais vu ici...t'es nouveau ? »

Je lui souris gentiment avant de tirer une nouvelle fois sur le filtre de ma cigarette. La fumée s'échappa de ma bouche et de mes narines avant de s'éloigner et se perdre dans l'atmosphère. L'endroit était tranquille et ce ne serait certainement pas mon vis-à-vis qui viendrait rompre cet équilibre paisible qui régnait dans cette cage d'escalier.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Ryuushi Takahashi
& [Alone [again], wonderful world]

avatar
•• Messages : 64

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Ven 7 Mai - 19:14

    Quand Satsuki le remercia, Ryuushi hocha négativement la tête tel un « de rien » silencieux. L’inconnu lui fit un léger sourire. A première vue, malgré son look voyant et ses attitudes assurés, il ne semblait pas être exactement un méchant personnage. C’était déjà ça. Quoique ce n’est pas pour quelques vêtements de couleurs vives qu’on pouvait dire de quelqu’un qu’il est agressif ou pas. Ca donnait tout au plus quelques indices. Et de ce que Ryuushi lisait de ces indices étaient qu’au moins il n’avait pas à faire à un gars qui lui cherchait des noises.

    En vérité, il se tenait tranquillement à ses côtés. Sans tourner son regard vers lui, Ryuushi sentit légèrement qu’il était observé avant que l’autre garçon se mette à ses aises, se tournant pour regarder le paysage. Ryuu leva les yeux à ce moment-là pour l’observer un peu. Il était à l’aise, pas du tout dérangé par sa présence. Complètement différent déjà, ne serait-ce que dans leur manière d’être. C’était frappant et presque dérangeant.

    Il se retourna bientôt en lui avouant qu’il pensait aussi que le coin était désert. Caché derrière ses grandes lunettes de soleil, il était impossible pour Ryuushi de savoir où il pouvait vraiment regarder. Il tenta pendant quelques instants d’essayer de voir ses yeux à travers le verre teinté mais à cette distance, ce n’était pas possible. Il baissa de nouveau le regard sur sa cigarette alors que le jeune homme à ses côtés reprenait la parole pour se présenter.

    « Je m’appelle Takahashi Ryuushi. Enchanté.» dit-il par pur automatisme.

    Se présenter était peut-être une des choses qu’on faisait le plus au Japon. Bonjour, je m’appelle… Enfin, on le faisait de partout dans le monde mais c’était quasi un rituel de leur côté de la planète. Se présenter devant son club de sport, se présenter en cours, ou se présenter quand on rencontrait quelqu’un alors qu’il n’y avait rien de moins sûr que de savoir si on se reverrait un jour. Sans en être allergique, Ryuushi avait toujours un peu de mal. (il en était allergique dès qu’il avait à se présenter devant plus de deux personnes cela dit.) Quand on venait le voir, il disait son nom, sa petite phrase de politesse et si la personne n’enchainait pas, il se retrouvait un peu bête sans savoir quoi dire. Un vrai blocage.

    Il redescendit sur terre et continua de répondre :

    « Je suis arrivé » quand déjà ? « …il y a quelques jours. Tu as l’air de bien connaître l’école, non ? »

    C’est du moins ce que semblait impliquer la question de Satsuki quand il lui avait dit qu’il ne l’avait jamais vu et qu’il lui demandait s’il n’était pas nouveau. Il observa légèrement la très légère fumée s’échapper de sa cigarette qui se consommait doucement avant de continuer.

    « Je suis nouveau et je ne suis pas encore très à l’aise avec l’endroit. »



Dernière édition par Ryuushi Takahashi le Lun 10 Mai - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Satsuki Kimura
& Underground Color

