AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre nouveau Forum Coup de Coeur !!
Changement de design en Cours ~ Nouveau postes vacants en écriture ~ Nouveau contexte en ligne ~ A venir : Un recensement & un recrutement de modérateurs.

The Sweet Escape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Hey, Look ! It's Akira Hayaki
&

avatar
•• Messages : 137

MessageSujet: The Sweet Escape Dim 25 Avr - 2:23

    Akira pensait. Et Akira s’ennuyait…
    Qu’avait-il à faire ? Rien. Que pouvait-il faire ? Ecrire, jouer ou composer. Oui, mais non. Il n’en avait pas l’envie, là, maintenant. Et quand l’envie n’est pas là, généralement l’inspiration est aux abonnés absents, elle aussi. Et sans inspiration, on ne fait rien de bien. C’est bien connu… Alors non, c’était exclu. Il n’aimait pas perdre son temps, alors il n’allait sûrement pas rester devant une page vierge jusqu’à ce qu’un soudain éclair remplit d’inspiration le traverse et que, d’un coup d’un seul, son crayon se mette à courir presque tout seul sur la feuille pour la remplir de son encre noire. Mais rêver est beau, sinon…
    De quoi aujourd’hui serait-il fait ? Bonne question. Enfin, « de quoi l’après-midi serait-il fait ? », parce que la matinée était quand même déjà bien entamée… Il n’avait pas cours et ne voulait pas passer le restant de la journée assis seul sur ce banc dur à réfléchir. Ou à essayer, en tout cas… Non, il en était hors de question.
    C’était encore une de ces belles journées ensoleillées durant lesquelles on avait pas envie de rester enfermer à l‘intérieur. On avait envie de ne rien faire, simplement. Mais voilà, Akira n’était pas comme tout le monde et il n’était pas du genre à aimer ne rien faire. Il fallait qu’il bouge, qu’il fasse quelque chose, qu’il pratique une quelconque activité…
    Il sorti alors son portable, cherchant dans ses contacts quelqu’un de pas trop ennuyant avec qui il pourrait passer l’après-midi. Quelqu’un de pas trop ennuyant qu’il appréciait et qui dirait sûrement oui. Cela restreignait déjà sacrément les recherches…
    Alors… Le curseur se déplaçait rapidement, Akira n’avait besoin que d’un coup d’œil pour savoir qu’il ne voulait pas être avec ces gens-là. Alors que les noms défilaient, Akira enleva son doigt du bouton et les noms se stabilisèrent. Miyuki… Voilà ! Lui, il l’aimait bien. Peut-être était-ce ce qui se rapprochait le plus d’un ami, pour lui. Tous deux se rebellaient contre l’autorité qu’essayaient d’instaurer les professeurs. Akira l’aimait bien parce qu’il n’était pas contraignant et ne posait pas de questions, ne l’interrogeait pas sur son passé. Miyuki se contentait de ce que Akira voulait bien lui dire. Au fond, le jeune-homme lui en était reconnaissant. Miyuki était naïf, certes, mais avec lui, Akira le tolérait. C’était seulement une partie de lui qui ne semblait pas être la plus importante. S’il acceptait Miyuki, alors il devait l’accepter avec ses nombreux défauts aussi. De toute façon, lui-même n’avait pas seulement que des qualités. Il les cachaient plutôt bien, ces dernières, d’ailleurs…
    Il hésita entre l’appeler et lui envoyer un message. Il opta finalement pour le message. C’était plus bref et plus clair. Il préférait.
    « 14h au Centre Commercial. Sois pas en retard. »
    Effectivement, cela sonnait plus comme un ordre. Miyuki pouvait refuser, évidemment… Akira lui en tiendrait sûrement rigueur, mais c’était un ordre qui lui était possible de contourner.
    Il ne signa pas. Ce serait idiot, il aurait le numéro de l’expéditeur associé à son nom. Pas besoin d’en rajouter.
    A deux heure. Il lui restait encore un peu plus d’une heure et demie avant l’heure qu’il avait donné.
    Il retourna dans son dortoir, rangea un peu, après tout il était presque maniaque. Attrapa son sac qu’il fit passer par sa tête et porta en bandoulière et alla traîner dans les rues de Kyôtô.
    Après avoir tué le temps en se promenant, il alla attendre au pied du Centre Commercial, s’adossa contre le mur et sorti une cigarette du paquet qu’il avait dans son sac avant de l’allumer et de guetter l’arrivée de Miyuki…
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Miyuki Kurokawa
& <S0 Fi3rC3>

