AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Notre nouveau Forum Coup de Coeur !!
Changement de design en Cours ~ Nouveau postes vacants en écriture ~ Nouveau contexte en ligne ~ A venir : Un recensement & un recrutement de modérateurs.

Begs the sky, and asks forgiveness ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Hey, Look ! It's Ryosuke Nakamura
&

avatar
•• Messages : 52

MessageSujet: Begs the sky, and asks forgiveness ♥ Jeu 15 Avr - 20:47


      Ren & Ryosuke ♥️

      « L'erreur est humaine, le pardon divin »

      Seul. Encore et toujours seul. Une journée de plus vient de s'achever. Et je n'ai toujours pas d'amis. Ni de personnes à qui je peux faire confiance. C'est vraiment triste. Je suis encore en train de regarder l'horizon en rêvant d'un monde meilleur. Un monde ou tout le monde s'accepterait. Et aimerait son prochain. Mais qui n'existera jamais. Forcément vue que tout le monde est égoïste et cruelle dans ce bas monde. Comment peut-on être aimer ? Ou même avoir de vrais amis ? Si tout le monde se met à jouer les hypocrites. Quand ils se retrouvent seul, ou bien avec d'autres amis. Je crois que je ne vois pas l'intérêt de m'incruster parmi eux. Toute façon plus tard, je ne les reverrais plus. Comme mes amis du primaire et collège. Autant attendre que le temps passe pour vite partir d'ici. Pour ensuite me faire de vrais amis que je verrais tous les jours.

      Assis par terre. J'observais la nature fleurir devant mes yeux, avec un léger sourire aux lèvres. Je me sentais bien ici. Admirer la beauté de la nature, et tout ce qu'elle cache. Le vent soufflait à peine, ce qui était agréable. On pouvait au moins respirer l'air frais et pur. Puis maintenant quand je ne veux pas aller au cours de théâtre j'irais ici comme cela je me sentirais moins seul en voyant les oiseaux volaient et jacassé. Ça te donne l'impression d'être libre et que rien ni personne ne peut t'atteindre. Comme j'aimerais voler. Ça doit être beau de là haut, de voir tous ces ciels, et horizons. Pour eux, je dois être qu'une fourmis. Juste à l'idée d'être une bestiole pour eux, me fit rire. A cet instant là, on pouvait me voir soit disant heureux. C'était rare que je le sois vraiment. Bon c'est vrai que je souris souvent mais cela ne veut rien dire. J'ai beau sourire mais derrière je suis vide, et mal. Parce que je crois que je n'ai pas ma place ici.

      Tient en parlant de ça, je vois au loin une bande de jeunes hommes arrivaient vers moi. Je suis sur leur territoire peut être. Pourtant il n'y a pas écris propriété de machin ou truc bidule ici. Alors ils n'ont qu'à se trouver un autre lieu pour une fois. Ça leur fera du bien de changer un peu. Être aux même endroit pollue l'air. Bon u-u' ils sont bien déterminé à venir ici. Qu'est-ce que je fais. Je pars ou je me confronte à eux. Je crois que c'est trop tard pour réfléchir, car ils sont déjà devant moi. ;__; Je suis dans la merde. Moi qui déteste ça. Je suis servie comme un Roi. Tient Roi, Reino. Ce drôle de personnage. Pourquoi je pense à lui, à un moment pareil. Quel con non mais je vous jure >.< Enfin faut bien que je fasse quelque chose pour ne pas me faire écraser pour eux. Déjà leur parler pour s'arranger non. Mon regard se dirige encore vers le bas, les yeux mis clos en priant dans ma tête le dieu pour qu'il m'épargne. Puis dis d'un ton bas, et assez difficile à comprendre.

