AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre nouveau Forum Coup de Coeur !!
Changement de design en Cours ~ Nouveau postes vacants en écriture ~ Nouveau contexte en ligne ~ A venir : Un recensement & un recrutement de modérateurs.

Les Anges Damnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Hey, Look ! It's Kaizuke Ogawa
&

avatar
•• Messages : 368

MessageSujet: Les Anges Damnés Sam 24 Avr - 12:58

Les Anges Damnés
Looking at me, breaking down. Give me a other chance. My face was destroyed, yesterday. But, yesterday, I was a easy student with a commonplace life. I didn’t ask this scar face. I’m a new Joker at this world.

    « Les Anges impuissants se damneraient pour toi. C’est sur leurs lits nuageux qu’ils pâlirent d’émoi. Et il ne se taisent jamais. Nuit & Jour, ils entretiennent doucement l’extase, en hommage à ce soir où tu m’as plongé dans l’amour. Ainsi, ton âme qui incendie d’un éclair brûlant et passionnant les voluptés de toute une vie, s’élance, rapide et harde, vers les vastes cieux enchantés.
    – C’est quoi cette merde ? ahaha !
    – Un poème … Idiot.
    – Et tu sais traduire ?
    – Tu illustres bien le stéréotype du sportif sans cervelle, Hanizuka !
    – Cela veut dire … En gros. Qu’il rêve sans cesse d’une nuit de folie. Parce qu’il lui a laissé des souvenirs épatants. Mon Dieu !
    – Vous avez trouvé sa où ? …
    - Accroché à ton casier Kaizuke. Tu nous caches des choses dis-donc ! C’est ta petite Lyssander qui t’écris ? Haha !
    - Lyssander est mon meilleur ami, idiot. Et c’est signé ? …
    - Non.
    - Ca doit être rapide à trouver. Tu t’es tapé qui ici ? Keiji ? Trop poussé pour ce mec. Lyssander ? J’la vois bien écrire ca… Mais faudrait plutôt chercher vers les Lettres. TU T’ES TAPPE UN LETTRE  ??? »


Les rires masculins envahirent le bus. Il eût un fouettement, une serviette qui claque sur le fessier du plus idiot, alors qu’ils sortirent tous en riant de bon cœur. Le plus calme – normalement – aimait commencer les cours dans cette ambiance. Ils pillèrent le gros sac du professeur qui ne disaient plus rien. Il était presque là, juste en cas de problèmes. Les conflits de compétition, les écarts de vocabulaire des élèves. Ce professeur de sport adorait faire court à cette section. Section F, Section Sportive. Une bonne humeur et une solidarité époustouflante y régnait, et même lors des tournois ou autres matchs.

Si ils n'étaient pas à l'intérieur du Campus, c'est parce qu'une course d'orientation allait s'en suivre.

Les élèves filèrent avec les ballons de baskets, alors que par groupe de quatre ils filaient, courant tout en se baisant des passes avec des rebonds. Ils feintaient. C’était beaucoup plus vif et entraînant que les entraînements des classes normales. En même temps, si ils étaient là, c’est qu’ils aimaient bouger et se dépasser alors vaut mieux pour eux qu’ils aiment le sport…

Là n’était pas le problème. Après un petit échauffement bien corsé où les blagues fusèrent souvent, où les rires et les feintes en tout genre se firent, l’Elite de sport – Kaizuke – prit la tête de la suite avec les deux autres Elites. Ils composèrent les trois différentes équipes. Le premier match, son équipe resta sur le mort. Il s’amusa à arbitrer. Et colla deux coups de pieds à deux joueurs différents qui s’amusaient à la disputer. Ils prenaient cela avec le rire, et puis il se barra aussi en courant avec le ballon, se faisant pourchasser par les deux équipes. Mort de rire et essoufflée par les chatouilles qu’on lui faisait, il revint doucement.

Le professeur ne disait rien, car il n’avait pas envie de briser une si belle entente. C’était rare de voir des élèves aussi soudé, et cela l’émerveillait. Mais aussi le fait qu’ils se fassent confiance, et qu’ils écoutaient limite plus les Elite qui lui en tant que Prof. Le professeur siffla la fin du match, et ce fut l’équipe gagnante avec celle de Kaizuke qui entrèrent dans la place ! Mouhaha.

Le Match se déroula sans grabuges, et l’équipe du faux-héros masqué les écrabouillèrent. Ils rigolaient et firent des grimaces. L’équipe qui s’était d’abord faite battus arriva donc pour leur dernier match. Les jeux furent plus serré. Kaizuke s’élanca à un moment donné, pas loin à la fin du match. Son shoot était parfait, et le ballon entra dans le panier sans hésitation. Cela aurait pût être parfait si une personne n’aurait pas voulu intercepté le ballon. Il ne toucha pas le ballon, mais en plein vol heurta violemment l’Elita. Sa trajectoire fut déviée et il s’écrasa en glissant légèrement avant de s’arrêter sur le goudron. Il grimaça. Et l’autre s’approcha.