avatar
•• Messages : 94

MessageSujet: Re: The Sweet Escape Dim 25 Avr - 2:51

  • Miyuki avait été réveillé aux aurores par un coup de téléphone de sa mère. Il n'avait pas donné de nouvelles, est ce qu'il allait bien ? Il s'en voulait un peu, avec tout ce qui était arrivé, tous ses chamboulements dont il ne pouvait lui parler, il n'avait pas pris le temps de donner signe de vie. Après s'être fait sévèrement sermonné, et avoir du sortir, il renonça à l'idée de se recoucher. Sans faire de bruit pour ne pas réveiller ceux qui dormaient encore, il attrapa des affaires et prit une longue douche brulante. Après cela plusieurs choix s'offraient à lui, et il opta pour le plus sérieux, partir prendre un copieux petit déjeuner et essayer de travailler.

    Parce qu'il avait beau répondre aux professeurs avec une certaine insolence, il n'en voulait pas moins réussir sa vie. Assis dans un coin de la bibliothèque il potassa un bon moment, en tout cas jusqu'à ce que la faim se fasse sentir. Il croisa une vague connaissance avec qui il déjeuna. A travers les vitres de la cafétéria il perçut un grand soleil. La journée se prêtait aux balades, il aurait aimé que Masao l'invite à sortir, mais c'était peine perdue, le secret aurait été ébruité. Ils soupira répondant par monosyllabe à la discussion de son vis à vis.

    Lorsque son téléphone sonna, il sauta presque dessus. Il fut un peu déçut de voir que le nom qui s'affichait n'était pas celui de son amant. Akira. Ils avaient échangé leur numéro pendant un cours particulièrement ennuyeux. Il ne se souvint pas avoir passé un jour en dehors des murs de l'école avec lui, mais l'idée du rendez-vous ne le dérangeait pas. Il ne s'offusqua pas du ton du message, après tout dans les textos ont fait au plus court. Il rangea son téléphone et son humeur s'améliora légèrement.

    De retour dans sa chambre il y abandonna son sac de cours, et ne prit avec lui que son téléphone, son porte feuille qu'il glissa dans sa veste et son Ipod. Avant de sortir il vérifia qu'il était convenablement coiffé. Ce n'était que pour aller voir un ami, mais il n'aimait pas avoir l'air négligé, c'était comme ça. Puis il fut l'heure de se mettre en route. Il attendit le bus devant l'école, la musique résonnant dans ses oreilles faisait passer le trajet plus rapidement. Il ne savait pas vraiment ce que lui réservait l'après midi, mais il ne s'était jamais ennuyé avec Akira.

    Arrivé près du centre commerciale, il remarqua son ami, adossé contre un mur dans une pose décontracté en fumant une cigarette. Lui ne fumait pas, mais les autres pouvaient bien faire ce qu'ils voulaient, il n'allait pas faire une guerre contre la nicotine. Il s'avança et lui adressa un chaleureux sourire.


    « Salut ! »

    Il ignorait si Akira avait quelque chose de précis à faire au centre commerciale, ou s'il avait simplement choisi ce lieu comme endroit ou trainer. Cela faisait un moment qu'il n'y avait plus mis les pieds, et il se dit que ce n'était sans doute pas du luxe qu'il renouvelle quelque peu sa garde robe. Enfin si, c'était sans doute du luxe, elle était déjà bondée.

    « Tu as quelque chose de précis à faire ? »
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Akira Hayaki
&

avatar
•• Messages : 137

MessageSujet: Re: The Sweet Escape Dim 25 Avr - 23:50

    [HJ : Et j'ose poster ça... Je te promets de faire mieux la prochaine fois. ^^]

    Quelques minutes s'écoulèrent et Akira aperçut le jeune-homme qu'il attendait.
    Miyuki lui fit un grand sourire et le salua.
    Il ne lui répondit pas et écrasa sa cigarette sous sa chaussure. Elle était seulement à moitié fumée, mais il savait que Miyuki ne fumait pas. Ça s'appelait le respect, que d'éviter de l'enfumer... S'il ne voulait pas se bousiller les poumons, alors Akira n'allait pas contribuer à le faire à sa place.
    « Tu as quelque chose de précis à faire ? »