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Hell with DarkKitties

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Dim 9 Mai - 19:46


Le garçon se présenta à son tours. Ryuushi Takahashi ? Je pense qu'il faudrait que je m'en souvienne. Je ne savais pas pourquoi mais une petite voix me disait que j'aurais de nouveau à faire à lui dans le futur. En fait j'en étais même certain même si je ne savais absolument pas pourquoi. J'étais juste fasciné par ses gestes, sa façon de faire et son attitude qui témoignait d'un tel repli sur soi que cela m'était difficile à imaginer. Il semblait être à première vue ma complète antithèse. Et c'était impressionnant et rare. Je n'avais jamais rencontré de gens aussi...effacé. Enfin effacé...je ne savais même pas car il était tout de même là, il me parlait et me répondait. Mais l'automatisme de sa voix, sa volonté d'être seul, sa coupe de cheveux et ses vêtements...tout laissait apparaître qu'il évitait au maximum les gens alors que moi je les recherchais. Il ne voulait pas être vu, je ne supportais pas qu'on ne me regarde pas. Il n'était pas bavard, je pouvais être une vrai pipelette lorsque je le voulais. Il n'aimait pas les couleurs, tout en moi était vif et coloré.

Je souris légèrement lorsqu'il répondit à mon autre question. Il était arrivé il y a à peine quelques jours et il était donc nouveau. Qu'il ne soit pas très à l'aise, ça je pouvais le remarqué de moi-même et comme il ne m'avait pas l'air antipathique, juste incroyablement bizarre, je vins m'asseoir à côté de lui pour qu'il se sente plus à l'aise à ne pas me regarder d'en bas et qu'il se sente inférieur. Ma seule beauté devait déjà le mettre dans cet état, pas la peine d'en rajouter un peu plus.

« Ah...oui ça va, je connais pas mal. J'ai vite pris mes repères en fait. Et...mh certaines personnes m'ont montré des coins sympa. »

Je ne pouvais pas lui dire que les professeurs avec qui je couchais m'entrainaient parfois dans des lieux complètement improbables mais où il m'arrivait de retourner car ils étaient tranquilles et secrets. J'y allais souvent avec Tooru en fait quand on voulait se fumer un pétard sans fouineur pendant les heures de cours. Je lui souris à nouveau de mon sourire de gentil bonhomme.

« T'es dans quelle section ? Art ?...T'as une tête d'art... »

Je tirais la langue légèrement un peu pour le taquiner avec gentillesse. Et je repris parce-qu'il n'avait vraiment pas l'air de vouloir plus engager la conversation que ça alors que moi je voulais le connaître mieux. Une antithèse aussi poussée ? C'était un vrai sujet d'étude non ?

« J'ai du passer des tests pour rentrer ici...le directeur ne m'apprécie pas vraiment apparemment. C'est dommage, je lui ai rien fait moi...et mon dossier était plutôt bon...mais bon, maintenant que je suis là je ne veux pas partir. Cette université est vraiment cool et les gens sont sympa tu verras ! »

La moitié était des mensonges. Peut-être même tout si on comptait les omissions. Mais je n'avais aucune intention de dire qui j'étais vraiment. J'étais quelqu'un de sage mais qui savait s'amuser pour tout ceux qui me connaissaient hormis Tooru. Alors je n'allais pas commencer à dévoiler mon secret à tout le monde, et encore moins à quelqu'un que je ne connaissais pas. Le fait est qu'il ne m'avait pas paru me juger en me regardant et c'était un point positif car en général tout le monde me jugeait que ce soit en bien, en mal ou de façon perverse, tous avait une idée de ce qu'il voulait de moi dès le premier regard et c'était agréable de ne pas subir ça avec ce nouveau. Peut-être son côté solitaire qui voulait ça ? En tout cas, pour le moment ça me plaisait.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Ryuushi Takahashi
& [Alone [again], wonderful world]

avatar
•• Messages : 64

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Lun 10 Mai - 23:51


    Ryuushi hocha la tête quand Satsuki lui expliqua qu’il était là depuis un moment. Il ne s’était pas trompé alors. Il tira une énième fois sur sa cigarette tout en pensant que ça ne l’étonnait pas que Satsuki connaisse les endroits ‘sympas’. Bien sûr, peut-être que la notion de sympa différait d’une personne à l’autre et sans aucun doute que les lieux sympa pour Satsuki ne l’était pas forcément pour Ryuushi et vice-versa. Sans se douter du sous-entendu que pouvaient impliquer les propos de son interlocuteur, il se doutait bien que Satsuki connaissait les réputés bons coins de l’université. C’était le genre de personnage qui était populaire et qui donc savait toujours ce qu’il fallait savoir, où être à quel moment parce qu’ils connaissaient les bonnes personnes. Du moins, c’est ce qu’en concluait le jeune homme en analysant les quelques minutes déjà passé avec cette nouvelle rencontre.