      Ryosuke « Ça ne vous dérange pas que Je suis là é-è »

      Apparemment si. Vue que l'un deux me pris par le col, pour essayer de me faire comprendre sa façon de parler. Qu'ils ne veulent pas de moi ici. Putain mais ils ne sont pas compréhensible. C'est chiant. Mais moi je veux rester ici. J'y étais le premier ca compte non è.é Non? u-u Okay l'autre se met à me plaquer contre un mur pour me dire ce qu'il a aux fonds de ses pensées. Rien d'agréable. Je vous promets. Je préférerais être dans les toilettes qu'avec eux à ce moment. Ca aurait été plus doux et moins brutales. Passons, l'homme me gueula dessus en prononça quelques mots assez dur et violent contre moi. Qui n'ai rien fait de mal, je précise >.<

      Etudiant « Non mais pour qui tu te prends le nain! Vas jouer avec tes playmobiles et dégage d'ici ! Si tu ne veux pas avoir d'ennuis ! »

      Franchement, j'ai l'air d'un nain comme il dit. Non je ne crois pas mais bon. Et je n'ai jamais jouer de ma vie avec ce genre de jouet. Je ne suis pas un connaisseur comme eux, apparemment. Puis je crois que je suis déjà tomber en plein milieu des ennuis non. Donc pourquoi il me dis ca. M'enfin.. Il faut bien que je lui réponds quelque chose, même si je sens que ca va qu'aggraver la situation, à mon avis. Euh que puis-je lui dire pour essayer de le calmer. Ah, je sais..

      Ryosuke « Onegai.. Je veux vraiment rester ici ! »

      Non mais j'aurais pu trouver mieux mais bon. Pour eux ca les as plutôt mis en colère que calmer. Mais bon. L'autre qui me tient. Commence à me frapper dans le ventre, sans que j'ai fais quelque chose. Puis ensuite me léche la joue. o-o Me léche.. La joue.. Berk. J'ai envie de gerber là. Je ferme les yeux, qui spontanément se sont mis à faire couler une larme de pitié. Je n'avais qu'une envie qu'on m'aide. Car j'étais mal tombé. Et je sentais que plus je restais ici, plus la personne allait encore plus me toucher. Moi qui était innocent me voilà plier en deux de douleurs recouvert de bave sur ma joue. C'était vraiment dégoutant. Pitié je veux sortir d'ici...
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Ren Kiryuuin
& Psychotic Kitten

avatar
•• Messages : 124

MessageSujet: Re: Begs the sky, and asks forgiveness ♥ Lun 26 Avr - 21:48



&

N'ayez pas peur de faire une erreur. Mais faites en sorte de ne pas faire la même erreur deux fois.. ♪

Cette journée avait été banale, mais alors plus banale, cela n'existait tout simplement pas. Oui ça n'existait pas. Aujourd'hui avait été marqué par la routine, par le quotidien. Or , le quotidien de Ren se résumait simplement par se lever avec une demi heure de retard et arriver en cours avec une heure de retard, permettant ainsi à ses élèves désormais habitués de dormir une heure de plus et de n'avoir qu'une seule heure d'économie sur les deux qu'ils devaient avoir. Ensuite, une journée banale chez Ren, c'était enseigner à des élèves stupides et in-intéressés. Les seuls dignes d'intérêts étaient les troisièmes années de la classe spécialité économie parce que la plus part savait de quoi il parlait quand Ren leur demande d'expliquer ce qu'était la stratification sociale par exemple. Ensuite la journée passait lentement , les minutes s'écoulaient comme si le sable présent dans le sablier avait préalablement humidifié pour ralentir son écoulement. Enfin toujours est il que Ren n'avait pas été plus heureux que quand avait retentit la sonnerie annonçant la fin de son dernier cours avec les deuxièmes années de droit économique. Soupire. Ren avait à ce moment même envisager d'aller se coucher immédiatement mais comme il n'avait pas mangé à midi, il ne jugeait pas l'idée excellente. Tenir une journée sans manger , il n'était pas sûr d'y arriver et il détestait être réveiller par son estomac en pleine nuit quand ce dernier décidait qu'il était temps pour le prof d'économie de manger quelques choses et Dieu sait que cela arrivait souvent, Ren étant un estomac sur patte, même s'il était mince comme un fil de fer, Ren passait pas mal de temps a grignoter "pour faire passer le temps" , il mangeait pour s'occuper en prime. Quand certains regardait la télé ou lisait , ce que Ren faisait aussi dans une moindre mesure pour la télé vu qu'il déteste les programmes stupides qui y passent, Ren grignotait quelques chose. Enfin... Nous ne sommes pas ici pour apprendre les habitudes Ren qui sont nombreuses et parfois stupide.