    Interrogea Miyuki, sans attendre de salutation de la part d'Akira. Il devait y être habitué et ne s'en offusquait plus, maintenant... Ou alors au contraire cela le dérangeait. Akira n'en savait rien, mais peu lui importait. Il était habitué à ne rendre leur bonjour à personne. Cela ne changerait sûrement pas aujourd'hui ni de si tôt.
    « Juste passer le temps... Et acheter des trucs sans aucune utilité. »

    Répondit-il. Ce qui signifiait en fait que non, il n'avait rien de précis à faire.
    « Et toi ? »

    S'enquit-il.
    Il était rare qu'il prenne en compte les envies des autres. Mais avec Miyuki c'était différent. Et puis, il était venu suite à sa demande, ils n'allaient pas faire uniquement ce qu'Akira souhaitait faire. Ce ne serait pas juste. Et même s'il n'était pas reconnu pour l'être, il l'été. Juste et loyal.
    Même si Akira appréciait le fait que Miyuki soit venu, il ne l'en remercierait pas.
    Il s'avança vers l'autre garçon, un léger sourire aux lèvres.
    « Comment tu vas ? »

    S'il lui demandait cela, c'était surtout pour entamer et meubler la conversation. Mais la réponse l'intéressait aussi, bien entendu... S'il ne s'intéressait pas un minimum à lui, alors il ne lui aurait pas envoyé ce message.
    Il s'observa un instant dans une vitrine à portée de vue et dans un geste machinal il défroissa sa chemise rouge en suivant son reflet des yeux. Il passa ensuite sa main dans ses cheveux, les recoiffant plus ou moins. Puis enfin, il reporta son attention sur Miyuki.
    Tous les deux suivaient le même cursus et avait la même manie de se montrer insolent envers l'autorité en général. Il n'avait pas fallut longtemps avant qu'ils sympathisent et se liguent tous les deux contre leurs professeurs. Ils étaient vite devenus plus ou moins amis. Même si leurs caractères et leurs raisonnements différés de très nombreuses fois, ils étaient tout de même assez sur la même longueur d'ondes en ce qui concernait certaines autres choses. Sinon ils ne seraient pas ici tous les deux...
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Miyuki Kurokawa
& <S0 Fi3rC3>

avatar
•• Messages : 94

MessageSujet: Re: The Sweet Escape Lun 26 Avr - 1:44

  • Depuis le temps qu'il le connaissait, Miyuki ne s'offusquait pu du comportement d'Akira. Il n'était pas méchant, il avait simplement son caractère, tout comme lui après tout. Acheter des trucs sans utilité ? C'était dans ses cordes ça, faire les magasins, de musique et de vêtement, ça lui irait. Il haussa les épaules, rien n'était urgent non plus de son côté. C'était agréable de sortir pour flâner, Miyuki avait peu d'amis, en tout cas aucun à qui il aurait spontanément proposé de sortir. Il était vraiment heureux qu'Akira lui ait proposé.

    « Je vais bien, j'ai rien de précis à acheter, peut être quelques vêtements si je trouve des choses qui me plaisent. Et toi, tu vas comment ? »

    Pendant longtemps, Miyuki ne s'était pas senti à l'aise avec les autres. Trop timide, encore trop attaché à sa mère. Mais comment aurait-il pu en être autrement, il commençait seulement à prendre le large, mais il ne restait à l'aise avec les adultes. La preuve, son amant avait le double de son âge. Il avait la constante impression d'être à côté de la plaque avec les autres. Il ne faisait pas vraiment d'effort pour changer, il aimait sa solitude, de toute façon il trainait trop de secret derrière lui, pour vraiment s'attacher à quiconque. Mais avec Akira c'était différent, il y avait quelque chose avec lui, quelque chose qui faisait qu'il était à l'aise. Il savait qu'il ne lui poserait jamais de question, et lui n'était pas assez indiscret pour lui en poser.

    Ils trainaient chacun leur bagage et ne se demandaient aucun compte. Miyuki se dirigea vers l'entrée du magasin, le centre commercial était bondé. Parmi les foules, il y avait quelques visages vaguement familiers, d'autres élèves de leur école. Miyuki les ignora royalement.