    « Ca ne m’étonne pas. » dit-il doucement.

    Cela dit, Ryuu ne s’attendait pas à ce que son interlocuteur soit si perspicace en trouvant du premier coup de quelle section il provenait. Ou du moins, il était bon observateur. Devait-il le prendre mal ou non d’être un cliché de section art ? Il n’en savait trop rien non plus. Ce n’était pas forcément négatif en soi après tout et Satsuki n’avait pas semblé émettre une quelconque critique ou reproche à en entendre le ton de sa voix.

    « Ah oui, c’est ça, je fais de la peinture…principalement.»
    résuma-t-il. « et vous…toi , qu’est-ce que tu fais ? Je ne suis pas aussi perspicace pour deviner tout seul. »

    Pourtant, IL le lui avait bien dit que vouvoyer en permanence tout le monde, c’était créer une distance et que ce n’était pas obligatoire quand il discutait avec des gens de son âge ou de son niveau. Il avait juste encore un peu de mal à s’y faire. « Si on te tutoie, fais de même, c’est mieux » qu’il s’était entendu dire.

    « Des tests, ce n’est pas très juste alors. » commenta-t-il en haussant les épaules. « Mais si t’es entré, je suppose que ça va alors. »

    Il reprit, pensant aux gens cool dont avait parlé Satsuki :

    « Je n’ai pas encore rencontré beaucoup de personne hormis une personne étrange et mon colocataire... Ah, et toi. Mais c’est parce que je ne suis pas très présent en cours non plus, je pense.»

    Présent mentalement pour être exact, parce que physiquement, il était toujours assis à sa place mais la plupart du temps son regard divaguait vers la fenêtre plus que vers les cours. Les nuages du soleil bleu semblaient plus intéressant que les blablas du prof sur un quelconque auteur dont il n’avait rien à faire.

    Pourtant, au départ, il était là pour ça ; rencontrer des gens, s’ouvrir un peu mais c’était dur de changer une manière de vivre, d’agir et de penser en l’espace de quelques jours. Il faisait déjà des efforts pour discuter avec les quelques personnes qu’il avait rencontré jusqu’à présent et il espérait bien qu’on remarquerait ses efforts au bout d’un moment.

    « Tu viens souvent ici ? »

    Pour savoir si j’ai le droit de revenir ici, si ça ne dérangeait pas ou s’il y avait certains jours que je devais éviter pour ne froisser personne.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Satsuki Kimura
& Underground Color

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Hell with DarkKitties

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Mar 11 Mai - 15:41


La conversation semblait à présent engagée car Ryuushi lui répondit avec simplicité certes mais en posant des questions à son tour. En fait, la situation me paraissait plus détendue qu'au moment où je lui avais demandé du feu et c'était en soi un grand progrès vu le jeune homme qui me faisait face. De toute évidence je ne m'étais pas trompé sur sa section car il me le confirma lui-même. Avec ses cheveux noirs qu'il utilisait comme un masque et sa solitude en fait, il ne pouvait qu'être en art ? On m'avait moi-même souvent pris pour un théâtreux ou que sais-je. Je portais des tenues excentriques et je ne cachais pas ma personnalité efféminée quand j'avais envie de l'afficher. Les Arts étaient souvent comme ça, excentriques. Que ce soit de façon extravagante ou introvertie, ils étaient à part. Peut-être que j'avais raté ma vocation ? Non certainement pas. C'était les langues bien que le théâtre et toutes ses choses étaient intéressantes, en quoi pouvaient-elles faire vivre quelqu'un ? Mon père était sans doute une exception, en tout cas je ne risquais pas de le suivre dans ses pas. Je ne le voulais pas et il ne l'aurait pas voulu de toute façon. Quoique...je ne sais même pas s'il l'aurais su un jour étant donné qu'il ne savait même pas à quoi je ressemblais. Pour lui j'étais un numéro de compte sur lequel il virait des sommes parfois phénoménales. Si c'était pour s'enlever sa culpabilité, et bien c'était raté. Il n'était qu'une poule aux œufs d'or pour moi.