    « Excuse vieux. Ca va ?
    - Ouais, ouais. T’inquiètes. Juste des égratignures, dit-il en se relevant. »

Mais son jogging était déchiré au niveau de sa hanche et de sa cuisse, laissant voir sa peau plus bien qu’éraflé. Elle dégoulinait de sang. Et cela en était de même de son bras au niveau de son coude et de son épaule, là où c’était le plus entamé. Le tissu ne tarda pas à se gorger de sang. Il avait connu pire dirons-nous. Se sa main intact il remis en place un peu son keffieh. Le professeur attrapa son portable pour appelé le médecin de l’université. On le fit s’asseoir sur un banc, alors qu’il fut remplacé par un autre élève. Même si il râlait, demandant à ce qu’on le laisse tranquille, il n’en restait pas moins qu’il ne se sentait pas vraiment bien. Le sang filait sur sa peau halée, le tissu de son haut se collant à sa peau. Ils vont être joli les bandages. Peut-être même des points de suture à l’épaule qui sait. C’était vilain. Vive le goudron.

On lui tendit un biscuit. Mais il eût la nausée.

_________________
Kit © Peter & Black Noodle
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Yoshiki Usami
& お医者さん no Vanilla*

avatar
•• Messages : 146

MessageSujet: Re: Les Anges Damnés Sam 24 Avr - 19:45


    L'appel avait été passé depuis des terrains éloignés de la faculté et la voix à l'autre bout du fil semblait légèrement alarmée. Il s'agissait d'un professeur de sport. D'après ses dires, les élèves s'étaient échauffés et avaient commencé leur match en équipe. Ils étaient heureux et s'amusaient bien tout en gardant leur esprit de compétition (qu'est-ce que Yoshiki avait bien à faire de tout ce genre de détails...il écoutait passivement son interlocuteur) et quand une autre équipe est rentrée sur le terrain ça s'est corsé. (Soit...) Quelqu'un a voulu empêcher un élève de marquer un panier (allons bon...) et ils se sont rentrés dedans en plein air. (Enfin les choses utiles.) Le premier n'avait subit aucun dommage mais le deuxième s'était écrasé au sol, sur le goudron et se retrouvait avec des lambeaux de chair arrachée (Ces sportifs...toujours à exagérer...). Dans tous les cas, Yoshiki comprit qu'il y avait beaucoup de sang et il ne retint pas plus le professeur qui s'était remis à parler dans le vent. Il raccrocha, emporta dans sa trousse de docteur le nécessaire : désinfectant, bandes compressantes et bandes simples, des compresses, des vaccins pour le tétanos et de quoi faire des sutures, on ne savait jamais.

    Le médecin s'empressa donc de sauter dans sa voiture de fonction pour rejoindre le terrain sportif dans Kyôto. Il lui fallut une bonne demi heure car le trajet était pénible à cette heure là surtout en centre ville mais il arriva tout de même à destination. C'est donc vêtu de sa traditionnelle blouse blanche sur un bas de costume gris et une chemise violet clair qu'il débarqua sur le terrain. L'accident n'avait pas empêché les autres élèves de continuer l'entrainement et il les voyait tous courir d'un bout à l'autre après une balle. C'était quelque chose qu'il respectait mais qu'il avait du mal à comprendre. Il rejoint donc rapidement le professeur sur le bas-côté pour lui demander où se trouvait l'élève. Analysant la situation, il demanda à ce qu'il débarrasse une salle des vestiaires pour qu'il puisse l'examiner plus tranquillement et surtout plus à l'abri de poussières et autres bactéries. Ce qu'il s'employa à faire aussitôt. Yoshiki le regarda courir vers les vestiaires avec un léger sourire amusé avant de se tourner vers l'élève en question. Kaizuke Ogawa.

    Il s'assit à côté de lui et lui présenta sa main pour se présenter.

    « Yoshiki Usami, on va examiner tout ça, ton professeur prépare une salle. »

    Un léger coup d'œil et il avait déjà remarqué les blessures majeures. A la cuisse, qui venait d'être méchamment éraflée. Le coude avait pas mal pris aussi ainsi que l'épaule. Les tissus étaient gorgés de sang mais vu le coup et si l'élève ne s'était pas plein d'une autre douleur, il y avait plus de peur que de mal et le sang restait le plus impressionnant. La première chose à faire serait de nettoyer tout ça avant qu'il puisse appliquer quoi que ce fut. Il releva les yeux vers Kaizuke et lui sourit agréablement.

    « Je pense qu'il y a plus de peur que de mal, allons d'abord nettoyer les plaies »

    Il se leva et attendit que l'élève se lève pour l'aider à marcher jusqu'aux lavabos s'il en avait besoin. Nettoyer à l'eau claire tout d'abord, le travail du médecin viendrait ensuite. Il laissa donc Kaizuke enlever le maximum de sang tout en restant près de lui au cas où une anémie surviendrait, il avait quand même perdu du sang et s'il n'était pas habitué son corps pouvait s'affaiblir vite. Il surveillait donc alors que le professeur passait pour lui indiquer que la salle de gauche était libre. Yoshiki le remercia vaguement concentré sur Kaizuke.

    « Tu te débrouilles ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas

Les Anges Damnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu ♦ オフサイドで :: 2010-