    L'endroit était grand, sur plusieurs étage, mais il avait tendance à ne pas supporter les longues journées de shopping à trainer. Il n'avait pas la patience de faire chaque boutique. Ni même celle de farfouiller dans une seule. Il se contentait généralement des magasins qu'il connaissait, et de choisir des vêtements sombres, passe partout. Il n'aimait pas particulièrement se faire remarquer.

    Il concerta Akira du regard, devant un magasin de vêtements, il sortait de la boutique une musique rock, un rock rythmé. Les vêtements en vitrine était engageant, d'un côté, un style très original, de l'autre des vêtements plus sobre, aux coupes étudiés. Pourquoi pas. Il n'y avait que les imbéciles qui ne changeait pas d'avis. Un peu de nouveauté ne tuerait pas.

    A l'intérieur, il n'y avait qu'un vendeur, nonchalamment appuyé, il pianotait sur son téléphone et ne faisait même pas attention à eux. Miyuki ne s'en préoccupa pas vraiment, à la place, il attrapa un pantalon noir. Que d'originalité, taillé un peu serré. Il le montra à Akira.


    « Tu en penses quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Akira Hayaki
&

avatar
•• Messages : 137

MessageSujet: Re: The Sweet Escape Ven 30 Avr - 1:57

    « Je vais bien, j’ai rien de précis à acheter, peut-être quelques vêtements si je trouve des choses qui me plaisent. Et toi, tu vas comment ? »

    Akira hocha la tête à sa réponse. Des vêtements ? Pourquoi pas.
    « Je vais bien. »
    Répondit-il sans expliciter. Il n’aimait pas s’étaler sur sa vie, sa santé ou tout autre chose ayant un rapport quelconque avec lui-même.
    Encore, c’était toujours la même réponse qu‘il donnait. Même quand il n’allait pas bien. Enfin… quand il n’allait pas bien, personne ne se risquait à l’approcher, en général. Et les imprudents qui passaient outre cette règle tacite s’en retournaient bien vite de là d’où ils venaient. Sans demander leurs restes. Sa langue acérée et ses répliques acerbes qu’il crachait comme un serpent crache son venin auraient fait fuir n’importe qui. Même le plus courageux ou le plus téméraire…
    Mais que pouvait-il bien répondre, sinon ? Quand on pose cette question, généralement, c’est plus par réflexe qu’autre chose, c’est plus par automatisme que réelle envie de savoir. Soyons honnêtes quelques secondes, on n’a pas l’envie de s’entendre dire que non, ça ne va pas du tout. Parce que dans ce cas-là, comment faut-il réagir ? Laisser l’autre lui expliquer tous ses petits problèmes inintéressants, le laisser parler jusqu’à ce que l’on sache enfin sa vie misérable dans ses moindres détails ? Les gens n’ont pas que cela à faire. Il n’en on pas l’envie, non. De nos jours, plus rien n’intéressait les gens, à part eux-mêmes. Egocentrisme, quand tu nous tiens…
    Akira suivi Miyuki vers l’entrée du magasin. Que de gens ! Partout où ses yeux se posaient, quelqu’un y était. Les espaces libres étaient rares et l’air ambiant empestait la transpiration de toutes ces personnes. Si on ajoutait à cela le brouhaha infernal auquel chacun contribuait y allant de sa réplique à sa sœur, sa mère, son enfant, un vendeur… C’était déprimant. Akira ne supportait réellement pas la foule. Trop de bruit, trop de gens… Et parfois même il se demandait s’il ne devenait pas agoraphobe. C’était tout à fait probable, après tout. Antisocial et agoraphobe. Oui, déprimant, donc.
    Il suivi tout de même son camarade. Et tous les deux s’arrêtèrent devant une boutique de laquelle sortait une musique attrayante. D’un commun accord, ils y entrèrent.
    La boutique était vide de client, seul un vendeur inattentif à l‘arrivée des deux jeunes-hommes était occupé à taper sur un téléphone. Brutal changement après la traversée du magasin qui lui, était surpeuplé.
    « Tu en penses quoi ? »
    Miyuki avait dans les mains un pantalon noir très… banal. Banal, mais joli tout de même. Qui lui irait probablement très bien.
    « Je pense qu’il est pas mal. Mais que tu devrais te lâcher un peu plus… »
    Ce n’était que son humble avis…
    Il alla de l’autre côté du magasin et fouilla à la recherche d’un pantalon. Pas pour lui, mais pour Miyuki.
    Il en dégagea un qu’il montra à l’autre garçon un sourire aux lèvres, mais l‘air sérieux.
    « T’aimes pas ? »
    Honnêtement, il espérait que non. Ce pantalon était vert fluo et vraiment coupé n’importe comment… Ce que ne pouvait pas lui enlever, c’est qu’avec ça, Miyuki se lâcherait vraiment.
    Mais il serait stupide. Akira replongea dans les tas de pantalons à la recherche de quelque chose d’à la fois original et élégant. Pas facile…
    Au bout d’un petit moment, il refit face à Miyuki, les mains vides.
    « En fait, tu penses faire quoi, après l’université ? »
    Il n’y avait aucun rapport entre cette question et les pantalons, il en convenait. Mais il avait eu la subite envie de le savoir…
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Miyuki Kurokawa
& <S0 Fi3rC3>