« J'suis en langue, section C...j'fais de l'anglais et du français principalement. »

Je lui souris et terminais ma clope qui s'était plus consumée qu'autre chose en parlant avec Ryuushi. En parlant seul en fait jusqu'à présent mais la situation avait changé et je le laissais enchainer. J'aimais ses remarques, elles ne se voulaient pas plus intéressantes qu'elles n'étaient, il avait juste l'air de faire des efforts pour parler avec moi. Pas des efforts dans le sens que je l'emmerdais en fait mais un peu comme pour se guérir. Etait-il aussi introverti que ça ? J'en eus la réponse presque aussitôt lorsqu'il m'affirma qu'il ne connaissait pas encore beaucoup de monde ici...si ce n'était personne hormis son colocataire, un autre type et moi-même à présent. C'était vraiment étrange pour moi qui parlait facilement aux gens mais peut-être que je devais prendre conscience que tout le monde n'était pas comme moi et que parfois parler aux gens faisait peur. Je lui souris gentiment avant de lui répondre.

« ça viendra...tu vas faire des connaissances au fur et à mesure et puis je peux t'aider, je t'inviterais si j'entends parler d'une soirée sympa...enfin...t'as pas l'air très soirée mais c'est histoire de rencontrer du monde pas vrai ? »

J'écrasais alors le mégot par terre avant de le reprendre et de le lancer par dessus la rambarde. Ni vu ni connu, personne ne pourrait soupçonner que des élèves fument ici et ainsi, ils ne condamneraient pas la porte. Même si franchement je me demandais pourquoi on avait pas le droit de fumer alors qu'on pouvait sortir le soir comme on voulait tellement la surveillance était faible. Enfin, ce n'est pas moi qui allait m'en plaindre. Je m'installais contre les marches de derrière en m'étirant un peu, cette pause était agréable en fait, plus que je ne l'aurais pensé quand j'avais vu le brun assis sur les marches.

« De temps en temps oui...entre deux cours quand j'ai besoin de nicotine et rien à faire...tu sera tranquille la plupart du temps t'inquiète pas »

J'avais dit ça parce-que j'étais persuadé que lui par contre préférait de loin être seul qu'accompagné même par quelqu'un de sympa. Je ne lui en voulais pas, tout simplement parce-que j'essayais de comprendre. N'empêche qu'en sachant qu'il viendrait souvent là, je pense que j'y viendrais aussi plus souvent pour pouvoir apprendre à mieux le connaître. La curiosité est un vilain défaut...et c'est un défaut que j'affectionnais beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Ryuushi Takahashi
& [Alone [again], wonderful world]

avatar
•• Messages : 64

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Ven 14 Mai - 1:15



    Aux yeux de Ryuushi, qui avait peut-être une façon de voir le monde un peu différente des autres, il lui semblait que le profil de Satsuki correspondait tout aussi bien aux langues que lui aux arts. Pourquoi exactement, il n’aurait su le dire mais c’était son impression. Un introverti comme Ryuu aurait sûrement eu du mal à apprendre une langue étrangère alors qu’il avait déjà du mal à parler tout court dans sa langue natale. Ce n’était pas qu’il était plus bête qu’un autre mais ce n’était juste pas naturel. Sans aucun doute qu’il n’aurait jamais été bon dans ce domaine-là.

    « Ah, l’anglais et le français, c’est bien. Je sais à peine parler anglais. » Commenta-t-il sobrement. « Alors que peut-être, cela sert plus que de savoir manier un pinceau. »

    Bien sûr comme tout étudiant, il avait appris les bases au lycée mais les bases étant les bases, ça restait dans la simplicité. Il pouvait discuter un petit peu mais cela restait maladroit. C’était surtout son accent terriblement plat et japonais quand il parlait qu’il le trahissait constamment. Ce qui l’intimidait encore plus. Cela dit, il n’avait eu que peu d’occasion de pratiquer son anglais. (Peut-être une autre cause de son manque de niveau.)