Enfin, nous étions en fin d'après midi et pour une fois, il faisait relativement beau, ce qui était encourageant dans la mesure ou les élèves pourront désormais trainer dehors au lieu d'être enfermés dans les couloirs ou il était impossible de passer quand ils y étaient. Ren jeta un coup d'oeil autour de lui, s'ennuyant alors qu'il avait fini d'enseigner au alentours des 14h, il avait accepté de remplacer l'autre professeur d'économie en tant que "surveillant" , ce dernier ayant soit disant un rendez vous urgent en dehors de l'école. Chose étrange. Ren n'y croyait pas, connaissant parfaitement le faible de son collègue pour un ancien surveillant de Seiteki qui avait démissionné l'année dernière et qui travaillait désormais dans une université "ennemie" . Enfin, cela ne regardait pas Ren vu qu'il se foutait pas mal en réalité de ce que pouvait faire son collègue au lieu de travailler. Sourire de Ren alors qu'il remarque que beaucoup d'élèves sont encore en cours pour au moins une heure, voir deux. Ça lui fera un peu moins de travail et là non plus, il n'était pas contre. Même si le travail, quel qu'il soit l'occupait. Il remarqua au loin quelques élèves de sa classe d'économie qui s'en allait en direction des jardins. Ces élèves faisaient partit des insipides. Vous savez... Ces élèves qui sont là en touriste et sont juste bon pour servir de décoration dans la salle de classe tellement leur présence est inutile ? Regard intrigué de Ren sur eux, vu qu'ils sont censés être en cours de maths actuellement et qu'ils sont dehors, entrain de "prendre l'air" ou plutôt de chercher une quelconque excuse à dire à leur prof de maths le lendemain. Ren ne connaissait pas le prof de maths, l'ayant croiser uniquement une ou deux fois depuis qu'il travaillait ici. Remarque ce n'était pas une grande perte, Ren n'avait jamais aimé les professeurs de maths. Rancune tenace datant du collège. Enfin Ren ne faisant pas du tout confiance à ses élèves et trouvant tout à fait amusant de les coller avec leurs pires cauchemars, notre jeune prof d'éco se mit en route derrière eux. A distance respectable voyons, il ne fallait pas se faire repérer. Jouons mes chers ~ Je serais la chat et vous les souris voulez vous ? ~

C'est ainsi que Ren atterrit dans les jardins, première fois qu'il y mettait les pieds. Et il tomba sur une scène ma foi surprenante quoique commune à Seiteki, le laissant perplexe pendant quelques secondes puis légèrement énervé par la suite. Mais il attendrait de voir ce qu'il allait se passer pour dire quelques choses. Aussi observa-t-il toute l'action, appuyé nonchalamment contre un mur, pas très loin des ses élèves et dans un autre élève que Ren distinguait assez mal de là ou il était. Visiblement, l'inconnu venait de dire quelques chose qui ne plut guère aux élèves de la section économie vu la réaction qu'ils eurent. Ren jugea qu'il n'était pas encore temps d'intervenir, il faut dire qu'il n'aimait guère se retrouver mêler a des affaires concernant uniquement les élèves mais si cela tournait trop mal ou s'il en avait marre d'être appuyé contre ce mur, peut être qu'il réagirait, peut être seulement. Enfin pour le moment il était entrain d'attraper une crampe dans la jambe, il changea donc de position tout en entendant la réponse de l'autre élève.« Non mais pour qui tu te prends le nain! Vas jouer avec tes playmobiles et dégage d'ici ! Si tu ne veux pas avoir d'ennuis ! » Air agacé sur le visage de Ren qui n'entends que vaguement la réponse de l'élève traité de nain. D'ailleurs cela lui importe peu et c'est là voix de Ren qui coupe l'étudiant dans son début de réplique.