avatar
•• Messages : 94

MessageSujet: Re: The Sweet Escape Sam 1 Mai - 15:21

  • Se lâcher ? Miyuki n'en éprouvait pas le besoin. Il observa ce pantalon d'un air dépité, c'est vrai qu'il était semblable à tous les autres. Il avait trouvé un style qui lui plaisait, et il n'avait jamais cherché autre chose. Sobriété et une touche d'élégance. Akira s'éloigna en quête semblait-il de quelque chose de moins banal. Lorsqu'il revint, Miyuki écarquilla les yeux. Jamais il ne porterait ça, au vue du sourire qu'arborait son ami, il se moquait. Il lança un regard éloquent et en souriant.

    Akira le relâcha, et reparti à la recherche, Miyuki l'observait faire en se demandant ce qu'il allait encore pouvoir lui dénicher. Mais c'est les mains vides et avec une question pertinente qu'il revient. Ce qu'il comptait faire après ses études. Dans une filière comme la sienne, il y avait peu de débouché, à une époque il voulait devenir danseur, il avait beaucoup pratiqué de danse moderne, puis s'était intéressé au théatre. Mais le professeur de théatre ici... il est doué certes, mais il veut bien plus que l'intérêt de ses élèves. Alors il s'était orienté vers l'histoire. Après quelques secondes de réflexion, il haussa les épaules.


    « J'aimerai ouvrir une galerie d'art »

    C'était ce qui lui paraissait le plus intéressant, rester en contact avec l'art, et fréquenter des artistes. Voyager peut être. Ça, ça lui plaisait. Sans doute était-il un peu bohème, parce qu'il ne voulait pas prendre en compte certaine réalité. Il fallait avoir vraiment beaucoup d'argent, et lui contrairement à la plupart des élèves ici, venait d'une famille qui n'était que légèrement au dessus de la classe moyenne. Et ce parce qu'ils avaient hérité de l'argent du père, et de son assurance vie. Si ça suffisait à payer les frais d'inscriptions et à bien vivre, ça ne suffirait pas pour une galerie. Mais il travaillerait dur.

    « Et toi ? »

    Ils étaient dans la même section, mais la spécialité d'Akira c'était la musique. Lui même faisait un peu de guitare, mais il n'avait jamais trouvé personne pour jouer avec lui. Elle prenait donc la poussière dans la maison familiale. Miyuki extirpa un pantalon, tout aussi noir, tout aussi serré, il l'aimait bien, mais c'était le clone de l'autre. Il soupira et le laissa à nouveau tomber. Rien à faire, il n'était pas original. Et puis s'il le devenait, est ce que ça plairait à Masao ? Après tout il ne s'était jamais plains de ses tenues vestimentaires. En pensant à lui, il se senti un peu plus abattu, ce n'était pas au beau fixe ces derniers temps. Après son léger écart, et la crise de Masao, il craignait toujours un nouveau problème. Mais il tâchait de ne pas faire de vague, et ne sortait qu'à peine. Ça lui faisait du bien d'être à l'extérieur en compagnie d'Akira.