    Il hocha simplement la tête quand Satsuki parla des fêtes. Comme il l’avait encore deviné, on ne pouvait pas dire que Ryuushi était de ceux qui sortaient toute la nuit, se saoulaient jusqu’à en vomir et rencontraient des inconnus tous les soirs. C’était une vision un peu exagérée, ou pas après tout, mais elle était en tous cas assez loin des occupations que pouvait avoir le jeune homme. Cela dit, son interlocuteur avait raison, ça permettait de faire des rencontres. Il faudrait qu’il y réfléchisse plus attentivement.

    Quand il lui indiqua qu’en général, il serait tranquille dans les environs car peu fréquenté, il ne put s’empêcher de laisser échapper :

    « Ah, je suis rassuré. »

    Il aimait avoir des havres de paix, des sanctuaires silencieux, des coins tranquilles où il pourrait se cacher comme un enfant, pour laisser évacuer la tension, fumer un peu ou juste se ressourcer avant de retourner dans le bruit, dans sa classe, etc. Mais il se rendit très vite compte que cela n’était pas forcément des plus polis pour son vis-à-vis qui en plus avait été, jusque là aimable avec lui.

    « Enfin…Je veux dire. » réfléchit-il un peu gêné, « …J’apprécie vo…ta présence bien sûr. »

    Il avait l’impression de toucher le fond et de creuser avec une petite cuillère.

    « Mais …en fait, je suis habitué à être un peu seul et j’aime assez bien. »

    Il en finit là pour éviter de s’enfoncer encore plus. C’était vrai qu’il aimait la solitude. Non pas de manière passionné parce que par moment, c’était un peu triste mais en général, il s’en accommodait très bien, étrangement. Habitué peut-être ? Il n’en savait trop rien mais il était plus à l’aise quand il était seul avec lui-même. Dans tous les cas, ça semblait être l’exact opposé avec son interlocuteur qui semblait si flamboyant et qui était difficile d’imaginer autre part qu’entourer de toute une clique d’admirateur. Il lui jeta un regard en coin, observant son attitude sûre et sa silhouette gracieuse. Sans aucun doute qu’il devait être populaire, se disait Ryuushi sans chercher à porter un quelconque jugement. C’était plutôt une constatation basé sur des faits qu’un jugement de valeur.

    Il finit sa cigarette et l’éteignit en l’écrasant les doigts contre le sol froid.

    « Enfin, ça doit paraître un peu bizarre de dire ça. Désolé. »

Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Satsuki Kimura
& Underground Color

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Hell with DarkKitties

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Sam 15 Mai - 15:52


Ryuushi s'était contenté d'un hochement de tête à mes paroles. C'était vraiment difficile d'engager la conversation avec lui mais je ne perdais pas confiance en moi. Les gens comme ça existaient, et même si en général je les cottoyait peu, j'avais vraiment envie de faire une exception avec lui. Pourquoi ?...Et bien peut-être que le fait qu'il soit pour...à peu près tout mon opposé me rendait curieux et peut-être même gentil avec lui. Bien sûr, je cachais toujours ma vraie nature mais je n'avais pas très envie de lui jouer un mauvais tours. Pas comme avec certains profs, Sakki ou encore ce fichu directeur qui n'avait pas cédé à mes avances. Impossible de le revoir une fois rentré dans cette université, c'était incroyable !

Ryuushi se força tout de même à rajouter quelques mots lorsque je lui dis que l'endroit était presque désert et je le regardais fixement à sa réponse. J'étais plutôt surpris, il avait l'air de sous-entendre que j'étais de trop même si je pouvais sentir que ce n'était pas exactement le cas. Son ton annonçait des choses bien différentes de ce qu'il pouvait penser et ce qu'il rajouta par la suite ne fit que confirmer ce que j'avais pensé. Je finis par éclater d'un rire simple et clair en le voyant se dépatouiller dans des mots qu'il ne maîtrisait pas vraiment. Je souris en m'arrêtant de rire et pris sa main dans la mienne.