    - Il me semble que c'est surtout vous qui allez avoir de sérieux ennuis si vous ne le lâchez pas immédiatement...


Voix calme et posée alors que Ren ne l'est absolument pas. En témoigne son regard flamboyant et sa mâchoire serrée. Signe d'un énervement certains. Les étudiants viennent de se retourner d'un bloc, mais toujours sans lâcher leur 'victime'. Du regard surpris à l'air totalement ahuri . Tout y passe à la vue de Ren appuyé contre son mur. Réponse de l'étudiant qui tient la victime

    - Kiryuuin-sensei ? Que faites vous ici ?
    - Je pourrais vous retourner la question, quoique non, c'est inutile, je vois très bien ce que vous faites...


Pas de réponse de la part des étudiants qui semblent se concerter entre eux sur ce qu'il fallait faire. Enfin toujours est il que la victime n'avait toujours pas été lâché, ce qui valut un regard noir de Ren sur l'étudiant le tenant. Si ce dernier compris ce que Ren voulait dire par ce regard , il ne le montra pas, vu qu'il ne le lâcha pas. Le professeur d'économie se décolla du mur s'avançant vers ses étudiants et s'arrêtant à un mètre seulement du 'teneur' de victime. Soupire et regard glacé. Ren vit très bien l'hésitation sur le visage de l'agresseur mais ce dernier ne prit la menace au sérieux que quand Ren attrapa le poignet de l'étudiant qui tenait sa victime, appuyant sur les nerfs et les veines. Grimaces de douleur de l'étudiant qui, résistant à la douleur ou alors complètement stupide, ne lâchait toujours pas. Appuis légèrement plus prononcé de Ren. Cri de douleur. L'agresseur vient de lâcher la victime et s'éloigne, se tenant le poignet que Ren vient de lâcher. Le professeur d'économie s'avance donc simplement en direction de ses élèves.

    - Vous viendrez me voir après le cours demain, j'aviserai à ce moment là.


Regard noir de mille promesse de torture de la part des élèves en direction de Ren qui vient de se retourner vers la victime, s'approchant donc de l'élève, lui lancant un regard interrogateur.

    - Est ce que vous allez bien ?

Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Ryosuke Nakamura
&

avatar
•• Messages : 52

MessageSujet: Re: Begs the sky, and asks forgiveness ♥ Lun 26 Avr - 23:02

      &

      « La vie humaine n'est faite que de souffrances et les souffrances de la vie ne dépendent que de soi. »

      Pour cette fois y, j'avais eux une chance immense que le professeur était intervenu. Quoi qu'au début, j'aurais cru qu'il allait me regarder me faire lécher, et massacrer de partout. Ce qui m'aurait dans un premier temps choqué, ensuite mis en colère. Cependant ici, je ne m'étonnes de rien, certains enseignants sont aussi égoïstes et stupide que les élèves. Donc ca ne m'aurait pas tellement surpris. Mais je doutes que cet adulte était de leur coté, malgré qu'il soit un peu lent avant de comprendre que j'avais besoin de secours. J'étais quand même un peu bouleversé après ce qui venait de se passer. C'était normal, avoir faillit mourir de plusieurs coups sur le corps. Heureusement il était arrivé attend pour les stopper avant qu'il puisse me violer ou même me pire qui sait.

      Je regardais ce qui venait de se passé, d'un seul œil qui n'était pas tout à fait ouvert. Vue que l'étudiant qui me tenait m'avais pas encore lâché. Par contre, je sentais que plus il s'énervait contre l'enseignant, plus il serrait ses mains à mon coup. Je ne suis pas un jouet, Kuso /o/ Tant qu'il y est, il a qu'à me tuer d'étouffement. Je ne dirais rien non plus. L'élève en question n'avait pas l'air en plus de faire attention à ce que disait le professeur. Puis je ne crois pas que cela plaisent beaucoup à Kiryuuin-sensei. D'ailleurs, je n'ai toujours pas eux cours avec lui. Il me tarde déjà d'y aller pour en savoir plus sur sa personnalité. Qui sait peut être comme je le disais avant, qu'il est différent des autres, qui sait. Enfin là n'était pas la question pour le moment, j'étais toujours coincé contre un mur, étouffer par deux mains assez grandes et menaçantes. Quant au professeur, il me faisait rire, avec sa réplique sur ce qu'ils font. En même temps, ca se voyait, et puis il n'y avait pas à la poser. Puis le fait qu'il se répond tout seul, est assez amusant comme situation. Mais moi je ne pouvais pas en rire, si peut être mais dans ma tête.