    Il sorti un nouveau pantalon, gris foncé, un peu déchiré, il fit une légére moue. Ca lui irait ce genre de vêtement, et il le tendit vers Akira en attendant que le verdict tombe.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Akira Hayaki
&

avatar
•• Messages : 137

MessageSujet: Re: The Sweet Escape Sam 1 Mai - 16:16

    Apparemment, Miyuki n’avait pas l’intention de porter ce pantalon d‘un horrible vert. Heureusement !
    Il sembla réfléchir sur ce qu’il souhaitait faire après l’université. Tout en haussant les épaules, il lui répondit :
    « J’aimerai ouvrir une galerie d’art. »
    Une galerie d’art… Pourquoi pas, après tout. Il n’aurait pas pensé que cela intéressait le jeune-homme. Comme quoi, il avait bien fait de le lui demander. Maintenant, il en savait un peu plus sur lui.
    « Et toi ? »
    Et lui ? Bonne question… Qu’est-ce qu’Akira voulait faire, au juste ? Comment voulait-il gagner sa vie ? Il n’en savait lui-même pas grand-chose. Il se disait juste qu’il prendrait la vie comme elle viendrait. Devenir musicien dans un groupe qui percerait peut-être un jour, il ne pouvait pas miser toute sa vie là-dessus… Vendre des compositions de son cru, c’était aussi hors de question. Il ne pourrait pas tout parier sur la musique, il le savait. Il avait des capacités en théâtre. Mais devenir acteur était exclu, aussi. D’abord parce que, comme la musique c’était quelque chose de trop aléatoire, ensuite parce que percer dans ce métier était vraiment compliqué et pour finir parce qu’il trouvait que le monde des acteurs était un monde trop hypocrite et faux pour lui, pour qu’il y soit à l’aise. Et puis, être connu ne l’intéressait absolument pas. Certains ne voyaient que les avantages, lui apercevait surtout les inconvénients de la vie de célébrité.
    Il y avait bien quelque chose qui l’intéressait. Mais il était évident que ce métier n’était pas fait pour lui… Il souhaitait enseigner. La musique.
    C’est-ce qu’il répondit à Miyuki, après un temps de réflexion.
    « Enseigner la musique, peut-être… »
    Peut-être, parce qu’il doutait vraiment de pouvoir un jour être professeur. Il n’aimait pas les gens. Pour certains, c’était seulement de l’indifférence, mais pour d’autre c’était pire, il les abhorrait. Et dans ce cas-là, il était bien pire que simplement insupportable…

    Il sourit. Miyuki venait de repérer un pantalon, identique au précédent noir, qu’il avait laissé tomber, en soupirant.
    Il en trouva un autre, déchiré et gris, qu’il tendait vers Akira. Ce dernier leva les yeux au ciel. Pourquoi lui demandait-il son avis ? Ce n’était pas lui qui porterait ce pantalon, ce n’était pas à lui de lui dire de le prendre ou non, alors.
    « Si ça te plait, prends le. Je n’ai pas mon mot à dire sur tes vêtements. »
    Lui dit-il avant de reprendre le pantalon noir qu’il avait relaissé tomber. Il le tendit à son tour à Miyuki.
    « Essayes-les. Ça donnera sans aucun doute beaucoup mieux sur toi. »
    C’était vrai, il ne pouvait pas juger avant d’avoir essayé…
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Miyuki Kurokawa
& <S0 Fi3rC3>

avatar
•• Messages : 94

MessageSujet: Re: The Sweet Escape Dim 2 Mai - 3:53

  • Professeur de musique, c'était une belle vocation, plutôt noble. Et bien plus réalisable que la sienne. Miyuki ne savait ce que donnerait Akira en tant que professeur, mais pourquoi pas, si c'est ce qui lui plaisait après tout. Lui savait que le métier d'enseignant n'était pas pour lui, il fallait de la patience, de la constance. Il ne pourrait pas c'était certains, cela ne faisait pas partie de ses projets d'avenir, surtout qu'il ne supporterait pas d'avoir trente paires d'yeux braquer sur lui, attendant la moindre faille.

    Lorsqu'il lui montra le pantalon, il extirpa celui qu'il avait lâché plutôt pour lui refourguer. Il avait raison, ce n'était pas lui qui porterait ses vêtements. Miyuki bouda pour la forme en se dirigeant vers les cabines d'essayages. Il se tourna une fois avant de pousser le rideaux.