"J'ai compris t'inquiète..."

Compris que je ne le dérangeais pas, mais qu'il aimait sa solitude. Bien que "aimer la solitude" c'était quelque chose que je ne comprenais pas en soit mais je faisais un effort. Ryuushi avait l'air de vraiment s'efforcer à ne pas paraitre trop froid avec moi et ça je m'en rendais compte et je lui en étais reconnaissant. Il essayait peut-être de se guérir de cette solitude qui devait lui être pesante parfois. J'attrapais alors un stylo qui trainait dans une des poches de mon sac et j'inscrivis mon numéro de portable dans sa main.

"Quand t'en as marre de ta solitude, hésites pas...un message ou un appel, je répondrais"


Mon sourire s'élargit et je me relevais pour ranger mon stylo et me remettre contre la rambarde pour regarder une nouvelle fois le paysage. J'avais l'impression de respirer ici et avec Ryuushi, bizarre comme sensation. Je respirais en temps normal, mais là je m'en rendais compte...Je repensais alors à ses mots sur l'anglais et le dessin et une idée me vint alors à l'esprit. Je me retournais vers lui et je m'agenouillais contre la rambarde pour lui faire face.

"Tu sais...j'aimerais bien savoir dessiner moi...tu voudras bien m'apprendre ? Et je t'apprendrais l'anglais en échange si tu veux."
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Ryuushi Takahashi
& [Alone [again], wonderful world]

avatar
•• Messages : 64

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Mar 18 Mai - 0:12



    Ryuushi était soulagé que son interlocuteur comprenne. Il éclata de rire même et cela le surprit légèrement, le faisant quasi sursauter, et il lui prit la main, ce qui le surprit aussi un peu mais cette fois-ci ne bougea pas et le laissa faire.

    « Ah bon ? … Les gens ne comprennent pas souvent. »

    Même jamais. Ou du moins, ceux qui le comprenaient étaient ceux, qui comme lui, était habitué à être seul qu’accompagné. Alors ça ne comptait pas vraiment. Mais ceux qui passaient leurs temps entouré d’autres personnes n’arrivaient pas à comprendre et ne voulaient souvent pas comprendre. Plusieurs fois, on avait forcé le jeune homme à se mêler à la foule de sa classe par exemple et à chaque fois, il avait fuit parce que c’était trop d’un coup.

    Il leva les yeux vers son interlocuteur, cherchant pendant quelques instants ses yeux qu’il aperçut en contour derrière les verres des lunettes de Satsuki et lui fit un petit sourire.

    « Merci. »

    Il baissa de nouveau les yeux quand celui qui lui tenait la main sembla chercher un stylo et bientôt se trouvait à écrire sur sa paume. Ryuushi le regarda faire sagement sans dire quoique ce soit et l’autre lui expliqua que c’était son numéro de téléphone et qu’il pouvait le contacter s’il en avait envie. Alors que Satsuki se relevait, Ryuushi observa les chiffres qui se succédaient et dit :

    « Ah, j’ai laissé mon portable dans ma chambre et je ne me souviens jamais de mon numéro mais je t’enverrais un message. »

    Son portable, il ne le prenait quasiment jamais parce qu’évidemment il ne s’en servait pas beaucoup. De temps en temps, il envoyait un message à son frère mais c’était tout et encore cela n’arrivait que de temps à autre. Une fois sur deux, il oubliait de le recharger et il pouvait donc rester éteint plusieurs jours et tout ça en découlant, il avait du mal à se rappeler son numéro.

    Soudainement, Satsuki sembla avoir une idée alors qu’il se penchait vers lui pour lui proposer d’échanger quelques une de leur compétence. Il lui donnerait des cours de dessins et recevrait des cours d’anglais. Ryuushi le regarda quelques secondes en clignant des yeux.

    L’idée était bonne en fait. C’était un peu comme une excuse pour pouvoir se revoir puisque dans le cas contraire, il n’était pas sûr et certain que Ryuu ait rappelé Satsuki. Oh, il l’aurait peut-être fait puisqu’il avait dit qu’il lui enverrait un message mais là, ça rendait la chose bien plus facile et ça évitait de se poser trop de question.