      Wouah Wouah o.o c'est quoi se regard. Ah non, je crois que c'est pire que les montres dans mes cauchemars. Cependant n'effrayait même pas un tout petit peu les abrutis qui s'occuper de moi. Il voulait surement jouer les durs. A se faire passer pour plus fort qu'eux le professeurs les a battu. Enfin, voyant qu'il ne réagissait pas à ce qu'il avait fait. Il a décidé d'utiliser la façon radicale, les poings. Euh, ces mains plutôt. A sa première tentative, celui ci ne ressent rien à la douleur à ce que je peux voir d'un seul demi œil. Peut être est-ce un abruti né. Possible. Deuxième tentative, plus brutale et plus efficace des gémissements de douleurs sortait de la bouche de l'adolescent puis commença à lâcher prise, et à me laisser. Je tomba à terre, toussant un peu. Je mis mes mains autour de mon cou pour essayer de calmer la douleur qu'il m'avait fais. Ensuite je reprend mon souffle normal pour ne pas manqué d'air ou un battement de cœur. Qui je crois à déjà faillit se faire. J'ouvris après les yeux l'un après l'autre et doucement pour ne pas y aller trop vite, puis observe et écoute la suite de l'événement. Apparemment, il aviserait de les punir tous. Ainsi ca les apprendra à s'en prendre à plus faible qu'eux, et surtout à moi.

      Quant à ce moment là, le professeur d'économie vient vers moi, et me demande si je vais bien. A cet instant donné, la seule chose que je peux encore faire est de lever doucement puis de m'incliner deux ou trois fois pour remercier Kiryuuin-sensai de m'avoir sauver la vie. Sans son intervention, j'y serais encore, et peut être que je serais déjà dépucelé. Oh non, je ne veux même pas l'imaginer, ca me fait déjà trop mal rien que d'y penser. Enfin bref, c'était mon sauveur, et faillait bien que je le remercies, donc je m'avances vers lui, puis pose lentement ma bouche contre sa joue pour lui déposer timidement un petit baiser. En signe de remerciement, mais aussi parce que j'en avais envie. Cependant cela avait fait effet sur mes joues, elles avaient un tout petit peu rosie, un gros inconvénient, qui montrer qu'on était soumis, dans tous les termes possibles. Après ça, je me mis à répondre à sa question tout en le remerciant encore une fois. On n'en fait jamais trop pour son sauveur.

      Ryosuke « Arigato-gozaimasu ! Oui, un peu mieux depuis que vous êtes intervenu Kiryuuin-sensai... »
Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Ren Kiryuuin
& Psychotic Kitten

avatar
•• Messages : 124

MessageSujet: Re: Begs the sky, and asks forgiveness ♥ Sam 8 Mai - 20:22



&

Juste envie de rire...
Parce qu'il faut rire une dizaine de fois...
Dans une journée pour être en bonne santé... ♪