    « C'est quand même mieux d'avoir un avis extérieur. »

    Il rentra dans la cabine avec les deux pantalons, et essaya le gris en premier. Il se sentait parfaitement ridicule, ce n'était absolument pas son style, il abandonna ce pantalon et enfila l'autre. Rien d'original, tous ses pantalons étaient les même. Dramatiquement noir et serré. Il soupira, le pire était qu'il l'aimait bien, les boutons étaient gravé d'une encre marine, il était très ajusté. Finalement, il abandonna l'idée de trouver autre chose, il prendrait celui-ci. Il se changea à nouveau, en espérant ne pas trop avoir fait attendre Akira.

    En sortant il remit le pantalon gris ou il l'avait trouvé et déposa à la caisse le noir. Le vendeur toujours préoccupé par son message, l'encaissa distraitement. Il avait fait son magasin, et l'idée de retrouver la foule compacte dans les larges allées du centre commerciale, ne l'enchantait pas vraiment. Mais ils ne pouvaient décemment pas passer la journée ici. Il se tourna vers Akira.


    « Je te suis maintenant. »

    Un magasin chacun, ça lui semblait honnête. Et puis Miyuki n'était venu que pour les magasins de vêtements, et quelque chose lui disait que ça n'était pas particulièrement la passion d'Akira. Donc il préférait le laisser décider de la suite du programme. A la sortie du petit magasin, du nouveau le bruit assourdissants des conversations, des cris et des pleurs des enfants en bas âge lui tape sur le système.

    De nature plutôt solitaire, il appréciait être en petit groupe, des gens qu'ils connaissaient déjà, la plupart du temps dans sa section. Parfois il avait des élans de sociabilisations mais ils restaient rare, et la foule avait tendance à le rendre nerveux.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Akira Hayaki
&

avatar
•• Messages : 137

MessageSujet: Re: The Sweet Escape Jeu 20 Mai - 17:20

    Spoiler:
     

    Il ne fut absolument pas étonné lorsqu’il vit que Miyuki avait seulement retenu le jean noir. Il rangea celui qui aurait apporté de la diversité à sa garde robe mais qui ne lui plaisait pas, avant de payer l’autre. Akira soupira, ce nouveau pantalon était presque la copie conforme de celui qu’il portait déjà… Mais bon, si c’était ce qu’il lui plaisait, il ne pouvait pas aller contre ses décisions. Et puis, au fond, peu lui importait ce avec quoi Miyuki s‘habillait... Alors, pourquoi s’attarder là-dessus ?
    Ils sortirent du magasin à la devanture avenante et dont s’échappait toujours une musique entraînante, pour être confronté à nouveau à la foule envahissante et compacte de personnes ayant décidé de faire les boutiques en cette belle et banale journée. Akira n’aimait pas être entouré de toutes ces personnes, il ne se sentait pas bien. C’était beaucoup trop bruyant.
    « Je te suis maintenant. »
    D’accord… Mais où souhaitait-il aller, lui ? Il n’en avait aucune idée. Il avait proposé le centre commercial comme lieu de rendez-vous parce que c’était le premier qui lui était passé par la tête. Il aurait tout aussi bien pu proposer un endroit dans l’université ou un autre au-dehors de celle-ci. Le lieu lui était égal mais il en fallait bien un pour fixer un rendez-vous…
    « Pourquoi pas… »
    Akira laissa sa phrase en suspend, regardant autour de lui, cherchant un magasin ou autre chose dans lequel entrer.
    Puis, il avisa une sorte de sandwicherie et son appétit se rappela à lui. Il tendit le bras en direction de la nourriture tout en souriant.
    « J’ai faim… »
    Crut-il bon de se justifier. En même temps, serait-ce cela qu’il aurait montré du doigt s’il voulait aller aux toilettes ?
    Il n’avait pas mangé depuis la veille, vers midi, n’en éprouvant pas l’envie ou le besoin. Il fallait avouer qu’il avait eu la flemme, aussi. Et que manger passait pour lui un peu au second plan. C’était plus chiant que nécessaire, de son point de vue…
    « Tu viens ? »
    Demanda-t-il.
    Et sans attendre sa réponse il les dirigea vers l’endroit.
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Contenu sponsorisé
&



MessageSujet: Re: The Sweet Escape

Revenir en haut Aller en bas

The Sweet Escape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu ♦ オフサイドで :: 2010-