    « Ah oui, j’aimerais bien avoir des cours d’anglais je pense ! Mais je ne suis vraiment pas très doué.»

    Il pourrait lui parler un peu et améliorer son niveau, que pouvait demander de plus le peuple ? Pas grand-chose en tous cas et il aimait la proposition. Ça ne pouvait être qu’intéressant. Puis ce serait plus agréable de travailler avec un camarade plutôt qu’avec un professeur.

    « Je veux bien te donner des cours de dessins…Je ne suis pas sûr d’être un bon prof mais ça pourrait être bien. Il y a du matériel en libre service dans les salles d’art, on pourra aller là bas.»

Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Satsuki Kimura
& Underground Color

avatar
•• Messages : 98
Localisation : Hell with DarkKitties

MessageSujet: Re: Just one hidden breath Jeu 20 Mai - 21:58


Les quelques mots que Ryuushi prononça quand je lui annonçais que je le comprenais me touchèrent. Peu de choses me touchent. Je veux dire...me touche vraiment. J'entends par là, que je réagis aux choses comme les gens en général, parfois je me force même pour avoir l'air un peu plus naïf que je ne le suis vraiment. Je ne suis pas quelqu'un de blasé ou de las, je suis quelqu'un que l'on peut qualifier d'entier. Mais les choses qui font réagir à l'intérieur plus qu'à l'extérieur sont rares et ce garçon qui me remerciait, là, devant moi, simplement, ça me touchait car une petite voix dans ma tête me disait qu'il ne devait pas souvent remercier les gens. Je souris légèrement, imperceptiblement, je lui étais reconnaissant de sa simplicité et sa franchise avec moi. Je n'y avais pas droit tous les jours avec les gens que je fréquentais, excepté avec Tooru.

Il répondit aussi quand je lui laissais mon numéro. J'espérais juste que dans ses mots, il ne se sente pas obliger de m'appeler ou quoi que ce soit. J'avais juste fait ça pour lui, si il voulait voir du monde ou quoi. Enfin ça me ferait peut-être plaisir de le revoir, un des rares avec qui je ne coucherais probablement pas, alors ce serait sûrement rafraîchissant. Mais je ne voulais pas qu'il se sente obligé de le faire. Il prit son temps, le silence qui l'enveloppait était tel que je me sentais gêné de le briser. C'est pourquoi je ne dis rien jusqu'à ce qu'il m'affirme qu'il était d'accord pour ma proposition.

Je me redressais en souriant pour lui répondre.

« Alors on dit...jeudi soir à l'entrée du couloir des arts ? »

Je tripotais légèrement une mèche de cheveux en le regardant et je jetais un coup d'oeil à ma montre. L'heure du repas approchait, Tooru allait m'attendre devant la cafét', il fallait que je file. Je regardais à nouveau le paysage un instant avant de me rapprocher de lui. Je me penchais et déposais un baiser doux sur sa joue avant de lui murmurer dans le creux de l'oreille.

« A jeudi alors...Ryuu... »

Un sourire joyeux était posé sur mes lèvres quand je me redressais. J'attrapais mon sac et je filais aussitôt par là où j'étais venu. La rencontre avait été fort intéressante et je devais m'avouer que ce serait la première fois que je négocierais quelque chose sans passer par le sexe. Il me donnerait des cours et je lui en donnerais aussi. Il n'y avait rien de plus légal et sain. Peut-être que j'apprécierais...ou pas. Ce serait à voir à l'usage. Néanmoins, le garçon m'intriguait et je n'étais pas prêt à mettre ma curiosité de côté pour une partie de jambes en l'air. J'allais revoir Ryuushi rapidement et je ferais en sortes de le comprendre au mieux que je pourrais car il était pour moi la plus grande énigme qu'il m'ait été donné de croiser.

FIN.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Contenu sponsorisé
&



MessageSujet: Re: Just one hidden breath

Revenir en haut Aller en bas

Just one hidden breath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu ♦ オフサイドで :: 2010-