Il mettait beaucoup de temps à répondre selon Ren, peut être était il réellement choqué cet élève ? Peut être entrait il dans la catégorie des gens sensibles dans laquelle Ren ne faisait pas partit ? Peut être . Qui le savait ? Sûrement pas le professeur d'économie qui ne le connaissait pas. Enfin toujours est il que Ren fixait l'élève d'un air désormais presque inquiet. Etais ce normal si peu de réaction ? Après tout, Ren n'y connaissait pas grand chose quand il s'agissait de s'occuper de quelqu'un.... il n'avais jamais été très doué dans les relations humaines. Si Ren était inquiet, son regard flamboyant démontrait aussi beaucoup de colère dirigée envers les élèves qu'il venait d'envoyer se faire voir et qui passerait un sale quart d'heure en sa compagnie plus tard. Réaction de l'élève dont il ignorait toujours l'identité, n'ayant pas eu l'idée de lui demander son nom, remarque, cela il pourrait le faire plus tard. Ren ouvrit des yeux légèrement étonnés, toute trace de colère disparue. Il n'était peut être pas nécessaire de répondre a son secours par autant de marque de respect , n'est ce pas ? Ren n'était pas spécialement choqué, non, c'était plutôt de la curiosité. Cet élève était pour le moins intriguant. Bon ce qui suivit figea Ren qui ne s'y attendait pas. Ceci n'était pas une réaction normal de la part de l'élève et le professeur d'économie le savait, aussi jaugeait il Ryosuke du regard comme pour avoir une explication a ce geste bien qu'il sache qu'il n'en aurait pas. Arigato-gozaimasu ! Oui, un peu mieux depuis que vous êtes intervenu Kiryuuin-sensei...  Il mentait. Ou tout du moins, il ne disait pas l'entière vérité mais cela ne concernait pas Ren. Qui était là... Pour quelle raison déjà ? Il avait oublié ce qu'il était venu faire dehors à la base ! Ah oui, il remplaçait un prof censé surveiller les élèves et qui préférait aller batifoler dehors.

    « Est ce que vous êtes sûr ? Vous semblez vraiment pâle vous savez ...»


Il est vrai que l'élève était toujours livide, peut être n'étais ce pas étonnant vu ce que les autres élèves lui avaient fait. Aussi 'innocent' cela semblait il par rapport à d'autre agissement dont Ren avait eu la connaissance. Il pencha la tête sur le côté d'un air curieux avant de demander.

    « Suis je bête, il aurait peut être fallut que je vous demande cela avant. Comment vous appelez vous ? »


Il fallait en effet que Ren note toute conduite outrageante, pour qu'il sache qui était quoi dans cette école, c'était assez dur de s'y retrouver. Surtout que cela ne faisait pas très longtemps qu'il était à Seiteki et ne connaissait pas encore tout et tout le monde. Surtout qu'il ne s'intéressait pas spécialement aux gens normalement. Par exemple, le fait qu'il soit intervenu aujourd'hui pour sauver cet élève était en soi exceptionnel, car même quand il n'approuvait pas, il préférait rester silencieux. Ren était plus spectateur qu'acteur dans les situations déplaisantes. Sourire du professeur à l'élève. Sourire qui se voulait encourageant. Ren regarda autour de lui, l'endroit était désert de toute population humaine. Oui oui humaine, vu qu'il y avait quelques oiseaux par ci par là. Il jeta un coup d'oeil à l'heure. Question banale mais que le professeur se devait de poser.

    « Vous n'aviez pas cours que vous êtes dehors ? »


C'était une question tout a fait commune. On ne croise pas un élève tous les jours alors que nous sommes en période de cours pour certains, les autres devant faire leurs activités de clubs comme par beaucoup d'après midi. Ren esquissa un sourire, regardant autour de lui et songea qu'il était beaucoup mieux là dehors qu'en cours devant des élèves énervants qui pour la plus part ne ferait rien de leur vie. Certains finiront sur le trottoir car il ne savait faire que cela, on en retrouvera d'autre mort d'overdose dans les quartiers glauques de la vie, les autres continueront a être des fils à papa et seront marié de force et ne serviront qu'a battre leur femme et à se reproduire, les derniers, soit un petit dixième de la population Seitekienne, deviendront quelques choses de potable . Ceux là seront sauvés. Ils auront survécu aux années adolescentes de la jeunesse dorée, ces années ou le taux de mortalités était chez les jeunes le plus élevé, car beaucoup ne passait pas le cap des 20 ans. Vie de Merde.


Revenir en haut Aller en bas


Hey, Look ! It's Contenu sponsorisé
&



MessageSujet: Re: Begs the sky, and asks forgiveness ♥

Revenir en haut Aller en bas

Begs the sky, and asks forgiveness ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu ♦ オフサイドで :: 2010-